Les Sites djihadistes du groupe terroriste libyen Ansar al-Sharia ont revendiqué que le chef du groupe Abu Abdullah al-Libi a promis loyauté à l’Etat islamique d’Irak et de Syrie (Daesh) à l’autoproclamé calife Abu Bakr al-Baghdadi. Al-Libi a annoncé la loyauté de son mouvement à ISIS dans une vidéo distribuée dans les forums djihadistes liés à l’organisation.

Al-Baghdadi a ordonné à ses combattants en Libye de recruter des membres d’Ansar al-Sharia à Benghazi et de les convaincre de rejoindre les rangs de Daesh, afin d’affaiblir Al-Qaïda et accroître l’influence du Califat en Libye. La plus grande partie de Benghazi est actuellement sous le contrôle de l’armée libyenne, mais certaines parties de la ville sont contrôlés par Ansar al-Sharia.

Ansar alSharia est le plus grand groupe djihadiste armé en Libye avec des milliers de combattants dans ses rangs, y compris des combattants étrangers en provenance de Tunisie, l’Algérie et d’autres pays africains.

Il est répertorié comme une organisation terroriste par les gouvernements des États-Unis et le parlement libyen. Le groupe terroriste Ansar al Sharia est responsable de l’attentat meurtrier perpétré en Septembre 2012 contre le consulat américain à Benghazi, dans lequel l’ambassadeur et trois autres Américains ont été assassinés. L’organisation terroriste, qui, auparavant, s’est battu contre le régime de Mouammar Kadhafi, cherche à imposer la loi islamique en Libye.

Depuis le renversement du régime de Kadhafi en Octobre 2011, la Libye a sombré dans le chaos et des milices armées contrôlent différents secteurs. Le gouvernement a été incapable de stabiliser la situation et à gouverner le pays. Selon une enquête de la BBC, il pourrait y avoir jusqu’à 1700 différents groupes armés en Libye qui se disputent le pouvoir.

En Libye il y a actuellement deux gouvernements rivaux. Un gouvernement opère à partir de la capitale Tripoli, dans l’ouest de la Libye. Il est soutenu par le « Dawn of Libye », une organisation qui soutient l’idéologie d’al-Qaïda et se compose principalement d’opposants de Kadhafi. Le deuxième gouvernement, qui est internationalement reconnu comme légitime, se trouve à Benghazi dans l’Est. Il est soutenu par l’armée libyenne et le général Khalifa Haftar, qui était un colonel sous Kadhafi. Aucun des gouvernements, ni aucune autre force opérant en Libye n’a un contrôle complet sur ce qui se passe dans le pays.

Ce chaos est exploité par des organisations terroristes comme l’Etat islamique (Daesh), qui a enregistré sa première apparition en Libye à la fin de l’été dernier. Les djihadistes du groupe proviennent de milices locales qui ont exprimé leur fidélité à Daesh. Mais beaucoup sont des étrangers, venant de Tunisie notamment. En Octobre 2014, L’Etat islamique a officiellement annoncé l’expansion de son califat à la Libye, et en Novembre le leader d’Ansar al-Sharia dans la ville de Derna lui a promis fidélité. Depuis lors, ISIS a également repris les villes de Nofilia et Syrte. À la fin de Janvier 2015, Daesh a mené une attaque meurtrière dans un hôtel à Tripoli et plus tard a posté une vidéo de la décapitation choquante de 21 coptes égyptiens.

La Libye n’est pas seulement une passerelle vers l’Europe, mais aussi vers trois autres pays d’Afrique du Nord ; Algérie, Maroc et Tunisie. Le chaos en Libye est également une menace claire à la frontière orientale de l’Egypte. Depuis les décapitations en Février, les responsables égyptiens et saoudiens ont appelé à une intervention militaire arabe commune en Libye afin de lutter contre les djihadistes.

 

 

 BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.