Tsahal neutralise les tunnels du Hezbollah

5
3520
Tsahal lance une opération de neutralisation des tunnels du Hezbollah

Selon @idfonline, ce tunnel mesurait environ 2 m de haut et 2 m de large et avait été creusé à environ 25 m sous le sol. Il traversait de 40 m le territoire israélien et il prend origine dans une maison à Kfar Kila, juste au nord de la barrière frontalière. (@i24NEWS_FR)

L’armée israélienne a révélé avoir découvert le premier tunnel d’attaque transfrontalière creusé par le groupe terroriste Hezbollah libanais, au sud du village libanais de Kafr Kila, en face de la ville israélienne de Metulla.

«À ce moment-là, après avoir localisé le tunnel, les soldats de l’armée israélienne déploient des efforts techniques et opérationnels avant de le neutraliser», a déclaré l’armée.

Selon Tsahal, le “tunnel de la terreur” a pénétré le territoire israélien depuis le Liban.

Il y aurait 50 tunnels d’attaques (évaluation) entre le Liban et israël, selon Tsahal

C’est le premier tunnel que l’armée a déclaré avoir découvert dans le cadre d’une opération lancée récemment – Northern Shield – pour trouver et détruire les passages souterrains offensifs en provenance du Liban.

“Le tunnel a pénétré dans le territoire israélien, mais n’a pas présenté de menace immédiate pour les habitants de la région”, a déclaré l’armée.

Une carte illustrative fournie par Tsahal indique que le tunnel est entré en territoire israélien au sud de Metulla.

Les tunnels du Hezbollah découverts par Tsahal

Israël annonce le début de l’opération Northern Shield (Bouclier du Nord) après avoir découvert les efforts du Hezbollah pour la construction d’un réseau de tunnels offensifs à la frontière libanaise; «C’est la preuve la plus flagrante de la violation de la résolution 1701 de l’ONU qui a mis fin à la deuxième guerre du Liban», a déclaré Tsahal.

L’armée israélienne a lancé l’opération Bouclier du Nord (Northern Shield) mardi matin pour mettre à jour et neutraliser les tunnels terroristes construits par le Hezbollah le long de la frontière israélo-libanaise.

BREAKING: We have just launched Operation Northern Shield to expose and neutralize cross-border attack tunnels dug by Hezbollah from #Lebanon to #Israel. #NorthernShieldIsrael Defense Forces

Publiée par May Lim sur Lundi 3 décembre 2018

On ignore combien de tunnels débouchent en territoire israélien depuis le Liban, mais l’armée israélienne a souligné qu’ils n’étaient pas opérationnels, ajoutant que son travail pour les révéler se déroulait en territoire israélien et sans franchir la frontière.

Les responsables de Tsahal ont estimé que l’opération durerait quelques semaines, mais une réplique du Hezbollah pourrait la prolonger davantage.

 (Photo: Avihu Shapira)

(Photo: Avihu Shapira)

 

“Depuis 2006, nous identifions les efforts du Hezbollah pour la construction de tunnels défensifs sur son territoire, son activité a augmenté après la deuxième guerre au Liban”, a déclaré le bureau du porte-parole de Tsahal.

“En 2012, nous avons identifié le plan” Conquérir la Galilée “, dont Nasrallah (dirigeant du Hezbollah) a parlé, et il comprend une composante surprenante de tunnels offensifs. En 2013, nous avons examiné la question – et n’avons trouvé aucun tunnel infiltrant”, a-t-il ajouté.

L’armée a ajouté qu ‘”en octobre 2014, une équipe spéciale d’ingénieurs opérationnels a été créée au sein du commandement nord pour exposer et identifier les tunnels offensifs du Hezbollah, tandis qu’un projet de fortification de la frontière, comprenant des forages dans le sol, était réalisé. Tout cela nous a permis ce matin de lancer une opération basée sur une bonne image que nous avons construite dans le but d’exposer le projet (du Hezbollah) et de le neutraliser. ”

“C’est la preuve la plus flagrante de la violation de la résolution 1701 de l’ONU qui a mis fin à la deuxième guerre du Liban”, a accusé Tsahal.

Tsahal a ajouté avoir “renforcé sa présence et sa disponibilité au sein du commandement du Nord et qu’elle était préparée pour divers scénarios”.

Certaines zones proches de la barrière frontalière ont été fermées.

Cette opération intervient quelques heures après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a effectué un voyage de dernière minute à Bruxelles pour rencontrer le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo.

 

Associated Press et Reuters ont contribué à ce reportage.

 

Yoav Zitun | Publié: 12.04.18, 08:26

Adaptation : Marc Brzustowski
—————————————–

Une opération des forces de défense israéliennes lancée contre les tunnels d’assaut transfrontaliers du Hezbollah

Les tunnels d’assaut creusés par le Hezbollah sous la frontière libanaise en Israël sont la cible de l’opération Bouclier du Nord (“Northern Shield”) de Tsahal annoncée mardi 4 décembre. Elle est dirigée par le major général Yoel Strick.Tsahal a souligné que l’opération se limitait au côté israélien de la frontière et qu’elle a été montée avant que les tunnels ne soient opérationnels et constituent une menace directe pour la sécurité dans le nord. Bien que l’opération soit délicate, il a été conseillé aux citoyens du nord de continuer leur vie normalement.

L’avis des forces de défense israéliennes a également indiqué que, depuis 2012, Israël était au courant du plan du Hezbollah de conquérir la Galilée lors d’une invasion furtive surprise par des tunnels. En 2013, les enquêtes militaires n’ont permis de découvrir aucun tunnel. À partir de 2014, «un groupe de travail spécial mixte composé de la direction du renseignement et du commandement du Nord a dirigé les efforts opérationnels, technologiques et de renseignement pour trouver et neutraliser de tels tunnels. Dans le cadre d’un projet parallèle, les Forces de défense israéliennes ont construit un mur le long de la frontière libanaise, connu sous le nom de «Projet d’obstacle défensif», qui élevait des obstacles et permettait de dégager de la végétation pour contrecarrer toute incursion ennemie. Le porte-parole de Tsahal a ajouté que ces derniers temps, toutes ces actions ont été réunies pour créer les conditions permettant à l’état-major général de décider d’une action à mener contre les tunnels.

Des renforts militaires ont été déployés à la frontière nord ; Le point le plus au nord d’Israël, la ville de Metulah et ses environs, ont été interdits aux civils et la situation est sous contrôle et se déroulera conformément au plan d’élimination de la menace souterraine qui pèse sur le pays. L’armée informe la tête des conseils locaux de l’ordre du jour et il est conseillé aux civils de vaquer à leurs occupations habituelles.

Les sources militaires de DEBKAfile ont indiqué que l’opération avait reçu le titre fastidieux d’opération Bouclier du Nord (Northern Shield) en raison de l’ampleur de l’action menée contre les tunnels du Hezbollah, plutôt que pour préparer le terrain à une éventuelle confrontation. Il dit au Hezbollah: «Nous sommes bien préparés pour vous combattre.”

Entre temps, Tsahal n’a pas relevé les grands défis posés par le Liban, notamment les ateliers iraniens de guidage précis des roquettes du Hezbollah, les usines de fabrication de missiles que l’Iran est en train d’établir dans la vallée de la Beqaa au Liban, le commando Radwan du Hezbollah subissant un entraînement spécial en cas de guerre totale. Les Forces de défense israéliennes ont également évité de frapper les avions de transport iraniens qui atterrissent presque quotidiennement à l’aéroport international de Beyrouth avec des cargaisons d’armes et de missiles.

Des représailles du Hezbollah contre l’opération de Tsahal pour neutraliser ses tunnels sont peu probables, tant que celle-ci est confinée au territoire israélien. Ce supplétif iranien est impliqué dans un jeu plus important : sa dernière vidéo de propagande décrivait le quartier général de l’état-major israélien à Tel Aviv comme étant à la portée de ses missiles. Son chef, Hassan Nasrallah, prononcera sans aucun doute un discours dans les prochains jours qui se moque de l’opération Bouclier du Nord menée par Israël et le laisse poursuivre son programme, à moins que deux choses ne se produisent :

  1. Si les forces de Tsahal traversent la «ligne bleue» et suivent les tunnels jusqu’à leur source en territoire libanais (le porte-parole de Tsahal a mentionné «des villages au sud du Liban»), le Hezbollah pourrait commencer à tirer sur les troupes israéliennes.
  2. Si Téhéran envoie au Hezbollah un ordre d’attaquer les forces israéliennes pour se venger de l’attaque massive de missiles lancés par l’armée israélienne contre les milices chiites iraniennes, du Hezbollah en Syrie jeudi 29 novembre au soir, qui a fait au moins 30 morts côté pro-iranien.

   , 

IDF operation launched against Hizballah cross-border assault tunnels

5 COMMENTS

  1. Que D… fasse que Tsahal ne perde plus de temps pour une intervention efficace et surtout radicale, car plus on attend et plus ces criminels renforcent leur arsenal guerrier, qui ne manquera pas de provoquer beaucoup de perte chez nos enfants et nos frères de l’armée des justes.

  2. Quand on pense qu’un gros con d’antisémite américain parlait de “termites” ! Mais il s’agissait une fois de plus d’une magnifique projection, les termites qui creusent des tunnels pour attaquer sournoisement se sont une fois de plus les islamistes du hezb
    Bravo à Tsahal qui est en train de dégommer toute la termitière !

  3. Il me souvient de nos films en noir et blanc quand nous étions petits.
    Et la scène une fois sur 2 qui ne manquait pas, quand le méchant menaçait son otage, et que le gentil, donc, déposait les armes, et se livrait.
    Il ne faisait aucun doute, pourtant, que le méchant, alors, allait flinguer le héros, aux yeux de l’otage, avec divers raffinements, cruels, et que l’otage passerait à la casserole, “elle“ aussi…
    Mais le plus souvent, une opportunité miraculeuse sauvait la situation.
    Mais pas toujours.
    Comment en sommes nous arrivés là..?
    Nous avions le gouvernement Mortel. Euh Olmert… Voici, d’abord, avant, celle qui précédait … :
    .
    La résolution 1559 a été adoptée le 2 septembre 2004 par le Conseil de sécurité de l’ONU, à l’initiative conjointe de la France et des États-Unis, par 9 voix sur 15, et 6 abstentions.

    Adoptée dans l’urgence, elle appelle au respect de la souveraineté et de l’indépendance politique du Liban, au retrait de toutes les troupes étrangères de son sol et à une élection présidentielle libre et équitable. Selon les États-Unis, elle a été adoptée dans le but d’empêcher l’aboutissement des manœuvres de la Syrie, dirigée par Bachar el-Assad, pour obtenir la réélection du président Émile Lahoud. Selon Jacques Chirac, elle « est le résultat d’une action commune entre les États-Unis et la France. C’est un élément déterminant de la stabilité de la région. De ce point de vue nous avons eu une approche commune. Peut-être que nous n’avions pas exactement les mêmes arrière-pensées »[1]. Pour la France, elle était un moyen de dissuader les États-Unis d’intervenir militairement. elle permettait aussi de renforcer l’ancien Premier ministre Rafiq Hariri face au président de la République Émile Lahoud.

    Ont voté pour : Allemagne, Angola, Bénin, Chili, Espagne, États-Unis, France, Roumanie, Royaume-Uni ;
    Ont déclaré que la résolution constituait une ingérence dans les affaires intérieures du Liban et se sont abstenus : Algérie, Brésil, Chine, Pakistan, Philippines, Russie.
    La résolution comprend plusieurs volets :

    1) Le retrait des troupes étrangères.
    C’est-à-dire de l’armée syrienne chargée provisoirement de maintenir la paix civile à l’issue de l’Accord de Taëf, mais toujours présente quinze ans après. Et aussi de l’armée israélienne occupant la petite zone dite des Fermes de Chebaa qui joue le rôle de réservoir d’eau régional.
    2) le désarmement et la dissolution de toutes les milices…””.
    .
    Depuis, et après la nouvelle résolution 1701, le hezb a stocké plus de missiles que l’Otan au complet pourrait en aligner.
    Avec l’accord tacite de l’ONU, toujours orienté vers la disparition d’Ysraël…
    Et voilà…

    ” si vis pacem para bellum”
    ” Formule latine de l’expression Si tu veux la paix, prépare la guerre.
    Formule consistant à affirmer que la paix s’obtient à condition d’être en capacité d’affronter l’adversaire si toutefois une attaque ennemie survient.”
    Nous connaissons l’aversion de nos ennemis pour la sapience romaine… Eux préparent la guerre pour la faire.
    Le Liban a été prévenu, mille fois.
    Tout indique la proximité du conflit, et nous approchons de Pourim.
    Toujours un amalek dans le coin…
    Pour ceux qui n’ont pas lu la traduction, à la fin, il a fallu guerroyer.
    Esprit de 67,es-tu là.? ¿
    Si tu es là, frappe 3 coups.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.