Yaacov Tsvi Griner: histoire du prêtre juif (vidéo)

L’émouvante histoire de la vie du prêtre  juif Gregory Pavlovsky, né et mort Yaacov Tsvi Griner

L’histoire vraie suivante m’a émue. Après l’avoir fait découvrir hier aux téléspectateurs d’I24, je voulais la partager avec vous…

Yaacov Tsvi Griner naît en 1931  à Zamosc en Pologne, dans une famille juive orthodoxe. Le jeune Yaacov Tsvi reçoit une éducation religieuse. En 1939,la guerre éclate et la famille Griner survit dans le ghetto local. Les nazis vont d’abord assassiner Mendel, le père de Yaacov Tsvi .

Puis ils vont déplacer les Juifs survivants vers la ville voisine d’Izbitcié.  Ils creusent deux fosses communes et massacrent, par balles, la mère et les deux sœurs du jeune garçon, ainsi que l’ensemble de la communauté.

Lui parvient à s’enfuir. Pendant des mois, il va errer de village en village, de refuge en refuge. Jusqu’à ce qu’il rencontre une personne qui lui prépare un faux certificat de baptême au nom de Gregor Pavlovsky.  Grâce à ce certificat, Yaacov Tsvi-Grégor est à l’abri des persécutions. Mais après la guerre alors qu’il a 14 ans, il décide d’intégrer un orphelinat catholique et entame ensuite des études religieuses, tout en ne reniant jamais ses origines juives.

Il est ordonné prêtre en Pologne en 1958. 7 ans plus tard, il rédige un article sur son histoire qui a un retentissement jusqu’en Israël. C’est grâce à cet article qu’il va retrouver son frère, le seul rescapé de toute la famille Griner qui  est religieux et s’est installé en Israël. Le père Gregory décide alors de faire valoir son identité juive et fait son alyah en Israël en 1970!

 Mais il conserve toujours son sacerdoce catholique et devient prêtre d’une église de Yaffo, près de Tel Aviv. Ses paroissiens connaissent son histoire et savent qu’il est juif. Ce qu’ils ne savent peut-être pas c’est que durant toute sa vie, le père Gregory  jeûne à chaque Yom Kippour et mange des Matzot à chaque Pessah! Plus récemment il posera même une mezouza à l’entrée de sa demeure et récitera lui-même la bénédiction en hébreu.

Mais, le père juif Gregory n’a jamais oublié les affres de la Shoah.  Avec la chute du mur de Berlin et l’ouverture de la Pologne, il décide avec son frère d’ériger une stèle du souvenir au-dessus des fosses communes d’Izbitcié, situées à proximité du vieux cimetière juif de la ville.  Sur la stèle on peut lire: « A la mémoire de nos chers parents  Mendel ben Zeev et Myriam, de nos sœurs Shindel et Sarah et de tous les Juifs assassinés  par les nazis ».

Mais ce n’est pas tout: le père Gregory décide également d’acquérir pour lui une sépulture dans le cimetière juif d’Izbitcié. Et il fait installer de son vivant une pierre tombale sur laquelle  on peut lire:   « Durant toute ma vie, j’ai servi D. Mais au moment de ma mort je reviens vers le peuple à qui j’appartiens depuis mon huitième jour ».  Au cours des 30 dernières années, le père Grégory racontait,  par téléphone, son histoire aux jeunes Israéliens qui, de passage à Izbiticié, s’interrogeaient sur cette étonnante pierre tombale.
Dans son testament le père Gregory a demandé que le Kaddish soit récité sur sa tombe, avec mynian.

Le père Grégory s’est éteint, il y a quelques jours à Yaffo, à l’âge de 90 ans, après avoir exercé ses fonctions de prêtre dans la même église pendant plus de 50 ans! En fin de semaine dernière, un service mortuaire a été organisé dans l’église, à sa mémoire.

Mais à la sortie,  le cercueil a été déposé par les prêtres  devant la famille juive orthodoxe de Yaacov Tsvi Griner, venue lui rendre un ultime hommage. Son frère a récité kaddish à sa mémoire, devant les prêtres et les paroissiens. Et l’un des petits enfants du frère a récité le « tzidouk adin. »

Et ce mercredi, les obsèques juives de Yaacov Tsvi Griner-Grégory Pavlovsky se dérouleront dans le cimetière juif d’Izbicié  comme il l’avait demandé , avec un mynian d’amis juifs qu’il fréquentait en Israël.

Et  il reposera pour l’éternité non loin de là où sa famille a été massacrée…non loin de là où sa vie a basculé……

Envoyé par Daniel Haik

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.