Le sionisme tel que vous n’en avez jamais entendu parler.

Le public français ne connaît pas, ou à peine, Vladimir Jabotinsky. Wikipedia le présente ainsi : « Vladimir Ze’ev Jabotinsky, né le 18 octobre 1880 à Odessa, dans l’Empire russe et mort le 4 août 1940, à Hunter, village de l’État de New York aux États-Unis, est le fondateur de la Légion juive durant la Première Guerre mondiale et un leader de l’aile droite du mouvement sioniste. » Mais pour aller chercher Jabotinsky sur Wikipedia, encore faut-il savoir qu’il existe !

Pierre Lurçat remédie à cette méconnaissance avec brio en publiant une traduction des textes fondateurs de ce visionnaire, publiés entre 1916 et 1929 en les éclairant d’une introduction historique et philosophique pointue.

Prophétique

Le sionisme de Jabotinsky, plutôt de droite, explique Pierre Lurçat, était « une clairvoyance désabusée… un réalisme pragmatique… associés à un profond respect pour la nation arabe. » Voici qui va à contre-courant de l’idéologie antisioniste la plus répandue.

« Ce sont les événements », explique Lurçat, « qui amènent Jabotinsky à une réflexion théorique qui se double, comme toujours chez lui, d’une action concrète ». Le fait est que l’intéressé définit sa position vis-à-vis des Arabes comme « semblable à son attitude envers tous les autres peuples : une indifférence polie. »

Le 24 août 1929 à Hébron, alors en Palestine devenue mandataire, des Arabes ont massacré 67 Juifs, en ont blessé 53 et ont pillé leurs maisons et leurs synagogues. Quelques semaines plus tard, Jabotinsky publiait en russe dans Rassviet, un article ironiquement titré « La paix » : « Le camp sioniste entonne à présent d’une voix forte le refrain des pacifistes, qui s’efforcent (en prêchant la morale aux Juifs uniquement) de se réconcilier avec les Arabes… Au lendemain d’un massacre tellement méprisable et abominable, nous devrions reconnaître nos péchés et implorer leur grâce pour qu’ils cessent de nous attaquer. »

Ce texte est écrit en 1929 et il vise les sionistes, pas en 2022 à destination des chancelleries occidentales.

Rêve impossible d’un État ouvert ?

Jabotinsky avait été, en 1906, l’un des rédacteurs du Programme d’Helsingfors, qui définissait ce qu’auraient dû être les droits des minorités au sein de l’Empire russe. Le réalisme, explique-t-il en 1929, c’est de vouloir l’égalité avec les Arabes de Palestine, mais aussi de se poser la question de la faisabilité du projet sioniste par des voies pacifiques : « Cela ne dépend pas de notre attitude envers les Arabes, mais uniquement de l’attitude des Arabes envers le sionisme. » En effet, « le monde doit être un lieu où règne la responsabilité mutuelle… Il n’existe pas d’éthique affirmant que le glouton peut manger autant qu’il le désire et que celui qui se contente de peu doit dépérir sous la clôture. »

Les faits, là encore, donnent raison à Jabotinsky en abondance, en nombre égal aux refus arabes opposés aux propositions de paix israéliennes, depuis la première en 1948, dans la déclaration d’indépendance : « L’État d’Israël sera ouvert à l’immigration des juifs de tous les pays où ils sont dispersés ; il développera le pays au bénéfice de tous ses habitants ; il sera fondé sur les principes de liberté, de justice et de paix enseignés par les prophètes d’Israël ; il assurera une complète égalité de droits sociaux et politiques à tous ses citoyens, sans distinction de croyance, de race ou de sexe. »

Seuls 156 000 Arabes de Palestine, sur les 750 000 qui y vivaient à l’époque, acceptèrent ce contrat. Aujourd’hui, ils sont 1,995 million, soit 21,1 % de la population totale et ils ont un parti au gouvernement.

 

Liliane Messika – Causeur

Le Mur de fer – Les Arabes et nous, Vladimir Jabotinsky, traduit et préfacé par Pierre Lurçat.

 

En 1923, Jabotinsky publiait un article au titre devenu célèbre : le « Mur de Fer ». Il y exposait sa conception du conflit israélo-arabe, élaborée au lendemain des émeutes de 1921 à Jérusalem, auxquelles il avait pris part en tant que témoin actif, ayant organisé l’autodéfense juive au sein de la Haganah. Cent ans plus tard, ses idées sur le sujet demeurent d’une étonnante actualité. Les articles réunis ici exposent une vision du conflit qui reste en effet très pertinente, tant à propos des racines du conflit israélo-arabe que des solutions que préconise Jabotinsky.

6 Commentaires

  1. Jabotinsky a écrit dans le journal Haaretz en 1919 « Dans le foyer national, nous déclarerons ces Juifs qui n’ont pas effacé ces symboles de l’exil en refusant de se raser la barbe et les péotes, des citoyens de deuxième ordre, on ne leur donnera pas le droit de vote! »
    Si ça ne suffit pas pour réviser nos rêves naïfs que ces politiciens sont des « prophètes », no comments…

  2. Concernant les Ashkenazes qui ont fuit la russie, se sont pour la plupart installés à New-York, dans des quartiers misérables où ils côtoyaient des Italiens, en majorité venus de Sicile. Les jeunes, aussi bien Juifs que Chrétiens, vivaient de larcins. La branche Sicilienne de la Mafia (la véritable pas celles qu’on désignent à toutes les sauces), a créé la Casa Nostra Newyorkaise, une branche américaine de la Mafia avec à sa tête Lucky Luciano, un Sicilien. Ce dernier s’était lié d’amitié avec Meyer Lansky et d’autres Juifs dont Lény Bugsy qui est devenu son garde du corps principal. Bugsy dégainait rapidement et ne rechignait pas d’aller à la bagarre lors de conflit qui les opposaient à des concurrents. C’est ainsi que la Mafia, la vraie avaient des Juifs dans ses rangs et l’on peut dire que les Ashquénazes de l’époque, n’étaient pas démunis de couilles, au contraire.

  3. Je partage sans restriction, aucune, le commentaire de M. Darmon. Aussi, j’étais convaincu que Jabotinsky, représentait le noyau dur du Sionisme. Il y eut maintes occasions de renvoyer les bougnoules dans leurs pays d’origines, notamment en égypte, sans la moindre vague des occidentaux pays « démocratiques ». Au contraire, Ben Gourion leur a offert la nationalité avec des droits identiques et plus que ceux des Juifs, mais savait-il que les ratons profitent des droits et que les devoirs ne les concernent pas du tout. Par dessus le marché, Dayan a offert à un chef de tribu nommé « roi » par ces bâtards, le Mont du Temple, lieu le plus saint pour les Juifs, alors que l’opportunité de renvoyer les bicots chez eux, se présentait une nouvelle fois. Non, au contraire, depuis on les laissent venir, moyennant des « mariages » fictifs. J’avais toujours cru que le peuple Juif faisait partie de l’élite, mais ce qu’une légende. A chaque négociation de paix comme le saint bridou Israël en perd une tranche et les attentats redoublent. Plus tard, on parlera des Ashkénazs et des gens comme nous qui venons du maghreb.

    • HERVE JE SUIS D ACCORD AVEC TES PROPOS ET JE SUIS TRES ETONNE QUE JABOTINSKY ETAIT TOUT LE CONTRAIRE QUE J AURAIS PU PENSER DE LUI ANTI ARABE ANTI GAUCHE ETC ..JE SUIS TRES DECU DU LIVRE QU A FAIT MR LURCAT SUR ZEEV JABOTINSKY QUI EN PLUS EST PARTI VIVRE A NEW YORK AU LIEU D ETRE PARTI VIVRE EN PALESTINE ET POURTANT IL AVAIT ETE EN EUROPE DE L EST EN 1938 DEMANDER AUX JUIFS DE L EST DE PARTIR POUR LA PALESTINE AVEC LE DIABLE HITLER QUI EST VENU AU POUVOIR EN 1933 EN ALLEMAGNE ..
      POUR MOI LES ACHKENAZES SONT DES MASOCHISTES JABOTINSKY LEUR AVAIT DIT SI VOUS VOULEZ ETRE EN VIE ..PARTEZ DES MAINTENANT POUR LA PALESTINE ET YA PAS BESEF DE JUIFS QUI L OTN ECOUTER ET SI LES MILLIONS DE JUIFS L AURAIT ECOUTER ILS AURAIENT ETE EN VIE C TOUT §§§

      ET EN PLUS LES RESCAPES DE LA SHOAH QUI ONT ATTERI EN ISRAEL ONT FAIT D ISRAEL UN PAYS TROP HUMAIN VIS A VIS DES ARABES …MOI A LEUR PLACE J AURAIS PREFERER QU ISRAEL EST UNE ARMEE NORMALE ET QU ELLE ARRETE DE PARACHUTER DES TRACTS SUR LES PALESTINIENS POUR LEUR DIRE QUE TSAHAL VA BOMBARDER BIENTOT ..GAZA OU DJENNINE ET CELA DEVRAIT S ARRETER ET TSAHAL DEVRAIT ETRE INHUMAIN VIS A VIS DES PALESTINIENS ET LES EXPULSER MANU MILITARI C EST TOUT ..COMME S ATTAQUER AUX GAUCHISTES JUIFS D ISRAEL QU IL FAUDRA LEUR BRISER LES REINS ..ET LES INTERDIRE D EXISTER ..

      AM ISRAEL CHAI ET BRAVO POUR TOI HERVE …

  4. JE SUIS TRES ETONNE POUR JABOTINSKY CAR J AURAIS PENSE QU IL AURAIT ETE POUR L EXPULSION MASSIVE DES ARABES DE PALESTINE ET QU ISRAEL SERAIT UN ETAT JUIF A 100% DONC EN FIN DE C/O JABOTINSKY MA DECU ENORMEMENT ET MOI JE VAIS ETRE CONTRE JABOTINSKY EN ETANT PLUS A DROITE QUE LUI PARCE QUE LUI NE COINNAISSAIT PAS LES ARABES COMME NOUS SEFARDIM QUI CONNAISSONS LES ARABES // SIL AVAIT CONNU LES ARABES ET LE SHEIKH AMINE EL HUSSEINI DE JERUSALEM QUI VOULAIT EGORGER TOUS LES JUIFS DE PALESTINE ET DES PAYS ARABES ET MOI JE NE COMPRENDS PAS COMMENT JABOTINSKY A T UL PU TRAHIR SON AME ET ALORS CA NE M ETONNE PAS QUE MENACHEM BEGIN A VENDU SON AME EN RENDANT LE SINAI AU VAINCU L EGYPTE ALORS QU IL AURAIT DU L ANNEXER OU ENCORE SHARON QUI EXPULSE LES JUIFS DE GAZA EN 2005 ALORS QU IL AURAIT DU EXPULSER LES ARABES VERS LE CAIRE POUR ANNEXER GAZA A ISRAEL ALORS SI C EST CA JABOTINSKY IL A VENDU SON AME ET EST EN FAIT UN SOCIALISTE ET PAS UN REEL NATIONALISTE ANTI ARABE COMME IL AURAIT DU L ETRE …§§

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.