Bennett part dans l'Audi blindée pour la résidence du Premier ministre.

Les habitants de Ra’anana râlent et sont en colère: Notre ville est devenue «Balfour» [numéro 2], nous voulons un retour au calme!

Dans un quartier calme de Ra’anana, de riches citoyens sont hantés depuis environ deux mois. Les partisans de Netanyahou ont organisé des manifestations devant la maison de Bennett et dernièrement cela est particulièrement chaud.

Deux femmes qui manifestaient ont été aspergées «d’eau de javel» par un inconnu. L’une s’est plaint d’avoir été touchée aux yeux et a perdu la capacité visuelle pendant un certain temps, l’autre a reçu une brûlure au cou et à la poitrine.

Plus tard, des manifestants ont attaqué le maire de Ra’anana, Haïm Broyda, qui était assis dans un café et parlait aux habitants. Les résidents se plaignent de bruits constants, de cris et de claquements de casseroles comme ce fut le cas pour les habitants de Balfour lors des manifestations des drapeaux noir contre Netanyahou. Les partisans de Netanyahou se sont rassemblés devant le café, ont crié des slogans hostiles, insulté le maire.

« Il ne nous considère pas », se plaignent les voisins de Bennett.

Naftali Bennett a déclaré qu’il n’allait pas déménager à Balfour et n’utiliserait la résidence que comme bureau, mais s’il persiste dans ce sens, Ra’anana perdra la gloire d’une ville riche, calme et respectable, et les voisins de la famille Bennett devront déménager…

« La vie ici va devenir de plus en plus dure! », s’exclament les habitants de la ville.

Un pavillon de sécurité est mis en place devant le domicile de Bennett à Ra’anana.

« C’est un peu comme être emprisonné », a déclaré la voisine Alyssa Barrett. « Oui, on se sent plus en sécurité, mais il est difficile de se déplacer d’un endroit à l’autre, même si ce n’est qu’à pied de la synagogue. » Un autre voisin dans la rue a déclaré qu’une réunion des habitants de la région, avec la participation du maire, et de deux agents de sécurité, s’était tenue sur la question de l’assouplissement des mesures de sécurité. «Près de chez moi, les  agents de sécurité arrêtent les civils pour vérifier les pièces d’identité. C’est délirant, ils ont fait des choses ici avec lesquelles les résidents ont du mal à vivre», a-t-elle déclaré.

Sécurité renforcée autour de la maison à Ra’anana.

Selon elle, cette sécurité rend la tâche difficile pour des centaines d’habitants qui souffrent de fermetures de rues et de voies, d’embouteillages et de graves problèmes de stationnement. «Les enfants ne peuvent pas rentrer de l’école de la manière habituelle, mais doivent faire de grands détours. La vie ici va être difficile. Bennett a décidé de rester ici uniquement à cause de ses quatre enfants qui fréquentent les écoles dans le secteur. Il ne le sait pas non plus combien de temps il restera Premier ministre, donc il pense que c’est dommage de les chambouler».


« Ce n’est tout simplement pas l’endroit approprié pour le domicile d’un Premier ministre », se plaignent les résidents de Ra’anana voisins de Bennett.

Un autre voisin a décrit les jours des manifestations: «Ils étaient insupportables, avec des jurons et des cris. Le maire a aussi été bousculé. C’est impossible de vivre comme ça. Ce n’est pas la maison officielle du Premier ministre, mais un lieu privé. Est-ce légitime? Il y a une zone stérile dans laquelle « personne ne peut entrer, comme un camp militaire. Ils ont tout marqué en rouge et blanc, et il n’est plus possible de s’y garer »…

JForum ‒ Infos Israel-news ‒ Divers

https://infos-israel.news/wp-content/uploads/2021/06/IMG_4589.mp4?_=1

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.