Photo prise le 02 mars 2010 de la facade du Palais de justice de Paris. AFP PHOTO MIGUEL MEDINA / AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA

La juge en charge de l’enquête sur l’assassinat de Sarah Halimi a retenu le caractère antisémite, apprend-on de source judiciaire.

L’avocat des enfants de cette femme juive, morte défenestrée par son voisin musulman en avril 2017 à Paris, avait réclamé en décembre la requalification des faits en “assassinats” et avec la circonstance aggravante de l’antisémitisme.

Dans la nuit du 3 au 4 avril, Kada Traoré, un Musulman de 27 ans, est entré à 4 heures du matin chez Mme Halimi par le balcon, l’a torturée, a clamé des sourates du Coran et crié Allah Akbar à plusieurs reprises.

Éric Hazan 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.