Powell hacké par les Russes : Israël a 200 têtes nucléaires pointées sur Téhéran
Dans qui e-mails dévoilés par des hackers russes, l’ancien Général américain et Secrétaire d’Etat débat des capacités nucléaires d’Israël : « Les types de Téhéran savent pertinemment qu’Israël en dispose de 200 toutes orientées vers la cible de Téhéran et que nous en avons des milliers ».
NDLR : Le seul inconvénient de cette « non-information » est qu’Israël poursuit une politique d’ambivalence en matière de communication sur ces questions. Que Colin Powell diffuse en privé ce que tout le monde sait (plus ou moins et avec plus ou moins de précision) ne porte aucun préjudice direct, sinon qu’il donne l’impression de confirmer un fait déjà connu… Par contre, en tant qu’ancien Secrétaire d’Etat, Powell doit éviter d’être pris comme en train de révéler une bride de renseignements obtenue lorsqu’il était en poste. Difficile de prétendre qu’il ne sait rien que de très commun sur l’arsenal israélien… Cela ne ferait que renforcer le sentiment que l’Iran peut bien continuer son chemin vers la Bombe, puisque les autres en ont aussi. Sauf qu’il n’y a pas de commune mesure entre un régime théologique eschatologique et un acteur rationnel se servant de la dissuasion pour assurer sa survie en une r »égion hostile. 

Dans une série d’e-mails récemment obtenus par des hackers russes, sans doute à la solde des services du FSB et publiés par le site internet DCLeaks.com, l’ancien général et secrétaire d’Etat Colin Powell affirmait qu’Israël dispose de 200 têtes nucléaires en sa possession. 

« Les Iraniens n’auront pas l’occasion d’en utiliser une seule si, finalement, ils finissent par la produire », écrit Powell, au donateur du Parti Démocrate Jeffrey Leeds, un fondateur de fonds spéculatif qui occupe des fonctions au bureau de l’Ecole Colin L. Powell de Management Civique Mondial, au Lycée de la Ville de New-York, en parlant des capacités nucléaires de l’Etat chiite. 

An Iranian nuclear facility in Isfahan. "Iranians can't use one if they finally make one." (Photo: EPA)

Une installation nucléaire Iranienne à Ispahan. « Les Iraniens n’auront pas l’occasion d’en utiliser une seule, si finalement, ils en fabriquent une« . (Photo: EPA)

Cet échange d’e-mails entre ces deux hommes a eu lieu en mars 2015 et a été mené par l’intermédiaire du compte Gmail personnel de Colin Powell. Débattant d’un discours prononcé par le Premier Ministre israélien Binyamin Netanyahu à une session bipartisane du Congrès, dans lequel il a exprimé sa ferme opposition à l’accord nucléaire avec l’Iran, Powell écrivait :  » Les gars à Téhéran savent pertinemment qu’Israël en possède 200,toutes pointées sur Téhéran et que nous-mêmes en avons des milliers ». 

Répondant à une enquête menée par l’Associated Press, vendredi, Powell a déclaré par l’entremise d’un porte-parole qu’il ne faisait référence qu’à des estimations déjà rendues publiques quant à l’arsenal nucléaire d’Israël en matière de missiles Jéricho (Jéricho III, portée 5.000 kms). 

Shavit_3rd_stage

Ynetnews et AP|Publié le :  17.09.16 , 10:43
Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.