Trump a dit à ses conseillers qu’il envisage de se présenter en 2024: rapport

Le Président Trump a déclaré à ses proches conseillers qu’il envisageait de se présenter aux élections présidentielles de 2024, selon un reportage d’Axios.

Trump n’a pas encore concédé sa défaite au démocrate Joe Biden lors des élections de 2020, mais les chaînes ont projeté l’ancien vice-président comme vainqueur, car Trump devrait probablement gagner une série de recomptages dans plusieurs États pour remporter les élections, ce qui relève de la gageure.

Le président semble avoir perdu cinq États contre Biden qu’il avait gagnés en 2016, mais il a également accumulé plus de votes au total qu’il n’en a remporté en 2016, ce qui lui a donné un certain poids au sein du GOP malgré la défaite à ce stade.

S’il décidait de relever le défi pour la Maison Blanche en 2024, il serait le favori en termes de chances dans une primaire du GOP (Parti Républicain) étant donné son niveau de soutien parmi les électeurs républicains.

Les présidents américains ne sont autorisés à remplir que deux mandats, mais ces mandats ne doivent pas nécessairement être consécutifs. Le seul président de l’histoire à avoir servi deux mandats non consécutifs est le président Grover Cleveland, qui a été le 22e et le 24e président.

Deux autres présidents récents qui ont perdu leur candidature à la réélection, Jimmy Carter en 1980 et le président George HW Bush en 1992, ont été vaincus assez fermement et ne se sont pas présentés à nouveau pour la réélection.

Le président Gerald Ford a été battu de justesse par Carter en 1976 et ne s’est pas présenté à la présidence en 1980. Mais Ford n’a également jamais remporté une élection présidentielle. Il est devenu président après la démission du président Nixon, et Ford n’était pas réellement sur le ticket présidentiel de 1972.

Le Senateur Lindsey Graham(RS.C.) a déclaré lundi que Trump devrait se présenter à nouveau en 2024 si ses batailles juridiques ne lui permettaient pas de remporter les élections de 2020. La campagne Trump a lancé des poursuites contestant le décompte des voix dans plusieurs États.

« Je l’encouragerais à penser à le faire », a déclaré Graham sur Fox News Radio.

De nombreux autres alliés de Trump ont également suggéré que Trump pourrait se présenter à nouveau en 2024. L’ancien chef de cabinet de la Maison Blanche Mick Mulvaney a déclaré qu’il s’attend «absolument» à ce que Trump se présente à nouveau dans quatre ans.

« Je m’attendrais absolument à ce que le président reste impliqué dans la politique et le mettrait absolument sur la liste restreinte des personnes susceptibles de se présenter en 2024« , a déclaré Mulvaney.

Comme le rapporte Axios, certains conseillers de campagne républicains se méfient d’une nouvelle élection Trump, estimant que la possibilité d’une autre course de Trump pourrait stopper la collecte de fonds et les ambitions pour d’autres candidats à la présidentielle républicaine. Ils craignent également qu’une autre campagne de Trump n’empêche la Convention nationale républicaine de tenter de réévaluer et de passer à quelqu’un d’autre que Trump.

thehill.com

10 Commentaires

  1. Ça commence, enfin. Le Figaro.
    « Le ministre américain de la Justice, Bill Barr, a donné son feu vert lundi 9 novembre à l’ouverture d’enquêtes sur d’éventuelles irrégularités lors de la présidentielle du 3 novembre, dont Donald Trump assure qu’elle a été entachée de «fraudes», sans apporter de preuves…
    Rien que ça, pose l’éventualité.
    Ça se fendille.

    • Oui, enfin, à moins de prendre des vessies pour des lanternes, les jeux sont faits. Trump finira par avouer sa défaite, meme si ce sera au final de manière implicite. Il avait l’air quand même passablement ridicule. Avant la fin de l’élection, faut arreter de compter (quand il devancait son adversaire), après l’election, faut tout recompter.
      Ce qu’il a fait pour Israel c’etait tres bien, mais c’etait vraiment tout.

    • Amusant que lui et Emily Murphy aient été nommés par Trump : c’est l’histoire de l’éléphant qui se mord la queue, ou une tautologie en raisonnement : Bill Barr fait ce qu’on lui a dit de faire et ce pour quoi il est payé. Bon , le but est que le pouvoir passe ensuite entre les mains des Juges nommés à la Cour Suprême. Et ainsi la boucle serait bouclée. Mais si ça ne se passe pas comme prévu, alors là, c’est la catastrump!

  2. Qu’il en soit dissuadé !
    Qu’il ne se laisse pas endormir !
    Les « gangsters » de chez les démocrates auront appris de leurs erreurs, et ne les répèteront pas 3 fois, avec encore 4 ans supplémentaires d’entraînement, les mains aux manettes !
    Une loi de la guerre stipule qu’il est bien plus difficile de chasser un conquérant installé que de le l’empêcher d’entrer !
    En revanche, si le Seigneur des cohortes permet à Trump de rester en place, il faudra _ab-so–lu-ment_ qu’il procède au « nettoyage », assainissement qu’il avait promis de faire pendant la campagne précédente. Mettre en prison les vrais falsificateurs, qu’il avait nommément désignés.
    À l’instar d’un certain roi d’Ysraël, Saül, trop tsadiq, qui n’avait pas suivi l’injonction, d’exteminer Amalek totalement et dont la royauté passa, pour cela, à David !
    Dans le monde moderne occidental très corrompu, les chasses aux sorcières par les vainqueurs sont très softs, pour pouvoir se concilier, pour le prochain tournoi, des « amitiés complices ».
    Mais Trump n’aura pas d’autre exercice, et il le sait, et ne restera pas 12 années dans le « bain politique », il n’est pas un politicien, clairement.
    Et puis, ça va lui devenir évident que la Providence le drive…
    Dans ce monde de fous, ne faut-il pas l’être aussi soi-même pour vaincre ?
     » J’ai à Ma disposition des fous et des assassins pour Me servir, dit l’Eternel ».

    • Le reportage de Axios est un super commentaire de celui de Jonathan Swan, qui n’a pas dit exactement, ce que Axios dit.
      Les petits écarts, comme les projectiles tirés d’un canon, s’éloignent davantage de la cible, plus elle est loin !
      Ce sont 2 personnes qui l’auront conseillé…mais lui n’envisage pas ce que Axios présente.

      • Axios titre « discussing » : discussing n’est pas forcément prendre immédiatement une décision, mais retourner toutes les pierres et envisager diverses solutions. Pourquoi pas celle-là?

        D’autre part, malgré tout ce qu’on raconte à tort et à travers sur ce forum, beaucoup de gens avertis mettent Trump en garde et lui font comprendre que l’entêtement logique des premiers soirs ne fera pas nécessairement de lui un vainqueur par la suite, s’il persiste : et que c’est un peu à prendre ou à laisser. La démocratie est souveraine et les 4 millions de voix de différence ne sont pas qu’un indice anodin : il y a une lassitude du personnage, s’il ne prend pas les bonnes mesures. Esper l’agaçait? Il vire Esper comme un malpropre, comme Mattis et comme tous les autres, personnalités de valeur, en désaccord tout le temps avec tout le monde : l’Amérique croit, naïvement peut-être, qu’un peu de constance et de calme ferait du bien à tout le monde…

        • Certes, Marc, certes.
          Mais ce type n’a pas fait d’école ou formation politique, et chez lui, tout est pragmatique. Un éléphant dans un magasin de porcelaine, on est d’accord.
          Mais, en ce moment, cette époque, cette ère, c’est seulement cette espèce de « grossier malotru » qui doit être devant la gauche démocrate perplexe et interloquée !
          Tous se disent « il n’osera pas », même ces collaborateurs, mais il y va !
          Devant le magouilleur, sois artificieux, dit le plus sage des hommes.
          Chez Trump, c’est instinctif.
          (je m’étonne qu’il soit resté si calme, d’ailleurs… 🙂

  3. Je suis sidéré de ce que tout le monde ait accepté la victoire de Biden, alors qu’aucun état américain n’a désigné de vainqueur. Attendons de voir les résultats définitifs après le traitement des fraudes massives, des mensonges, des vols de voix pro Trump. Toutes ces déclarations prématurées de victoire de Biden violent la Constitution des USA.

    M. Donald Trump est le président des Etats-Unis et le sera de 2021 à 2024.

    • Trump est le plus grand des idiots. Il avait la victoire facile, mais il a tout gache par son comportement infantile et irresponsable. Un gosse à la tete de la plus grande democratie du monde. Il etait fini a peine avait-il commencé son premier mandat. On peux continuer à croire qu’il est president, mais plus tot on aura admis sa defaite et plus tot on pourra passer à autre chose.
      Pour ma part, je dis ‘dommage’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.