Quand Adèle Haenel déclarait que Céline était son “auteur préféré”

8
4437

Quand il s’agit de l’antijuif Céline, Adèle Haenel sait très bien séparer l’œuvre de l’artiste

Dans une interview donnée à Télérama en 2014, l’actrice déclarait que Louis-Ferdinand Céline était son “auteur préféré”.
Le 28 février, à l’annonce du prix du meilleur réalisateur remis à Roman Polanski, la stupeur a frappé la salle Pleyel, où se déroulait la cérémonie des César.
La maîtresse de cérémonie, Florence Foresti s’est dit « écœurée » par un tel choix, et l’actrice Adèle Haenel a décidé de quitter les lieux, en criant sa « honte ».
Honte de voir remettre un prix récompensant une œuvre artistique à un réalisateur accusé et condamné pour viol.
Seulement, dans une interview donnée à Télérama en 2014 (à 7’20 dans la vidéo), en marge du Festival de Cannes, la même actrice, alors âgée de 25 ans, semblait plus encline à séparer l’œuvre de l’artiste.
Au journaliste qui l’interrogeait alors, elle déclarait : « J’aime beaucoup Louis-Ferdinand Céline. Énormément. C’est, je pense, maintenant, mon auteur préféré ». Elle était alors capable de faire la différence entre Céline le romancier, et Céline l’antisémite.

Adèle Haenel n’a d’ailleurs jamais protesté non plus contre la nomination des Misérables et de son réalisateur Ladj Ly.

Il a pourtant, lui aussi, été condamné à trois ans de prison, dont un avec sursis, pour complicité d’enlèvement et de séquestration d’un homme qui avait couché avec la sœur d’un de ses proches.

Si le crime n’est pas comparable, il ne pose aucun problème, ici, de séparer l’artiste de l’œuvre.

Source :
https://www.valeursactuelles.com/societe/quand-il-sagit-de-celine-adele-haenel-sait-tres-bien-separer-loeuvre-de-lartiste-116642

Par La Provence

 

Roman Polanski a obtenu vendredi soir le César du meilleur réalisateur pour le film “J’accuse”.

Un récompense qui a inévitablement divisé le monde du cinéma – marquée notamment par le départ lors de la cérémonie de l’actrice Adèle Haenel et de la maîtresse de cérémonie Florence Foresti .

Certaines voix ont tout de même soutenu ce prix à l’instar de l’actrice Fanny Ardant ou encore de la journaliste spécialisée dans les médias Isabelle Morini Bosc.

Cette dernière a été prise à partie à sa sortie de la cérémonie alors qu’elle trouvait “très bien le film” ne se focalisant que sur le long-métrage et non sur son réalisateur.

C’est un film important sur l’antisémitisme, je n’ai jugé que ça“, a déclaré la journaliste sur le plateau de Cyril Hanouna.

Chroniqueuse de Touche pas à mon poste depuis plusieurs années, Isabelle Morini Bosc a répondu à cette scène captée par les caméras de Quotidien.

Je tombe sur une petite rousse qui me dit ‘Eh ma sœur, t’inquiète pas, on aura la peau de ce violeur !’ Je lui dis que j’ai adoré le film. Là-dessus, instantanément, il y a quelqu’un qui crie derrière : ‘Crève salope !’ Et une autre jeune fille, qu’on n’entend pas dit : ‘Tu mérites d’être violée’. C’est là que je reviens (pour répondre à ces manifestants, NDLR). J’ai été attouchée pendant cinq ans et violée trois fois, donc je pense avoir gagné le droit de dire que j’aime ce film“..

“Ça a quand même duré deux heures et demi, j’avais qu’une envie, c’était de rentrer chez moi et de prendre une douche”

Hier, Isabelle Morini Bosc a répondu aux nombreuses attaques dont elle est victime sur les réseaux sociaux. Certains l’accusent d’être une “porte-parole des violeurs”. “J‘ai souffert, ma dernière tentative de viol, c’est il y a quatre ans. Parc Saint James, à 8 heures du matin, près du centre équestre, où le mec est arrivé et m’a ceinturé par derrière. Je vous garantis, quand le mec arrive, vous tiens les bras et les mains, vous ne pouvez plus rien faire. Il m’a couché dans l’herbe. Je voyais passer les camions, mais personne ne me voyait, car les herbes étaient hautes. Le monsieur n’a pas réussi à me débraguetter, il me l’a mise partout, ailleurs, dans les yeux, dans les oreilles, dans la bouche. J’étais glacée, confie-t-elle alors que sur le plateau règne une grande émotion. Sauf que j’ai un truc qui me sauve (…) Quand je suis tétanisée, je garde un sang -froid pendant tout le truc. Ça a quand même duré deux heures et demi, j’avais qu’une envie, c’était de rentrer chez moi et de prendre une douche et de retrouver mon mari qui rentrait de Haute-Savoie. Je ne suis pas allée porter plainte. Je me sentais salie, je voulais me doucher. Après, je n’y ai même pas pensé. J’avais des gens à aller aider l’après-midi et je ne voulais pas faire faut bond à la personne. Je n’y ai même pas pensé“.

Cyril Hanouna et plusieurs chroniqueurs ajoutent alors qu’il est important que les victimes portent plainte. “Les autres fois, j’en ai parlé à des amis flics. Sans porter plainte, ils ont enregistré mes témoignages (…) Si je comprends bien, c’est la triple peine. On souffre, on se redresse, on continu à aller de l’avant parce qu’il le fait. Et on me dit ‘Penses aux autres’. Dans cinq minutes, on va me clouer au pilori en disant ‘Faut qu’elle pense aux autres’. Honnêtement, je trouve ça dégueulasse de dire ça. De quel droit ces gens se permettent de dire des choses comme ça ? Parce que je soutiens un film que je trouve important ! Elle est où la liberté de penser ? Elle est où la démocratie là-dedans ?

8 COMMENTS

  1. Il faut remettre les pendules à l’heure.Polansky à purgé les 3/4 de sa peine aux USA et il a demandé pardon à sa victime (ce que ne font généralement pas les violeurs )il s’est enfui car un nouveau procureur a été nommé et celui-ci était notoirement antisemite et voulait le mettre en prison à vie .pour les soit disantes victimes en France aucunes plaintes n’a été déposée.et il n’a jamais été poursuivi.

  2. Avec de tels raisonnements, on devrait massacrer la Joconde à coup de cutters..
    Léonard de vinci, si tu m entends…
    Je sais que je suis sur un site pro juif, mais je persiste à écrire et à penser que LF Céline a révolutionné la littérature, non pas avec ses pamphlets écœurants et antisémites, mais “le voyage” (sans citer la totalité du titre, on sait de quoi l on parle…) est un chef-d’oeuvre, “mort à crédit” le suit de très près)
    Polanski s est fait lynché par un tribunal de faux cul, par la morale bien-pensante française. La méthode est ignoble. C est le retour dans les arènes romaines..
    Bien à vous.

  3. En 2014 Polanski (déjà condamné au USA) a reçu le Cesar du meilleur réalisateur et A Haenel celui du meilleur second rôle féminin et là elle n’a pas quitté la salle, aurait -elle été vexée de ne pas être récompensée en 2020? ou a-t-elle voulu faire le buz ?, les protagonistes sont les mêmes, les réactions changent, étonnant!!!!

  4. Les propos antisémites de Celine sont abjectes. Il a d’ailleurs été emprisonné pour cela an Danemark.
    Son génie littéraire est incontestable. En outre,
    Il n’a jamais drogué et violé des enfants. Le plus grand connaisseur et amateur de Céline est un juif qui lui a consacré une librairie dans le 18ème art.
    Invoquer l’antisémitisme contre Adèle Haenel parce qu’elle apprécie les livres de Céline relève de la pure Bêtise.
    Polanski est un grand réalisateur certes, mais on ne peut pas ignorer le fait qu’il a commis un crime et s’est enfui des USA. Et cela n’a rien à voir avec le fait qu’il soit juif. Je ne suis même pas sûr qu’il se définit lui-même comme ça.

    • Ce n’est pas le propos. Il s’agit ici de souligner l’hypocrisie de cette actrice qui considère ne pas vouloir détacher l’artiste de son oeuvre s’agissant de Polanski mais l’admet parfaitement pour Céline.

  5. Oserait-on penser que son gout pour l’oeuvre de Celine n’aurait pas ete le meme si celui-ci s’etait appele Tchelinski ? Vils soupcons …

  6. « LE CHOIX D ADÈLE » C EST LE NOUVEAU FILM ANTISEMITE QUE CETTE STARLETTE VOUDRAIT PROMOUVOIR POUR ÊTRE L HÉROÏNE.
    MAIS EN À T ELLE LE TALENT ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.