Le New York Times, se basant sur des fuites en provenance de la Maison-Blanche, croit savoir que le président Donald Trump a l’intention de limoger le général James Mattis, secrétaire à la Défense, après les élections de mi-mandat au Congrès.

Selon ces sources, Donald Trump désire avoir à ses côtés un homme qui s’identifie davantage avec la politique qu’il mène face à l’Iran.

C’est la même raison qui avait mené le président américain à remplacer Tex Tillerson par Mike Pompeo au Département d’Etat et Herbert McMaster par John Bolton à la NSA (National Security Agency).

Les informations en provenance de l’entourage de Donald Trump indiquent que James Mattis aurait commencé à critiquer ouvertement la décision du président de se retirer de l’accord avec l’Iran, qui aurait d’ailleurs été prise en dépit de son avis négatif.

Le livre de Bob Woodward cite également des propos peu amènes de l’actiel secrétaire à la Défense envers son patron. James Mattis prétend notamment que l’attitude de l’Iran n’a pas changé malgré les sanctions américaines, contrairement à l’opinion exprimée par Donald Trump.

La presse américaine décrit parfois le général Mattis comme “l’élément modérateur et responsable” au sein de l’Administration américaine ou même comme étant assez proche du Parti démocrate, ce qui n’est pas pour plaire au locataire de la Maison-Blanche.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.