Shebab : l’attentat de Nairobi réplique à l’ambassade U.S à Jérusalem

0
377
L’internationale terroriste s’engouffre dans la brèche grande ouverte par la politique Trump de retrait face à l’ennemi ontologique de l’Occident : à Manbij et à Nairobi. Les Shabab, alliés du Hamas enfoncent le doigt dans la plaie, en évoquant une “riposte” au déménagement de l’Ambassade américaine à Jérusalem. Même si le contexte africain n’a rien à voir avec les problèmes du Proche-Orient… Aucune illusion à se faire, quoi qu’il en soit, sur l’avenir de ces régions, alors que l’Amérique battrait en retraite, en s’appuyant sur ses alliés, tour en leur montrant le pire exemple de la désertion en rase campagne… : ou le “faites ce que je dis, pas ce que je fais” des Etats-Unis. 

Selon les shebab, l’attaque de Nairobi en réaction au transfert de l’ambassade US à Jérusalem

Fire and smoke rise from the scene of an explosion in Nairobi, Kenya Tuesday, Jan. 15, 2019.An upscale hotel complex in Kenya’s capital came under attack on Tuesday, with a blast and heavy gunfire.
AP Photo/Khalil Senosi

Les islamistes radicaux somaliens shebab, qui ont revendiqué dès mardi l’attaque dans un complexe hôtelier de Nairobi ayant fait au moins quatorze morts, ont indiqué mercredi avoir agi en représailles au transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, a rapporté le centre américain de surveillance des sites internet djihadistes SITE.

Les cinq assaillants du groupe shebab, affilié à Al-Qaïda, ont tenu un siège de 20 heures et sont tous morts, selon les autorités kényanes.

Dans un communiqué diffusé par SITE, le groupe affirme que ses combattants ont suivi les instructions du chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri de s’en prendre à des intérêts occidentaux et israéliens.

Ils ont attaqué le complexe DusitD2 “en réaction aux commentaires stupides du président américain Donald Trump et à sa reconnaissance d’Al-Qods (Jérusalem) comme capitale d’Israël”, poursuit le texte.

Donald Trump a annoncé en décembre 2017 le départ de la représentation diplomatique de Tel-Aviv et la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël, rompant avec des décennies de diplomatie américaine.

Le complexe DusitD2 abrite un hôtel d’une centaine de chambres appartenant au groupe thaïlandais Dusit Thani, des restaurants et plusieurs immeubles de bureaux dans un cadre verdoyant, près du centre la capitale kényane.

Le président kényan Uhuru Kenyatta a fait état mercredi de quatorze victimes. De son côté, une source à la morgue a indiqué à l’AFP que quinze dépouilles avaient été enregistrées: onze Kényans, un Américain, un Britannique, et deux personnes dont la nationalité n’a pu être établie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.