Donald Trump a annoncé tôt vendredi matin avoir été testé positif au nouveau coronavirus, ainsi que son épouse Melania (à droite), un développement qui intervient à un peu plus de trente jours de l'élection présidentielle. /Photo prise le 29 septembre 2020/REUTERS/Carlos Barria

Trump et la première dame contractent un coronavirus

«Ce soir, la première dame et moi avons été testés positifs pour Covid-19», a tweeté le président Donald Trump vendredi matin le 2 octobre. «Nous allons commencer immédiatement notre processus de quarantaine et de rétablissement. Nous allons traverser cela ENSEMBLE. « 

Trump et sa femme sont entrés en quarantaine et ont subi des tests jeudi lorsque leur proche conseiller Hope Hicks a attrapé le virus après les avoir accompagnés au premier débat présidentiel dans l’Ohio cette semaine. Elle, comme le président, a évité de porter un masque et a été le premier membre de son entourage à être infecté.

Trump a minimisé pendant des mois la gravité de l’épidémie de covid-19 et écarté les pronostics et les conseils scientifiques, bien que le virus ait persisté et tué plus de 207. 000 Américains. Plus récemment, il a insisté sur le fait que «la fin de la pandémie était en vue».

Le médecin du président, Sean Conley, a déclaré qu’il allait «bien» sans dire s’il présentait des symptômes. Le président et la première dame doivent rester isolés à la Maison Blanche pour le moment, a-t-il déclaré sans préciser pour combien de temps. Il a souligné que le président continuerait à exercer ses fonctions sans interruption tout en se rétablissant et a promis des mises à jour sur toute évolution.

Les collaborateurs de Trump n’ont pas dit un mot sur les symptômes. Cependant, il fait face à des difficultés immédiates dans sa campagne de réélection dans 32 jours contre l’ancien vice-président Joe Biden. Même sans symptômes, le président doit se retirer des apparitions publiques. S’il succombe à la maladie, sa candidature au scrutin peut être remise en question. À 74 ans, Trump entre dans la catégorie des personnes les plus vulnérables à la maladie. Huit décès sur 10 aux États-Unis étaient âgés de 65 ans et plus.

3 Commentaires

  1. Enfin cher Joseph, le test RT-PCR décèle le virus, il n’y a donc aucune possibilité d’erreur s’il est fait correctement, et ce doit être le cas surtout pour un Président. Quant au test dont vous faites allusion, c’est un test sérologique qui décèle en effet les anticorps, spécifique, mais non sensible, en effet à 100 %. Evidemment, c’est le test RT-PCR qui a dû être réalisé.
    Quant au traitement dit curatif et préventif de l’hydroxychloroquine, il a été clairement démontré dans différents essais cliniques que cette molécule associée ou non à l’azythromycine ne présente aucune efficacité. Malheureusement à l’heure actuelle il n’existe aucun traitement, exception faite peut-être de l’utilisation des anticorps de malades guéris, testés en particulier en Israël. Bonne soirée

  2. les décès ne sont pas dûs ausars cov 2 mais à des complications, chaque fois que le traitement préventif et curatif hydroxychloroquine + azythromycine n’a pas été mis en place assez tôt.
    s’ils avaient continué à prendre de l’hydroxychloroquine, ils n’auraient pas été contaminés. De plus, les tests sont très sujet à caution, la présence d’anticorps ne signifie pas que le virus est encore présent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.