Trop tard : le manifeste contre l’Antisémitisme musulman©

2
1486

Quinze ans trop tard : le manifeste contre l’Antisémitisme musulman

Avec environ quinze ans de retard, plus de 250 personnalités françaises, à la fois juives et non-juives ont signé un manifeste fort contre l’antisémitisme musulman. Ce document rappelle les principaux faits de violence et d’incitation contre les Juifs émanant de certaines parties radicalisées de la communauté musulmane.

Le Manifeste débute en déclarant que l’antisémitisme n’est uniquement une question qui concerne les Juifs, mais l’ensemble du peuple français. Il fait l’éloge des Français pour leur résilience après chaque attentat terroriste islamiste. On doit souligner ici que “Islamiste” est un distinguo politiquement correct utilisé en lieu et place de “Musulman”. Pourtant, les adhérents de l’Islam forment un continuum entre deux extrêmes. Du côté le plus éloigné, il y a les Musulmans radicaux les plus violents qui appellent au meurtre. De l’autre, il y a des individualités qui sont Musulmans par le nom, uniquement parce qu’ils sont nés en tant que tels.

Le document poursuit en disant que la France est devenu le théâtre d’un antisémitisme meurtrier. Il ajoute que la terreur se répand, condamné par l’opinion publique, alors que les médias observe le silence. Le manifeste réfère ensuite à la rhétorique de l’ancien Premier Ministre Manuel Valls, qui, à l’époque, était encore socialiste. Au parlement, il avait déclaré  :”La France sans les Juifs ne serait plus la France[1]“. Cela résonne de manière éloquente, mais qu’est devenue la France en réalité?

Dans la France de Vichy, les Juifs étaient exclus et persécutés. Pourtant, le gouvernement de cette entité sans Juifs était une expression pleinement légitime de la France, comme l’ont déclaré les quatre derniers présidents : Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, François Hollande et Emmanuel Macron. La France d’aujourd’hui, avec une estimation officielle qui porte à 6 millions le nombre de Musulmans, est très différente du pays qu’elle était avant que ces immigrés n’entrent dans le pays.

Le document fait ensuite référence au meurtre, commis par des radicaux islamistes, de onze Juifs et des tortures infligées à d’autres, uniquement parce qu’ils étaient Juifs. on ne rappelle pas le nom de ces gens assassinés. Le nombre réel est douze. Le manifeste n’a probablement pas intégré le meurtre en 2003, de Sébastien Selam par Adel Amastaïbou[2].

Le paragraphe suivant du manifeste explique que l’insistance sociétale sur l’Islamophobie dissimule le fait que les Juifs de France sont 25 fois plus en danger d’être agressés que les Français musulmans. Il insiste sur le fait que 10% des habitants juifs de la région centrale de France ont dû déménager parce qu’ils n’étaient plus en sécurité dans leur quartier, et que leurs enfants ne pouvaient plus avoir une scolarité dans les établissements publics. Le manifeste parle “d’épuration ethnique à bas bruit”.

Un autre paragraphe percutant suit le précédent. Après avoir demandé pourquoi tout cela se produit, la réponse offerte concerne la radicalisation islamiste et l’antisémitisme qu’il promeut. Le document expose également qu’une partie des élites françaises perçoit ce phénomène comme une expression d’une révolution sociale, cependant, on peut rencontrer le même phénomène dans des sociétés aussi diverses que le Danemark, l’Afghanistan, le Mali et l’Allemagne.

La conclusion des signataires c’est qu’en plus de l’antisémitisme classique de l’extrême droite, il existe aussi un antisémitisme de la gauche radicale. Il a trouvé son alibi dans l’antisionisme pour transformer les meurtriers de Juifs en victimes de la société. C’est possible grâce à la réalité électorale, puisque le vote des Français Musulmans est dix fois supérieur en nombre que le vote juif.

La dernière partie du manifeste traite de ce qu’on attend de l’Islam en France. Le premier paragraphe rappelle la manifestation après le meurtre de Mireille Knoll, par un Musulman en mars de cette année[3]. Il mentionne qu’il y avait aussi des imams parmi les manifestants. Il déclare que ces imams étaient conscients que l’antisémitisme musulman est un danger plus grand pour l’Islam, ainsi que pour le monde de paix et de liberté dans lequel ils ont choisi de vivre. Pourtant, la plupart des ces imams ont besoin de la protection policière pour s’exprimer. Cela reflète le type de terrorisme que les Islamistes exercent contre les Musulmans français qui sortent de leur orbite.

Malheureusement, le paragraphe suivant, mal inspiré, altère ce qui aurait pu être une description sans faille de la criminalité et de la haine antisémite majeure qui exhale de certaines franges de la communauté musulmane française. Ce document exige des Théologiens musulmans qu’ils déclarent obsolètes les textes du Coran qui appellent au meurtre et au châtiment des Juifs, des Chrétiens et des Incroyants. Ces modifications sont considérées comme nécessaires de façon à ce que les croyants musulmans ne fondent plus leurs actions sur un texte sacré quand ils commettent leurs crimEs.

Les non-musulmans ne devraient, cependant, pas s’impliquer dans les questions théologiques islamiques. Les signataires auraient pu faire une déclaration bien plus convaincante en disant : “C’est un devoir moral de tous les religieux musulmans et des dirigeants laïcs en France de s’exprimer avec force contre le terrorisme et la criminalité commise par des membres de la communauté juive contre les Juifs, ainsi que contre d’autres”. Le document conclut en exigeant que le combat contre l’antisémitisme se transforme en cause nationale avant qu’il ne soit trop tard.

Le manifeste a té écrit par un non-Juif, Philippe Val, l’ancien directeur de l’hebdomadaire Charlie Hebdo. En janvier 2015, des terroristes musulmans, les frères Kouachi, ont tué douze des membres de la rédaction de ce journal et blessé 11 autres[4]. Parmi les signataires du manifeste, on trouve l’ancien président Nicolas Sarkozy, l’ancien Premier Minitre Manuel Valls et Lurent Wauquiez, le dirigeant des Républicains, le second parti le plus important du pays. D’autres sont l’ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin et l’ancien Maire de Paris, Bertrand Delanoë, un socialiste. L’actuelle Ministre de la Justice, Nicole Beloubet, a dit qu’elle aurait aussi souhaité signer le document[5].

On doit regretter ses raccourcis, mais malgré eux, le manifeste est l’un des documents les plus énergiques contre la déferlante de l’antisémitisme parmi les Musulmans et leurs alliés non-Musulmans.

Par Manfred Gerstenfeld et Irène Kuruc

—————————-

[1] www.youtube.com/watch?v=k9M1Cq9nQoI

[2] www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3829946,00.html

[3] www.liberation.fr/france/2018/03/29/hommage-a-mireille-knoll-une-marche-blanche-mouvementee_1639751

[4] https://edition.cnn.com/2015/01/21/europe/2015-paris-terror-attacks-fast-facts/index.html

[5] https://fr.timesofisrael.com/belloubet-aurait-pu-signer-le-manifeste-contre-le-nouvel-antisemitisme/

 

2 COMMENTS

  1. Rectificatif du précédent commentaire : …cette France médiatico-populo-politique qui contribue très majoritairement à la propagation de cet antisémitisme en est même le facteur principal…

  2. Sans bonne terre, sans bon terreau, sans bon ferment, rien ne peut prendre même pas une plante carnivore. Or ce terreau et ce ferment qui ont fait germer, pousser, se multiplier l’antisémitisme musulman, ce sont la France et les millions de français (plus de 10 millions si on comptabilise la moitié des franchouillards qui votent aux extrêmes), leur gouvernants antisionistes depuis un demi-siècle et leurs médias farouchement anti-israëliens et antisionistes et j’arrive même à la conclusion que cette France antisémite médiatico-populo-politique qui contribue très majoritairement à la propagation de cet antisémitisme et qu’elle en est même le facteur principal, comme un virus se loge et se multiplie en priorité dans un organe malade or, la France ne s’est jamais défait de son passé collaborationniste de Vichy et est encore malade de son plein gré aujourd’hui, de cette époque qu’elle regrette.
    Pour exemple, trois amies franco-canadiennes vivant en France ont entendu par quatre fois des propos antisémites dimanche dernier, donc dans une seule journée, de françaises “de souche” d’âge mûr, soit dans une file d’attente dans une cafétéria, soit dans celle d’une boulangerie, soit avec des voisines sur la victoire d’Israël à l’Eurovision en se plaignant de la victoire d’une juive, juifs qui gagnent toujours, juifs qui ont acheté leur victoire, juifs soutenus par un Trump diabolique, c’est selon. D’où vient cette haine antisémite et complotiste ? De la nostalgie pétainiste dans une France collabo de 1940-1944 (presque tout le temps de la guerre), transmise ensuite des parents aux enfants et de la propagande digne de “Radio Paris” des journaux télévisés ou radios orientés tous vers l’anti-israëlisme, que ces françaises et français boivent quotidiennement et presque religieusement.

    J’ai dit et je le répète : quand le bébé de trois mois de la famille Fogel a été égorgé dans son berceau par un terroriste palestinien, les médias, les politicards et une majeure partie des français n’ont pas une once de compassion pour lui, ni pour sa famille parce que pour eux, il n’était qu’un enfant de colon et que son assassin était un fils de pauvre palestinien colonisé et maltraité par Israël, donc la vraie victime : le degré d’empathie envers ce bébé était de ZERO.
    J’appliquerai désormais le même degré d’empathie, c’est-à-dire ZERO quand il y aura des attentats en France : après tout, les tués seront des enfants et des petits-enfants de colonisateurs français de l’Afrique entière et ceux qui ont commis ces actes par désespoir à cause de la ghettoïsation, du rejet et de la non-intégration dans les banlieues françaises, les fils et les petits-fils des colonisés du Maghreb, d’Afrique, etc… Et qu’on ne me dise pas que la France ne colonise plus : elle est encore présente dans bon nombre de territoires d’Outre-mer et en Corse.
    Je pleurerai ces victimes uniquement quand elles seront tuées parce que juives : chacun pleure les siens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.