Israël fait des progrès dans les pourparlers pour utiliser l’espace aérien d’Oman.

Les autorités omanaises auraient fixé une série de conditions pour permettre aux vols israéliens d’accéder à l’espace aérien du sultanat.

Des progrès ont été réalisés dans les pourparlers entre Oman et Israël pour que le Sultanat ouvre son espace aérien aux vols israéliens, selon des informations parues dans les médias israéliens.

Citant des sources anonymes,  Israel Hayom  affirme que la question a été discutée en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies la semaine dernière à New York. Cependant, le quotidien n’a pas pu confirmer si les pourparlers avaient eu lieu directement entre des responsables israéliens et omanais ou via une médiation émiratie et saoudienne.

Selon des informations non vérifiées dans les médias arabes, Mascate a établi une série de conditions pour autoriser le passage des vols israéliens. Principal d’entre eux, le permis n’autoriserait que les vols commerciaux et civils, et le Sultanat se réserve le droit de geler le permis conformément à ses intérêts.

De plus, aucun avion israélien ne serait autorisé à atterrir à Oman, sauf en cas d’urgence ; Les autorités omanaises pourront également inspecter tout vol devant effectuer un atterrissage d’urgence. Le mois dernier, les médias hébreux ont affirmé que Mascate avait refusé d’accorder à Tel-Aviv un permis d’utilisation de son espace aérien.

« L’approbation d’Oman est nécessaire et très importante pour qu’Israël traverse son territoire car, sans son consentement, les vols utilisant l’espace aérien de l’Arabie saoudite ne peuvent pas se rendre dans l’océan Indien, puis dans diverses destinations à l’Est », indique le rapport israélien.

Si le sultanat maintient son refus d’ouvrir son espace aérien à Tel-Aviv, les vols israéliens devraient traverser l’espace aérien yéménite pour voler vers l’est, une proposition dangereuse. Les rapports ont également blâmé la « pression iranienne » pour la décision d’Oman de refuser d’accorder à Israël l’utilisation de son espace aérien.

Bien qu’il existe des lignes de communication ouvertes entre Israël et Oman, ils n’ont pas de relations diplomatiques officielles, et le sultanat a déclaré explicitement qu’il ne se joindra pas à ses voisins du Golfe pour normaliser les relations avec Tel-Aviv.

JForum.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.