Lekha Dodi: l’accueil du Chabbat

le 10.05.2020 par Claude Brahami 31e jour du Ômer

Notre lekha dodi constitue une des nombreuses variantes composées par les cabbalistes des 15ème et 16ème siècles, sur les thèmes de l’accueil du chabbat, en référence à une tradition talmudique selon laquelle Rabbi Hanina se couvrait de son talit, le vendredi soir, et sortait en disant : « sortons à la rencontre de la reine chabbat. »

Les mystiques de Safed, au 16ème siècle, sortaient de la ville et récitaient les psaumes 95 à 100…

En souvenir de cette coutume, nous nous tournons vers la porte d’entrée de la synagogue par où est censée arriver la reine Chabbat.

Le poème qui s’est rapidement répandu dans toutes les communautés du monde est l’oeuvre du grand mystique de Safed, Rabbi Chlomo Alkabetz Ha Lévi, né à Salonique en 1505 et mort à Safed en 1584. Son nom figure en acrostiche au début de chaque strophe .

Les deux premiers couplets sont consacrés à l’importance du respect du chabbat : les deux impératifs : » observe et souviens-toi » ont été prononcés d’une unique parole. Miracle qui a fait chabbat un jour unique, correspondant à Israël, peuple unique parmi les peuples et à Dieu unique.

Les derniers couplets ne parlent pas du chabbat mais sont en rapport direct avec lui. Puisque c’est le jour de la liberté, fondé sur l’événement de la sortie d’Égypte, l’ auteur du lekha dodi va en consacrer la majeure partie à la description des différentes étapes de la délivrance d’Israël : Dieu prend d’abord en pitié ses enfants, sa gloire se révèle à son peuple, Jérusalem se relève se ses ruines, l’amour renaît enfin entre Dieu et Israël à la manière d’un couple qui se retrouve après avoir été séparé par l’adversité et le Messie peut alors arriver.

Le chabbat est le jour idéal où l’homme juif sent gonfler en lui l’espoir d’une humanité meilleure et libre : ainsi que nous enseignent nos sages, nous avons en ce jour une âme supplémentaire par laquelle pénètre en nous un avant-goût du monde futur, ce monde qui sera tout entier chabbat.

Nos Sages nous enseignent aussi que si les juifs observaient simplement les prescriptions chabbatiques deux fois de suite, le Messie arriverait immédiatement!

Source
Claude Brahami « L’Arme de la Parole » (Editions SINE-CHINE) 1993

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires