Message important de Rav Yitshak Yossef Chlita

le 10.08.2020...

A tous nos frères, de là où ils sont !

Nous voilà pour un appel uni, afin d’éveiller l’attention face aux dangers, et par extension éveiller aussi l’importance que porte la Halakha, sur notre devoir de respecter les règles et les directives professionnelles en ce qui concerne l’épidémie du Coronavirus. Beaucoup y sont décédés qu’Hachem nous en préserve, jeune ou vieux, qu’ils aient été en bonne comme en mauvaise santé.

Notre Torah, est une Torah d’Hachem. Hachem nous oblige de se protéger, comme nous dit le verset « prenez donc bien gardes à vous-même ».

De plus, la Torah nous enseigne « et vous vivrez par la pratique des lois ». Sur ce verset, nos Sages enseignent dans le traité Yoma (85b) « vous vivrez, et non vous mourrez ». Ainsi, en cas de danger de mort on repousse toute la Torah, comme il est écrit dans le Rambam (lois de Chabbat Chap.2 Halakha 3) : Et il est interdit d’hésiter devant la profanation du Chabbat dont la vie est en danger »

Les Tossafot (Baba Kama 23a) ont d’ailleurs enseigné : « une personne doit faire plus attention de ne pas causer un dommage à son ami, plus qu’à soi-même ». Il est évident que cet interdit concerne aussi de faire attention de ne pas causer une possible contamination à son ami Has Veshalom.

Ainsi, nous appelons de tout cœur en suppliant, à ce que chacun soit le plus attentif et garde les directives du ministère de la santé, lesquelles sauvent des vies. Faire attention de porter un masque dans les endroits publics, dans les synagogues, de garder les distanciations sociales, ainsi que de ne pas faire de rassemblements dangereux.

Celui qui souhaite se protéger, s’éloignera de tout rassemblement qui ne suit pas les règles en étant plus que ce qui est permis.

Chaque personne qui ressent l’un des symptômes, comme des difficultés respiratoires, la toux ou bien une perte de goût et d’odorat, ou encore de la fièvre, sera dans l’obligation de faire un examen.

Il lui sera d’une interdiction accentuée de juger par soi-même et causer à d’autres personnes d’être en danger.

Comme je l’ai déjà dit, selon les règles du ministère de la santé, et donc selon la Halakha, chaque personne qui met en danger une autre personne, peut craindre d’avoir entre ses mains un meurtre, et il portera la peine de son méfait.

Ainsi, L’un prête assistance à l’autre et chacun dit à son frère : Courage ! En faisant attention que dans son entourage ils respectent les directives.

En priant et souhaitant que nous puissions retrouver rapidement nos maisons d’études et nos synagogues dans la joie.

Et qu’avec l’aide d’Hachem nous puissions mériter de la délivrance, et de la prière du Roi David sur les malades qu’ils puissent guérir, et que les personnes en bonne santé ne tombent pas malades.

Avinou Malkenou Mena Maguéfa Mina’halatékha, Amen Kén Yehi Ratson.

Traduction de Rav Yoel Hattab Chlita

L’image contient peut-être : texte

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.