Femme de Sderot avec sa fille, cible des tirs de Qassams Palestiniens
La Commission des Droits de l’Homme de l’ONU va s’ingérer dans le statut de la femme israélienne, jugée « exclue »

Le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU poursusit son ingérence éhontée afin de discuter de l’exclusion des femmes dans la société israélienne, dont dans les transports publics, l’offense à la « pudeur » sur les panneaux publicitaires et l’exclusion des femmes du Mur occidental ou Kotel ; la délégation du Ministère de la Justice dirigée par sa directrice générale viendra contrer ces « revendications » au droit d’ingérence, présenter les pas déterminants déjà accomplis par Israël dans la législation contre les trafics humains et la criminalisation des clients de la prostitution.

 

La prétendue exclusion des femmes en Israël sera l’un des principaux sujets sur l’agenda du Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies – qui a entre autres mission de mettre en place la Convention pour l’Elimination de Toutes Les Formes de Discrimination contre les Femmes – qui est convoquée à Genève mardi 31 octobre.

Une délégation entraînée par la Directrice-Générale du Ministère de la Jaustice,  Emi Palmor s’est donc rendue à Genève pour remettre les idées de cette Commission en place, alors que le Ministère s’inscrit pleinement dans l’instauration de la convenion internationale, à laquelle il a souscrit dès 1991.

The UN's Human Rights Council will discuss women's exclusion in Israel (Photo: AFP)

Le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU débattra de l’exclusion des femmes, exclusivement en Israël(Photo: AFP)

Le Conseil des Droits de l’Homme, qui semble avoir reçu des informations dénonçant spécifiquement l’exclusion des femmes en Israël, a envoyé quelques questions préliminaires à la délégation, qui a reçu l’ordre de ne rien cacher de l’ampleur du problème.

La délégation devra éclaircir tous les points désignés comme « noirs » par l’ONU, pour s’attaquer à l’exclusion des femmes dans les transports publics, la question de la « décence » sur les affiches publicitaires, l’attitude de l’establishment religieux et des partis haredim envers les femmes et la situation des femmes dans les cimetières, les cliniques, les hôpitaux, les bibliothèques publiques, la fonction publique, le Mur Occidental, les médias et les universités.

Ministry of Justice Director-General Emi Palmor will head a delegation to answer the claims (Photo: Yair Sagi)

La Directrice-Générale du Ministère de la Justice Emi Palmor dirigera une délégation pour répondre aux récriminations tous azimuts de l’ONU (Photo: Yair Sagi)

 

Le Conseil des Droits de l’Homme, dont les membres comprennent actuellement le Qatar (moteur turbo, quoique ultra-rétrograde- de l’islamisme radical), l’Arabie Saoudite (où les femmes viennent tout juste d’obtenir le droit de conduire et restent toute leur vie dans un statut de minorité), les Emirats Arabes Unis et l’Egypte (Le Caire capitale mondiale du viol sur la place Tahrir), traitera aussi des aspects d’exclusion concernant les abus de la vie domestique et l’accès des femmes au système judiciaire, un domaine où Israël a fait des bonds significatifs, où une loi est en attente qui devrait criminaliser les clients de la prostitution, fournissant une assistance légale aux victimes d’agressions sexuelles graves et combattant le trafic humain.

Il sera aussi demandé à la délégation israélienne ce qu’elle fait pour combattre la polygamie prévalente dans le secteur bédouin et elle devra répondre aux plaintes disant que le Ministère de l’Intérieur n’applique pas la décision du gouvernement d’empêcher les autorités locales d’interdire aux personnes de sexe différent de s’asseoir l’une à côté de l’autre lors d’événements non-religieux.

 

File photo: sign directing men and women to take separate routes

Photo d’archive : une signalisation dirigeant les hommes et les femmes sur des chemins différents.  

 

La délégation israélienne a aussi affirmé qu’elle s’attend à des questions sur le mariage et le divorce, le statut personnel et la détention de mineurs, tous sujets compris dans les conventions internationales, pour lesquelles elle pense pouvoir être interrogée.

La question de  « l’occupation » devrait aussi être abordée incidemment à l’occasion des autres questions sur le « droit des femmes ». La délégation israélienne dit s’attendre à des tentatives de condamner Israël en allégant que les femmes et jeunes filles sont brutalisées au cours d’arrestations et de raids menés par les forces de sécurité en Judée-Samarie et à l’Est de Jérusalem.

Tova Tzimuki|Publié le :  30.10.17 , 11:59

ynetnews.com

Adaptation : Marc Brzustowski

9 Commentaires

  1. L’amicale des esclavagistes, des violeurs et des pédophiles se réunit pour faire le procès d’Israel. il n’a rien de trouver de mieux que l’enceinte des Nations Unies, institution née de la victoire sur le fascisme et dont la mission est d’assurer la paix entre les nations.
    Cette vermine va bientôt disparaître mais, comme d’habitude, ceux qui les auront fréquentés se seront souillés et déshonorés.

  2. Le Grand Machin a fait fort, pour le coup.
    Les antisionistes ne savent plus quoi inventer pour condamner Israel.
    Les Nazislamistes cisjordaniens déteignent sur le Grand Machin.
    On se rappelle que les cisjordaniens avaient déclaré que Adam et Eve étaient palestiniens, que Léonard de Vinci était palestinien. LOL
    Prochaine étape : le Grand Machin condamnera Israel pour ségrégation parce que les livres sont écrits de droite à gauche et non le contraire comme sur toute la planète non-musulmanienne.

    Si le ridicule tuait alors l’ONU serait remplis de cadavre en putréfaction.
    Et ça puerait la charogne à tous les étages de l’immeuble de l’ONU.

  3. Niritshak : si dans certains endroits ultra orthodoxes les femmes sont déconsidérées c’est la faute au gouvernement qui ne met pas son nez là ou il faut le mettre.
    Ceci dit, elles ne sont pas battues ni mal traitées, et si on se dirige vers ce sujet, sachez que dans tous les pays du monde civilisés ou non il y a des femmes battues parmi tous les milieux sociaux.
    L’ordre ça n’est pas la religion.

  4. J’ai pigé, si nous ne sommes pas un pays libertaire alors nous n’avons pas lieu de gouverner ???
    Les mœurs immoraux de l’occident ne nous concernent pas et nous n’avons rien à copier sur eux.
    Quant aux autobus en Israel, cela ne dérange personne ni les non religieux ni les autres de s’asseoir ailleurs plutôt que près d’un homme parfois pas religieux d’ailleurs !
    Il n’y a aucune violence dans nos séparations et sachez qu’au Kotel même les non religieux souhaitent conserver cette séparation.
    Faites un grand tour dans les pays arabes vous ramasserez des réponses quant aux violences faites aux femmes.

  5. Organisation des Nazis Unis toujours prêt à tout contre les juifs. La terre entière peut s’inflifer les pires horreurs physiques et ou psychiques mais nous que l’on soit bon ou mauvais on est juif et on les emmerdes.

  6. et dans les chiottes il y a egalité plus de separation entre leschiottes hommes er femmes a la piscine les cabines de deshabillages sont mixtes , lesdouches sont mixtes etc…

  7. Les intentions de l’ONU sont coupables et nuisibles, mais entre nous dans certains quartiers et territoire en Israël les femmes sont souvent considérées comme des être inférieur, personne ne peut dire le contraire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.