« Ça m’intéresse » falsifie une définition du Larousse

par InfoEquitable

Les Hébreux de l’antiquité auraient « usurpé le territoire de La Palestine », selon le magazine qui dit tirer cette information du dictionnaire Larousse. Sauf que cette affirmation… ne figure pas dans le Larousse.

Le magazine Ça m’intéresse, qui a l’ambition d’aider à décrypter le monde et à accroître les connaissances de culture générale, s’est penché sur l’histoire du peuple hébreu et son séjour en Egypte, qui a une place importante dans la Bible.

Pour traiter le sujet, il était nécessaire de se demander d’où venaient les Hébreux.

Ce qu’a fait l’auteure de l’article, Marine Cestes.

« Le dictionnaire Larousse », nous dit la journaliste, « explique qu’il s’agit d’un peuple issu des tribus “syro-arabe (sic) et de la Mésopotamie qui ont usurpé le territoire de La Palestine notamment “Canaan”. ».

Hébreux usurpateurs ?

Usurpé. Le mot est fort et pas fortuit. Usurper, d’après le Larousse puisqu’il est cité en référence, c’est « s’approprier indûment une dignité, un bien, etc. ».

En d’autres termes, les Hébreux, qui comme chacun sait sont devenus les Juifs, se seraient appropriés indûment le « territoire de la Palestine » (un territoire auquel ce nom n’a été apposé qu’à l’époque romaine, 2000 ans plus tard). Le lecteur non informé mais qui lit chaque jour dans la presse que des colons juifs dépossèdent les Palestiniens procèdera au raccourci suggéré et comprendra que les Juifs ont volé le pays des Palestiniens.

Mais est-ce vraiment ce que le Larousse a dit ?

La véritable définition du Larousse

InfoEquitable est allé à la source. Et voici ce qui figure dans le Larousse :

« Entre 2000 et 1750 avant J.-C., des tribus semi-nomades venant du désert syro-arabe et de la Mésopotamie pénètrent en pays de Canaan (la Palestine antique) »

Aucune trace du mot « usurpé » !

Et ce n’est pas tout : quand le Larousse parle de tribus « venant du désert syro-arabe et de la Mésopotamie », il s’agit d’une référence géographique qui permet de situer le désert. Mais l’identité des tribus reste distincte. Ça m’intéresse transforme cela en tribus syro-arabes tout en attribuant ces mots au Larousse : ainsi, les Juifs descendraient des Arabes; et devraient, pourra se dire le lecteur, rendre le territoire aux Arabes… Sauf que non seulement c’est inexact, mais ce n’est pas ce que le Larousse disait.

Nous laisserons de côté l’hypothèse avancée ensuite sur les Hébreux issus d’un « peuple de Bédouins » qui n’est pas non plus très académique mais qui, elle, fait bien référence à un article qui l’a émise.

InfoEquitable a signalé la citation déformée à Ça m’intéresse au moyen d’un tweet.

A ce jour, elle reste pourtant en ligne.

Voilà comment, sur la base d’une falsification, on sape la légitimité du peuple juif sur la terre d’Israël.

par  infoequitable.org

8 Commentaires

  1. Bouffons grotesques, la marine cestes et son employeur, le torchon intitulé « ça m’intéresse ». Quelle qu’elle soit, chez la pourriture comme eux, qui s’assemble se ressemble. À définitivement faire assommer et crever par un tribunal.

  2. Propagande de dhimis suceurs qui veulent encore mentir pour salir le peuple Qu ils s appliquent à critiquer pour étancher leur haine compulsive de rageux frustrés jaloux !!!
    «  ça m intéresse » journal de m…n en ai pas à sa 1 ère fois d article pour incultes et pour divers détritus humains …

  3. Propagande de dhimis suceurs qui veulent encore mentir pour salir le peuple Qu ils salissent pour étancher leur haine compulsive de rageux frustrés jaloux !!!
    «  ça m intéresse » journal de m…n en ai pas à sa 1 ère fois d article pour incultes et pour divers détritus humains …

  4. Youssef bravo j’ai lu dans vos pensées avant de vous lire
    C’est digne d’un dépôt de plainte ça! Et le consistoire à Paris ? Ils dorment ?
    Au tribunal et fissa !

  5. Être calomniés, diffamés, et même massacrés, a toujours, depuis au moins le Moyen-Âge, été le lot des Juifs en France. Pourquoi accorder de l’importance à des gens qui sont vides, du rien, du néant? Leur jalousie nous flatte certes, mais nous devons traiter le néant par le mépris. Alors ‘pétons leur à la gueule’ et avançons sur notre route, sans nous retourner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.