Kirk Wiebe est un ancien analyste principal de la National Security Agency et lanceur d’alerte. Il révèle dans cette vidéo les principaux moyens de fraude utilisés dans l’élection présidentielle américaine (HAMMER, SCORECARD et autres) pour empêcher Trump d’être élu et mettre Biden au pouvoir.

J. Kirk Wiebe a travaillé comme analyste principal à la NSA de 1975 à 2001. Au lendemain du 11 septembre, il faisait partie d’une poignée d’employés de la NSA qui sont tombés sur un programme secret à l’agence pour surveiller les communications de millions de ressortissants américains. Wiebe et ses collègues ont décidé d’approcher les inspecteurs généraux du ministère de la Défense et du ministère de la Justice avec ce qu’ils ont trouvé.

 

 

Le lecteur est suffisamment adulte pour se faire son avis. L’autre version serait qu’il pourrait s’agir d’un vaste test de psychologie des masses, type Expérience de Milgram.

 

Lyndon Hermyle LaRouche, Jr., dont se réclamee Kirk Wiebe dans la vidéo : né le  à Rochester (New Hampshire) et mort le  à Leesburg (Virginie), est un homme politique, essayiste et polémiste américain.

Il est président fondateur du LaRouche PAC, un comité d’action politique créé en 2004, et fondateur des revues Fusion et Executive Intelligence Review. Bien qu’il n’ait aucun diplôme en économie, il se présente comme spécialiste de l’« économie physique » et défend un programme de réorganisation complète du système financier international.

Il fut candidat à la primaire démocrate pour l’élection présidentielle américaine de 1996, où il fut battu par le président sortant Bill Clinton, en obtenant seulement 5,47 % des suffrages, soit près de 600 000 voix.

En France, ses idées sont défendues par Jacques Cheminade, fondateur du parti Solidarité et progrès après sa candidature à l’élection présidentielle de 1995. En Allemagne, le représentant de LaRouche est son épouse, Helga Zepp-LaRouche, fondatrice et présidente de l’Institut Schiller voué à faire connaître la pensée de LaRouche dans ce pays ; elle fut candidate à la chancellerie allemande pour le Bürgerrechtsbewegung Solidarität (de) (BüSo, Mouvement des droits civiques Solidarité).

Des commentateurs le décrivent comme un « extrémiste politique », un « théoricien du complot » ou un « antisémite » (bibliographie ci-dessous), en caractérisant son mouvement comme une « secte », certains le considérant comme « fasciste ».

  1. (en) Stephen Rosenfeld« NCLC: ‘A Domestic Political Menace’ »The washington Post,‎  (NCLC: ‘A Domestic Political Menace’, consulté le17 février 2012)
  2. ↑ (en) Paul L. Montgomery« One Man Leads U.S. Labor Party on Its Erratic Path; Federal Election Funds Sought »The New York Times,‎  (lire en ligne [archive], consulté le 17 février 2012)
  3. ↑ (en)Copulus[prénom1=Milton, « The LaRouche network » [archive], Heritage Foundation,  (consulté en 17 gévrier 2012)
  4. ↑ (en) John Mintz« LaRouche Filings: Plots, Spies; Judges Tomorrow to Sift Myriad Motions Filed by Corps of Lawyers »The Washington Post,‎  (lire en ligne [archive], consulté le 17 février 2012)
  5. ↑ (en) William Frankel (directeur) et Antony Lerman« Le Pen and LaRouche : Extremism in Modern Democracies », dans Survey of Jewish affairs, Fairleigh Dickinson University Press,  (ks.google.fr/books?id=9IMiLBWqCsAC&pg=PA202)p. 202
  6. ↑ (en) Roger Griffin et Matthew FeldmanFascism : Critical Concepts in Political Sciencevol. 5, Routledge, , 528 p. (ISBN 0-415-29020-1, lire en ligne [archive])p. 144
  7. ↑ (en) Cyprian BlamiresWorld fascism : a historical encyclopediavol. 1, ABC-Clio,  (lire en ligne [archive])p. 375
  8. ↑ (en) « The Cult of LaRouche »The New York Times,‎  (lire en ligne [archive], consulté le 17 février 2012)
  9. ↑ (en) John Mintz« Ideological Odyssey: From Old Left to Far Right »The Washington Post,‎  (lire en ligne [archive], consulté le 17 février 2012)
  10. ↑ (en) Irving Louis Horowitz« Left-wing fascism: An infantile disorder »Societyvol. 18, no 4,‎  (DOI 10.1007/BF02701340, lire en ligne [archive], consulté le17 février 2012)
  11. ↑ (en) David Scob« The strange ascent of Lyndon LaRouche, a native American fascist »The Houston Chronicle,‎  (lire en ligne [archive], consulté le17 février 2012)

7 Commentaires

  1. @Elie de Paris – J’ai vu ces mêmes vidéos mais le plus grave semble être ces appareils de vote
    de marque Dominion qui peuvent être « tripatouillés » à loisir (et plaisir pour celui qui a les règles du jeu).

  2. « Des commentateurs le décrivent comme un « extrémiste politique », un « théoricien du complot » ou un « antisémite » (bibliographie ci-dessous), en caractérisant son mouvement comme une « secte », certains le considérant comme « fasciste ». »
    Ah mais que voila quelqu’un digne de confiance!!!

    • C’est une question d’intégrité que de poser le portrait de qui parle et dans quel contexte. Certains sites d’obédience identique que nous ne nommerons pas, ont introduit ce « témoignage » comme crédible a priori. La vague de Fake-News est telle, notamment à ce sujet, qu’il convient de présenter tous les argumentaires, mais de les positionner à partir des tribunes où ils s’expriment. Cet analyste se réclame de Lyndon Larouche, il faut dire qui il était. On évalue actuellement qu’un quart (1/4) de la population est actuellement intoxiquée par le complotisme/ conspirationnisme et cela affecte également de représentants de presse ou cyberpresse qu’on aurait pu croire dotés d’un minimum de sens critique.

  3. Les pages commencent à s’accumuler, sur les observateurs empêchés, les rectifications en écriture, les milliers de votes doubles, triples, hors délais, ou post-mortem, et surtout sur l’entreprise Dominion, qui a fourni les machines à quantifier les votes (et à les redispatcher, est-il avancé ! Ça s’est produit dans « un » canton démocrate pour 6000 voix, a confessé Dominion ).
    Devant le risque de prendre à perpétuité pour toucher aux votes des États Unis, certains pourraient se couvrir, en tant que témoins protégés, et raconter ce qu’ils ont à dire… ??
    Ce n’est pas parce que nos merdias, ici, n’eructent plus que des banalités sur le golf et les peines de placard que risque D. Trump qu’il ne se passe plus rien ! Bien au contraire.
    Car cette fois-ci le délictueux va coûter très cher.
    Une seule question, à laquelle un avocat que je conduisais ce soir, spécialiste du droit constitutionnel américain, n’a pu répondre :
    « Puisque Biden n’est pas (encore) confirmé (loin s’en faut) dans le fauteuil présidentiel, que se passerait-il si un décès de JB (que je ne souhaite point, bien sûr) survenait ?
    La Vice présidente serait-elle soudain la remplaçante, mais de quoi, puisque JB n’est pas confirmé, et donc cette sorte de « procuration » tomberait ipso facto, ou bien serait-elle, bel et bien, héritière du poste de présidente ?
    Ça ne s’est jamais produit, m’a-t-il dit, et ce serait un casse tête nouveau…  »
    PS.
    Je ne suis pas un groupy de D. T, contrairement aux apparences, mais la vérité, et la justice, ça me passionne…
    Et puis Ysraël y a droit.
    Beaucoup d’autres nations doivent  » rembourser » leur indifférence, naguère…

    • Ne pas omettre les informations à tonalité contraire, qu’il faudra confronter et opposer pour une synthèse la plus objective possible des événements. Mieux vaut la circonspection. Selon Porter et Wright cabinet anciennement avocat de la Campagne Trump, il n’y a eu aucun « observateur empêché » et l’équipe de campagne s’est dédite sur ce sujet il y a plusieurs jours, avant que Porter et Wright, fidèles conseils de Trump depuis des années, ne démissionne et ne refile la patate chaude à un sous-cabinet. Moins on lance d’affirmations tonitruantes sur des impressions ou rumeurs bientôt démenties et moins on se laissera prendre au(x) piège(s) il y en a plusieurs. La vraie question technique, en ce moment, c’est : concédé ou pas, il faut assurer la transition pour traiter les dossiers Covid, sécurité, budgets de fonctionnement, dé-niaise-ment des potentiels futurs administrateurs. Le reste est vraiment de la littérature pour poètes de l’informatique, comme cet adepte de Lyndon Larouche (le Cheminade américain).

      • J’ai vu des vidéos réelles, clairement montrant des obstructions, des mises à distances, des masquages de vitres de baies dans les bureaux de votes, d’observateurs republicains pendant les dépouillements !

        De toute façon, en tant réel, en ce moment même, une vraie crainte chez les Démocrates objectifs et honnetes: Les dirigeants demandent aux députés de ne pas rejoindre le gouvernement Biden de peur de perdre la majorité lorsque des élections spéciales seront organisées pour les remplacer….
        Oops!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.