Israéliens et soudanais normalisent leurs relations.

Des responsables israéliens et soudanais tiennent une réunion publique

De hauts responsables israéliens et soudanais ont tenu une réunion publique, s’engageant à renforcer les liens naissants entre d’anciens adversaires, ont déclaré des participants israéliens.

La rencontre entre le ministre soudanais de la Justice Nasredeen Abdulbari et les ministres du Cabinet israélien Idan Roll et Edawi Frej a eu lieu à Abu Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis.

Les Émirats arabes unis ont été le premier des quatre pays arabes à signer des pactes diplomatiques historiques avec Israël l’année dernière.

Alors qu’Israël a depuis ouvert des ambassades et des missions diplomatiques aux Émirats arabes unis, à Bahreïn et au Maroc, les relations avec le Soudan ont été troubles et secrètement ternies.

Une délégation de sécurité soudanaise s’est récemment rendue en Israël, a déclaré un responsable militaire soudanais. Mais le voyage n’a pas été rendu public à l’époque. Le responsable a parlé sous couvert d’anonymat car il n’était pas autorisé à discuter de la question.

Roll et Frej ont tous deux publié des photos d’eux-mêmes avec Abdulbari sur Twitter. Roll est le vice-ministre israélien des Affaires étrangères, tandis que Frej, un législateur arabe, est le ministre de la coopération régionale.

Roll a déclaré que les parties ont convenu d’une coopération future. « Notre objectif est de s’unir dans la formation technologique pour aider les jeunes de tous bords » à entrer sur le marché du travail moderne. « Nous avons également évoqué l’importance de normaliser les relations entre les deux pays », a-t-il ajouté.

« Les deux ont convenu de promouvoir des projets et des activités communs », a déclaré Frej, citant Abdulbari comme étant important « pour renforcer les liens humains ».

Le Soudan était autrefois l’un des rivaux les plus féroces d’Israël dans le monde arabe.

Il a accueilli la conférence arabe historique après la guerre du Moyen-Orient de 1967, où huit pays arabes ont juré de ne jamais faire la paix avec Israël. En 1993, les États-Unis ont désigné le Soudan comme État parrain du terrorisme. Le Soudan a également servi de canal pour les livraisons d’armes aux combattants palestiniens.

Dans le cadre de son accord avec Israël, le Soudan a été retiré de la liste américaine des sponsors du terrorisme, ouvrant la voie au pays africain pour rejoindre la communauté internationale après deux décennies d’isolement.

Le Soudan est sur un chemin fragile vers la démocratie depuis que l’armée a renversé l’autocrate Omar el-Béchir au milieu d’un soulèvement populaire contre son régime qui a duré près de trois décennies. Le pays est désormais gouverné par un gouvernement civil-militaire intérimaire.

JForum ‒ Infos Israel-news 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.