Kippour: 10 précieux conseils pour mieux supporter le jeûne

Dans notre société de consommation et d’abondance, que l’on soit pratiquant ou pas il n’est pas toujours facile de concevoir un jeûne de 25 heures. Et pourtant, le jeûne est souvent recommandé pour améliorer sa santé ou même se soigner (pas seulement pour maigrir!). Dans le judaïsme le rôle du jeûne est double: laisser la place au spirituel et se déconnecter, afin de mieux analyser notre conduite (« Heshbon Nefesh).

Pour ceux qui vivent le jeûne comme un événement quasi traumatique, voici quelques conseils afin que celui de Yom Kippour le soit le moins possible.

  1. Il est recommandé de diminuer l’absorption de caféine un à deux jours précédant le jeûne.
  2. Il faut boire fréquemment la veille, 10 à 12 verres d’eau.
  3. Il est préférable de manger plusieurs petits repas sains avant le repas de clôture dit « Arou’ha Mafssekete ».
  4. Eviter les boissons gazeuses, les mets relevés ou trop épicés, salés.

Conseils pour le menu du repas d’avant le jeûne:

  1. Préférez les aliments contenant des glucides: le riz, le pain complet, le boulgour. Ceci créera des « réserves ». Ajoutez à cela un peu de gras comme la Ta’hina (crème de sésame), de l’avocat ainsi que de la viande, du poulet, du thon et des œufs.
  2. Il est très important de bien mâcher (tout au long de l’année d’ailleurs) et de manger lentement.
  3. Au dessert n’optez pas pour quelque chose de sucré. Le sucre provoque la production d’insuline qui donne un sentiment de faim.
  4. N’attendez pas la dernière minute pour terminer votre repas, laissez-vous le temps de boire à nouveau avant le début du jeûne.
  5. Durant le jeûne, évitez toute activité physique.

L’après Kippour:

  1. Ne pas boire vite et/ou beaucoup et/ou froid! Un thé ou un jus de fruits avec un gâteau fera le lien avec le repas. Faites ensuite un arrêt. Une petite pause d’une demi-heure avant le repas sera parfaite.

Personnes malades, femmes enceintes, personnes âgées ou prenant des médicaments pour maladies chroniques: il vous est conseillé de prendre l’avis du médecin et du Rav (les deux!) avant le jeûne pour savoir comment se conduire en cas de graves faiblesses ou malaises potentiels.

 

coolamnews

Et vous, quelle sera votre décision avant Kippour ?

Quel est votre décision ? Par la journaliste Sivan Rahav-Meir :

Un petit conseil pour les grands jours : durant les dix jours de Techouva, entre Roch Hachana et Yom Kippour, il est coutume de prendre une bonne résolution. Une décision concrète pour améliorer un domaine particulier de notre vie – avec l’engagement de persévérer tout au long de l’année. Quelque chose de petit et de positif : une décision par rapport à nous-mêmes, la famille, la communauté, la charité, la façon dont nous surfons sur le net, nos prières, notre façon d’étudier etc. Ainsi nous nous assurons que toutes les promesses et tous les grands rêves du début d’année ne disparaîtront pas complètement. Une petite chose restera, et continuera à nous accompagner.

Certains commentateurs ont expliqué que cette nouvelle résolution pour la nouvelle année est comme un nouveau vêtement qu’une personne s’achète pour elle-même – un vêtement pour l’esprit et non pour le corps. La décision doit être modeste et réalisable, à notre portée.

Il raconte l’histoire d’un étudiant qui a une fois approché son rabbin au début de l’année et lui a demandé ce qu’il devait assumer. Le rabbin répondit : Réfléchis, observe et choisis une chose facile que tu es sûr de pouvoir assumer tout au long de l’année. L’étudiant revint vers le rabbin avec une réponse, et le rabbin lui dit : maintenant tu vas réduire cette décision de moitié avant de t’engager à la respecter, de cette manière tu réussiras plus sûrement.

Alors, quel est votre décision ?

Bonne année, bonnes (petites) décisions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.