Les cosmétiques “KIKO Milano”, bientôt disponibles en Israël

0
434
HOLLYWOOD, CA - OCTOBER 14: A general view of atmosphere at the Kiko Milano Hollywood Venue on October 14, 2017 in Hollywood, California. Vivien Killilea/Getty Images for Louise Roe For Kiko Milano/AFP

Un magasin KIKO Milano sur Hollywood Venue, en Californie Vivien Killilea / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le groupe israélien de prêt-à-porter Castro a annoncé cette semaine qu’il allait commencer à commercialiser les produits cosmétiques de la marque KIKO Milano.

D’après Castro, la première boutique de la marque italienne devrait ouvrir dans l’Etat hébreu au premier semestre 2019.

Selon le journal financier Globes, l’entreprise israélienne a précisé qu’un agrément avait été signé entre les deux parties, prévoyant la commercialisation des produits KIKO Milano dans des franchises.

Un investissement de 10 à 20 millions de shekels (entre 2,2 et 4,8 millions d’euros environ), financé par le groupe Castro, permettra l’ouverture de deux premières boutiques.

L’accord a été signé avec Tactica, une filiale commune des Israéliens Castro et Hoodies, dans l’attente d’une fusion complète entre les deux entreprises. L’un des principaux points du contrat donne aux États-Unis le droit de distribuer les produits de la marque italienne.

L’entente, qui pourra ensuite être prolongée, a été établie pour une durée de 10 ans.

Vivien Killilea / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP Des produits de la marque italienne KIKO Milano  Vivien Killilea / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

En déplacement comme à la maison, la Galaxy Tab S4 est la tablette idéale pour le multimédia mais aussi pour le multitâche.

D’après le contrat, le franchisé israélien paiera au titulaire de la marque des frais de développement de 2 millions d’euros. Selon Castro, la moitié du montant a déjà été versée à la marque italienne en décembre 2017.

Le groupe israélien aura le droit d’ouvrir jusqu’à 50 magasins KIKO Milano, moyennant toutefois un paiement supplémentaire pour chaque nouvelle boutique.

Castro devra également payer à l’entreprise italienne des redevances sur les ventes en magasins ou en ligne, et aura l’interdiction de concurrencer ses produits pendant la durée de l’accord et 12 mois après sa résiliation.

L’entreprise italienne KIKO a été fondée à Bergame en 1997 par le groupe de l’ancien joueur de football, Antonio Percassi. Plus d’un millier de magasins a depuis été ouvert dans de multiples pays.

Castro a de son côté été fondé en 1973 à Tel Aviv. La marque est implantée en Israël, en Allemagne, en Russie, en Suisse, en Thaïlande et en Ukraine, avec un total de 200 magasins. La valeur du groupe a été estimée à 100 millions de dollars par la bourse du Tel Aviv Stock Exchange.

i24news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.