Paris, la France, sont et ont été capables du meilleur comme du pire. « Pays des Lumières » ou Paris des exécutions en masse sous la révolution, Paris des droits de l’Homme et Paris qui a permis voire facilité la déportation et la mort d’une partie de ses Juifs. Paris, dont la Mairie accueille et embrasse Abbas, et Paris dont le Conseil vote l’interdiction du boycott d’Israël.

Paris qui projette sur la façade de sa Mairie le drapeau israélien ce mardi 10 janvier et qui accueille le dimanche suivant une conférence de paix sur le conflit israélo-palestinien, sans Israël et avec les ennemis d’Israël.

On pourrait multiplier à l’envi les paradoxes – apparents ou non – de cette France schizophrène qui salue et blesse Israël à tour de rôle.

Sauf que plus nous avançons, plus « l’équilibre », si l’on peut dire, entre ces embrassades et ces gifles est précaire et laisse peu d’espoir  pour une paix pour Israël dont la France serait alliée.

Lorsque la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a décidé d’illuminer l’Hôtel de Ville avec le drapeau d’Israël, en hommage aux victimes tuées lors de l’attentat de Jérusalem du 9 janvier 2017, beaucoup, parmi les juifs – voire non juifs -, ont critiqué cette décision, qualifiée d’hypocrite, tardive, illusoire, ou …mal placée : pourquoi pas la Tour Eiffel ? Pourquoi cette Tour, devenue porte-drapeau des causes affectionnées par la capitale, n’a t-elle pas été réquisitionnée pour Israël ?

Étrangement, bien que de droite, opposée à Anne Hidalgo, et régulièrement dénonciatrice de ses actes, tant en politique intérieure qu’en politique étrangère, et bien que dépouillée à ce jour d’illusions sur la réalité et la pérennité des soutiens à mon Peuple, j’ai trouvé cette initiative bienvenue.

Allons-nous devenir, en effet, à notre tour, schizophrènes, en nous plaignant et dénonçant, à juste titre, les errements et trahisons de la France envers Israël, incendier la Maire de Paris pour saluer notre ennemi en l’accueillant en ses locaux, et en ne saluant pas lorsque notre drapeau est projeté plusieurs d’heure d’affilée sur la façade de la Mairie ?

Nous ne sommes pas en mesure de nous payer ce luxe.

Nous n’étions pas beaucoup ce mardi, pour assister à cette « projection » – le drapeau était projeté grâce à un faisceau lumineux venant d’un camion. Une centaine au plus.

Une centaine de personnes très hétéroclite dans leur parcours. Parcours politique ou confessionnel.

Étaient notamment présents l’Ambassadrice d’Israël en France SE Aliza BIN-NOUN, l’adjoint à la Mairie de Paris Patrick Klugman, le rabbin et Conseiller Spécial du Grand Rabbin de France Moché Lewin, le président des Consistoires Joël Mergui, le président du CRIF Francis Kalifat, Gil Taieb vice-président du CRIF et président de l’ABSI KEREN OR,  et Richard Odier. président du Centre Simon Wiesenthal France

Devant la Mairie de Paris, mardi 10 janvier 2017/Crédit photo Alain Azria

SE a déclaré être très émue de cet hommage.

Pour Gil Taieb, « chaque fois que le drapeau d’Israël flotte dans Paris, c’est une victoire face aux pro – palestiniens qui appellent au boycott. Nous aurions préféré ne pas avoir à pleurer nos enfants assassinés à Jérusalem. Mais en faisant flotter le drapeau sur la façade de la mairie nous leur avons rendu hommage. Chaque jour est un combat et le 15 janvier un nouveau combat sera à livrer. »

Armand Laferrère, écrivain, normalien, énarque et conseiller à Cour des comptes, juge qu’« il était temps. Les victimes du terrorisme sont les mêmes partout dans le monde. C’est la première fois qu’on a en France un hommage officiel aux victimes du terrorisme en Israël. C’est le même terrorisme, pourtant, qui nous a tués ici le 13 novembre 2015. »

Pour Nadia Remadna, présidente de l’association La Brigade des Mères, « des innocents sont en train de mourir, et malheureusement on continue à être dans le déni, en train de dire « c’est une minorité », moi je pense qu’à un moment donné ça concerne tout le monde et on doit être tous solidaires. Aujourd’hui, soit on est tous ensemble dans le même bateau et on mène le même combat soit on continue c’est la faute de l’autre. Les coupables on les connaît, on sait que c’est des terroristes islamiques qui sont en train de faire ça, je suis désolée ce ne sont pas des Alsaciens, il faut nommer les choses. »

Soyons pragmatiques. Et prendre ce qui vient.

Car les temps sont troubles.

La même capitale abritait ce dimanche la conférence de paix tant voulue par François Hollande. La Conférence de Paris, censée arbitrer le conflit israélo-palestinien.

Sans Israël et avec l’avis éclairé des ennemis d’Israël.

Puisque, sur les 70 pays représentés à la conférence, 14 sont des pays arabes ou musulmans. La Ligue arabe et l’Organisation de la Coopération islamique étaient également présentes.

Nous avons rappelé ici la mobilisation en Israël et en France contre cette mascarade. (Si tu ne peux être mon ami, ne sois pas mon ennemi©)

La France qui nous habitués à légiférer contre Israël, et qui a déclaré qu’il était urgent de se mêler d’un conflit qu’elle ne veut pas comprendre, veut, tout comme Obama, profiter de ses derniers jours de pouvoir pour peaufiner sa politique antisioniste.

Obama va rendre son dernier souffle le 20 janvier.

François Hollande cessera d’être Président de la France au mois de mai (Dieu sait ce que nous aurons ensuite).

Entre temps, et dès demain, 17 janvier, l’ONU, via son Conseil de Sécurité va encore statuer sur le cas d’Israël.

Des naïfs, parmi nous les Juifs, ont salué cette initiative de la France, ignorant délibérément la multitude des claques que nous avons reçues de ce gouvernement.

Ignorant la décision d’Obama de ne pas opposer son veto à la résolution 2334 du conseil de sécurité de l’ONU déclarant illégales les implantations israéliennes.

Ignorant délibérément qu’à cette même séance, la France a voté pour.

Naïveté criminelle.

Et qui nous rend honteux lorsque des non-juifs se montrent plus lucides et n’ont pas peur, eux, de dire que nous sommes en pleine mascarade, que personne ou presque ne veut admettre que les Palestiniens, et du moins ceux qui les représentent, ne veulent pas de la Paix.

Que chaque concession d’Israël a été récompensée par la violence.

Le CRIF organisait une manifestation unitaire, ce dimanche, devant l’ambassade d’Israël, avec la collaboration de nombreuses associations.

Le Collectif Urgence – qui regroupe lui-même plusieurs associations, dont l’Union des Patrons Juifs de France, l’Organisation Juive Européenne (OJE) Siona, Impact …- Israel for Ever, le Bnai brith France…

Parmi les intervenants, qui ont été, il faut le dire, tous percutants, on retiendra néanmoins ici l’allocution très remarquée du Colonel à la retraite Richard Kemp, Membre du conseil d’administration de l’Initiative des Amis d’Israël et ancien commandant des forces britanniques en Afghanistan‎ (lire également : Encore faut-il vouloir la Paix ©)

 « La résolution qui a été prise sur Jérusalem il y a 2 semaines, celle qui se prépare aux Nations Unies, sont toutes des trahisons d’Israël. Ce sont aussi des trahisons du peuple arabe palestinien, de tout le monde en France, en Europe et aux Etats-Unis.

Les implantations en Judée, en Samarie et à Jérusalem ne sont pas illégales. La Judée Samarie et Jérusalem ne sont pas des terres occupées.

On demande à la Grande-Bretagne de s’excuser pour la déclaration Balfour. La seule excuse qu’on devrait faire en tant que britanniques, c’est de ne pas voir appliqué intégralement la Déclaration Balfour, de manière complète et rapide.

Les implantations ne sont pas un obstacle à la paix. Ce qui est obstacle à la paix, c’est l’intransigeance et la violence de l’Etat palestinien.

Il suffit de considérer les incitations à la violence par le Président Abbas et tous les responsables palestiniens. Il suffit de regarder ce qui s’est passé à Jérusalem (l’attentat du 9 janvier) : la famille de l’assassin va continuer à être payée jusqu’à la fin de sa vie par l’Autorité Palestinienne à partir des impôts que vous payez et que moi je paie.

En tant que chrétien, je me fais beaucoup de soucis pour les chrétiens de Jérusalem-Est et des territoires palestiniens dans le cas où ils seraient abandonnés à l’Autorité Palestinienne.

Il est merveilleux de voir que beaucoup de non juifs sont là aujourd’hui, car il est essentiel que tous, juifs et non-juifs, manifestent leur soutien à Israël.

L’idée même que Jérusalem serait une ville occupée et appartiendrait uniquement aux palestiniens et à l’islam est une idée complètement folle

J’ai dans ma main une pièce frappée par les Juifs à Jérusalem il y a 2000 ans.

Quand j’entends le Président Abbas dire au nouveau Président américain que s’il transfère son ambassade à Jérusalem, les potes de l’enfer s’ouvriront, ceci est la preuve qu’il ne croit pas qu’il puisse y avoir la moindre trace des juifs en Israël.

Les palestiniens veulent un état palestinien qui couvrirait toute la terre d’’Israël et élimerait tous les juifs.

Toutes ces conférences et ces résolutions n’auront qu’un résultat conduire à plus de violence, plus de terrorisme de la part des palestiniens, plus de boycott d’Israël et plus d’antisémitisme.

En soutenant les terroristes en Israël, on soutient les terroristes ici et partout dans le monde.

Nos dirigeants devraient rejeter l’apaisement envers le terrorisme et l’autorité palestinienne et manifester un soutien complet à Israël. »

Rassemblement unitaire devant l’Ambassade d’Israël en France le 15 janvier 2017/Crédit Photo Alain Azria

Egalement celle de Claude Goasguen, député-maire du XVIème arrondissement de Paris, pour lequel « cette convention est une mascarade qui comporte beaucoup de dangers, n’apportera rien au niveau du droit positif, puisqu’Obama, enfin, s’en va, après un discours épouvantable au Caire, un printemps arabe qui a déstabilisé le Moyen-Orient, après l’abstention à l’ONU, parce que Hollande s’en va aussi.

Elle va ranimer par l’intermédiaire d’un vote fictif qui sera sans doute voté ceux qui condamnent Israël.

Il faut aller voir ce qui se passe pour les chrétiens au Moyen-Orient, à Mossoul, et se demander pourquoi on s’intéresse à Israël

Je ne suis pas optimiste quant à la création de deux Etats. Car face à Israël, il n’y a pas d’Etat.

Israël est un état démocratique, qui a beaucoup de choses à nous montrer du point de vue des libertés publiques. De l’autre côté, il n’y a pas d’Etat. Pour que l’on puisse discuter avec un Etat il faut encore qu’il y ait un Etat légitime. Il n’y a pas d’élections en Palestine depuis des décennies, il y a 2 Palestine qui se battent, il y a la corruption gigantesque.

J’en ai assez du Quai d’Orsay. Dans ce pays, il ne faut pas changer les gouvernants, il faut changer la politique du Quai d’Orsay. Le Quai d’Orsay ce n’est pas la France. La France c’est nous. Nous défendons la seule démocratie au Moyen Orient. Si on laisse tomber Israël, il n’y aura plus d’Occident. Israël c’est nous c’est notre démocratie. »

Rassemblement unitaire devant l’Ambassade d’Israël en France le 15 janvier 2017/Crédit Photo Alain Azria
Rassemblement unitaire devant l’Ambassade d’Israël en France le 15 janvier 2017/Crédit Photo Alain Azria
Rassemblement unitaire devant l’Ambassade d’Israël en France le 15 janvier 2017/Crédit Photo Alain Azria
Rassemblement unitaire devant l’Ambassade d’Israël en France le 15 janvier 2017/Crédit Photo Alain Azria
Rassemblement unitaire devant l’Ambassade d’Israël en France le 15 janvier 2017/Crédit Photo Alain Azria
Rassemblement unitaire devant l’Ambassade d’Israël en France le 15 janvier 2017/Crédit Photo Alain Azria

On ne peut pas ne pas citer également les propos très sensés d’une militante Esther Holden, très connue à Paris pour son courage.

« Je suis venue ici pour dénoncer les requins, pour dénoncer la conférence de la honte déguisée sous « conférence de la paix. »

Des gens qui ne sont même pas capables de s’occuper de leurs frontières. De mettre en prison les criminels du BDS, alors que le BDS c’est interdit en France.

Ils veulent nous donner des leçons, à nous, en Israël ? Jamais. »

A l’initiative du Collectif d’Urgence, le rassemblement s’est poursuivi pour une centaine de personnes, cette fois devant le centre Convention du ministère des affaires étrangères, qui abritait la Conférence de Paris.

Rassemblement qui s’est heurté aux forces de police, qui avaient reçu pour consigne semble-t-il de ne pas laisser les manifestants approcher, et qui de ce fait a dû se disperser rapidement.

Il semble que les personnes venues au rassemblement qui se tenait devant l’Ambassade d’Israël étaient au nombre de 1 500, voire 2000 ou peut-être plus.

En tout cas pas suffisamment au regard des événements.

Car quel était l’objectif de ce rassemblement ?

Montrer que nous existons. Que nous sommes capables de réagir.

Nous avons subi plusieurs décisions de l’UNESCO et de l’ONU ces derniers mois.

Des décisions qui remettent directement en cause notre légitimité.

On pouvait raisonnablement penser que ce scandale allait mouvoir une plus grande population.

Mais il semble que nous souffrions d’inertie. Et il demeure une certaine amertume à se demander ce qui sera capable de nous réunir de façon plus convaincante.

Solange Hendi pour JFORUM

15 Commentaires

  1. Soyons lucides, les manifestations ne servent à rien , bien au contraire, elles ne font que révéler que les Juifs sont devenus ultra-minoritaires en France; ce pays devient progressivement un pays musulman avec des adeptes islamisés fanatiques qui désignent les Juifs comme « boucs émissaires » qui seraient responsables de la situation dans laquelle se trouvent les Français; des Français qui finiront par livrer les Juifs aux Arabes pour les exterminer comme ils l’ont déjà fait avec les nazis; il serait grand temps de s’organiser pour prendre en charge notre propre défense afin d’ éliminer les terroristes avant que ce soient eux qui nous massacrent; n’oublions jamais que pendant la guerre de 1939-1945, les Arabes sous la houlette du grand mufti de la mosquée de Jérusalem se sont associés avec Hitler pour exterminer les Juifs et que le mufti actuel de Jérusalem proclame qu’il veut faire la même chose que son prédécesseur; par conséquent, nous serions parfaitement en droit de pendre les armes puisque sommes en état de légitime défense.

  2. Hollande est l’élu des médias, et d’une moitié d’électeurs qui errent, depuis des décennies, entre communisme et socialisme, pour les avantages que cela procure.
    Hollande n’est PAS LA FRANCE, contrairement à ce que vous écrivez.
    Tout au long de son regrettable quinquennat, il aura trahi Israel, ce qui est bien naturel. Ses électeurs juifs n’ont pas l’excuse d’être des naïfs. Les chefs de la communauté non plus. Ont-ils oublié les années Mitterrand, avec l’installation massive de mahométans haïssant les Juifs — dont ils ont vidé les terres du Maghreb?
    Avez-vous oublié les vaseuses explications de Vaillant, début années 2000, concernant les agressions antisémites?
    Hollande, c’est la même bande.
    Vous en reprendrez bien, EN 2017 ?

  3. Tout a été dit, dans l’article de Solange Hendi, pour rejeter à la fois la récente Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU et la Conférence de Paris qui s’en est suivie.
    Gardons-le en mémoire, avec bien d’autres articles ayant sévèrement critiqué – dans un passé récent – d’autres résolutions basées sur des arguments tout autant absurdes.
    Ceux qui avaient succombé à l’Obamania, puis au Sarkomania, enfin au Hollandomania, en sont pour leurs frais.
    Aussi, tout honnête homme, toute honnête femme, ainsi qualifiés dans le sens le plus noble du terme, se doivent en ce moment d’exprimer haut et fort leur sympathie à l’égard d’un pays né dans la douleur, face à un ennemi intraitable qui aujourd’hui cherche à se faire une virginité tout en réclamant, à hue et à dia, « le beurre et l’argent du beurre ».

  4. Disserter sur ce pays de la trahison et des élites politiques de gauche, médiatiques ou pseudos intellectuelles antisémites et corrompues, fascinées par l’islamisme, qui n’a fait que trahir les siens en pactisant avec tous les ennemis de la France, mais surtout , avec Hitler, en renonçant volontairement à ne pas s’armer, pour ne pas avoir à lutter au nom du « pacifisme béat », dont les socialistes actuelles ne sont que les enfants et descendants dégénérés. Spécialistes du mensonge et des contre-vérités , si prompte a transformé, au nom de la « grande alliance des lâches », tous terroristes criminelles sanguinaires en pauvres « déséquilibrés » pour mieux pouvoir le libérer…

    Cette politique française, qui se déshonore en permanence, par sa lâcheté et ses compromission auprès de la ligue arabe ou des palestiniens, qui pourtant la haïsse car ils haïssent les faibles, qu’ils finiront de toute façon par convertir massivement à l’islam , déjà 18 à 22 millions de musulmans en France (revoir l’interview sans concession de l’ancien ministre Azouz Begag) , qui croyez-vous qui gagnera les élections et si ce n’est pas demain , ce sera après-demain….au nom du sempiternel crédo hypocrite des tiers-monistes: « Tu peux détruire Israël , si on peut continuer à faire du business…et si on obtient notre dose de pétrole journalière.

    Prête à toutes les bassesses et à l’aveuglement caractéristiques des forces de gauche , viscéralement antisémite et profondément pro-islamiste , si complaisante avec l’ennemie qu’elle autorise à envahir toutes les sphères de l’administration collective et d’état, (certain rajouteront , comme en 40… ) sous prétexte d’une assimilation positive. » en sachant pertinemment que cette collaboration contre nature finira , (telle la 5° colonne allemande qui infiltra elle aussi l’armée française, pour la saboter avec la complicité d’officiers français de haut rangs…) , à se retourner tôt ou tard contre elle. !

    Mais qu’importe , (en Eurabia, futur Califat européen avec Paris comme capitale ou siégeront bientôt , les grands Imam 100 % Halal, lol) , comme le rappel le livre « nos chers émirs » c’est tellement gratifiant , d’être inviter ou de recevoir des cadeaux de l’Arabie Saoudite, du Qatar ou de l’Iran qu »ils en redemandent et qu’ils devancent, tels des valets, les vœux , de leurs maitres , ces monarchie pétrolière où ne règne que la dictature , le manque de liberté et les règles de non-droit….bafouant par leurs décisions iniques la seule démocratie du moyen orient : « Israël » , petit pays minuscule, entouré de plus de 150 millions d’ennemies qui rêvent de l’exterminer… tel le village gaulois d’ astérix et Obelix…

  5. Le drapeau israélien sur le mairie est très petit, en comparaison entre autres, avec la porte de Brandebourg.

    Merci qui ? Krugman bien sûr.

  6. M. Hollande semble, ou a effectivement, « rétro-pédalé ». Mais ce n’est sûrement pas du fait de la manifestation organisée dimanche à 11 heures devant l’Ambassade d’Israël par le CRIF et autres Associations juives qui lui aura fait adopter cette apparente position de replis.

    C’est vrai, les orateurs ont bien parlé avec une mention spéciale, entre autres, comme d’habitude, à M.Claude Goasguen qui qualifia cette conférence de « mascarade dangereuse qui, une fois de plus, condamnera Israël », martelant que « Si on laisse tomber Israël, il n’y aura plus d’Occident car Israël, c’est nous, c’est notre démocratie ». Je vous laisse imaginer la joie de Madame l’Ambassadrice d’Israël, SE Aliza Bin Noun et des manifestants.

    Mais quelle pitié d’avoir été si peu nombreux ! Un millier au maximum et encore, je n’en suis pas si sûr ! Naïvement, oui très naïvement, en m’y rendant venant de ma banlieue, je pensais voir plusieurs milliers de personnes. Il n’en fut rien!!!

    J’ai éprouvé la même déception que ce lundi 9 janvier lorsque je me suis trouvé au milieu de 2 ou 300 personnes devant l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes lors de la manifestation à la Mémoire de Philippe, Yohan, Yohav et François-Michel (Z’’L) assassinés parce que Juifs, il y a 2 ans, par un terroriste de mémoire maudite

    Mais quand donc notre Communauté se réveillera-t-elle ?

    • Nous sommes restés timides devant les mensonges éhontés de certains « républicains » par auto-censure et répugnance à critiquer la lâcheté de nos représentants communautaires. Il faut cultiver l’assertivité et désormais oser dire et écrire ce que nous pensons véritablement en sachant que nos adversaires eux ne profitent de notre réserve que parce qu’ils se tairaient devant notre capacité à dire la vérité.

      Vérité sur la dette de la civilisation occidentale et humaine envers la Parole descendue du Sinaï comme le démontrent les écrits des philosophes non-juifs recensés par les extraordinaires Témoignages sur Israël collectés par le Rabbin Jacob Kaplan ; si vous ne connaissez pas cherchez sur la toile, il doit encore y avoir des exemplaires à commander; et répondez -moi si vous voulez démarrer une action politique enfin digne de ce nom.

  7. Rectification: Quand quelqu’un annonce quelque chose et fait le contraire çà ne s’appelle pas: « paradoxe », mais
    « mensonge éhonté et tromperie ».

  8. Moi je n’ai que faire des requins, cette dame admirable qui a déjà bravé des manifestations anti-israéliennes seule acccompagnée de son drapeau d’Israël, mérite notre respect.
    On pourrait au moins citer son nom.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.