Maroc: deux touristes assassinées dans une région très touristique

0
587

Près d’Imlil, un petit village du Haut-Atlas au Maroc. (AP/SIPA)

Les corps d’une Danoise et d’une Norvégienne ont été retrouvés à 10 kilomètres d’Imlil, un petit village du Haut-Atlas. Un suspect a été arrêté à Marrakech.

Un suspect a été arrêté ce mardi 18 décembre à Marrakech après le meurtre de deux touristes scandinaves dans le sud du Maroc, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

D’autres suspects sont actuellement recherchés par les enquêteurs, selon la même source, après la découverte lundi des corps de deux touristes, une Danoise et une Norvégienne, à 10 kilomètres d’Imlil, un petit village du Haut-Atlas.

Les corps des deux victimes portaient des “traces de violence à l’arme blanche” sur le cou, selon les autorités marocaines.

Les autorités ont prévenu les parents des victimes dans leurs pays respectifs.

La victime danoise, Louisa Vesterager Jespersen, âgée de 24 ans, “s’est fait trancher la gorge”, a affirmé sa mère Helle Petersen, citée par le journal danois “B.T.”.

Sa famille lui avait déconseillée de se rendre au Maroc “à cause de la situation chaotique”, a-t-elle précisé.

Selon les informations de sa page Facebook, Louisa étudiait en Norvège pour être guide et était avide d’aventures.

L’autre victime était âgée de 28 ans, selon les médias marocains.

Une région très touristique

Un important dispositif de sécurité a été déployé dans la région d’Imlil après la découverte des corps et les randonnées ont été suspendues dans cette région montagneuse très touristique, selon les médias marocains.

Le massif du Haut-Atlas est réputé pour ses chemins de randonnée et accueille chaque année des dizaines de milliers de visiteurs.

La commune rurale d’Imlil est elle considérée comme le point de départ pour l’ascension du plus haut sommet d’Afrique du Nord, le Mont Toubkal (4.167 mètres).

Le tourisme est un secteur clef de l’économie marocaine, qui représente 10% de la richesse du pays et constitue son deuxième employeur après l’agriculture.

(Avec AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.