Israël découvre un 4e tunnel d’attaque du Hezbollah infiltrant son territoire

4
525

UN peacekeepers patrol the border wall separating Lebanon from Israel on December 9, 2018, after the Israeli army said it had uncovered Hezbollah infiltration tunnels underneath Ali DIA (AFP)

L’armée israélienne (Tsahal) a annoncé dimanche avoir mis au jour un nouveau tunnel du mouvement terroriste Hezbollah infiltrant le territoire de l’Etat hébreu depuis le Liban, le quatrième depuis le début d’une opération, Bouclier du nord, lancée le 4 décembre le long de la frontière.

Le porte-parole de Tsahal a déclaré que la route près de laquelle a été trouvé l’édifice était bloquée et que toute personne pénétrant dans le tunnel depuis le côté libanais mettrait sa vie en danger, précisant que des engins explosifs avaient été déposés par l’armée à l’intérieur.

Il a également indiqué que le tunnel ne représentait aucune “menace imminente” pour les populations israéliennes frontalières.

L’armée israélienne a par ailleurs réitéré qu’elle considérait comme responsable le gouvernement libanais des tunnels d’attaque du groupe chiite percés depuis son territoire, ajoutant que “les activités du Hezbollah constituent une violation flagrante de la souveraineté israélienne et de la résolution 1701 des Nations unies”.

Mardi dernier, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a prévenu le Hezbollah libanais qu’il s’exposait à une riposte “qu’il ne pouvait même pas imaginer”, s’il lançait une attaque contre son pays, après la découverte en Israël d’un troisième tunnel sous la frontière infiltrant le territoire israélien.

M. Netanyahou s’exprimait lors d’une visite dans le nord d’Israël accompagné du chef d’état-major de l’armée, selon un communiqué de son bureau.

L’armée israélienne n’a pas précisé où exactement elle avait localisé le troisième tunnel à la frontière avec le Liban.

L’armée israélienne a lancé le 4 décembre une opération pour détruire des tunnels souterrains du Hezbollah libanais détectés du côté israélien de la frontière.

D’après l’armée, les tunnels pourraient servir pour des opérations anti-israéliennes du Hezbollah, ennemi d’Israël et allié de l’Iran, bête noire de l’Etat hébreu.

Au cours des dernières années, l’armée israélienne a frappé à plusieurs reprises chez le voisin syrien des convois d’armes destinés au Hezbollah ainsi que des intérêts iraniens.

Israël et le Liban demeurent techniquement en état de guerre mais la frontière est restée relativement calme ces dernières années.

i24news

4 COMMENTS

  1. ce que veut le hezbollah c’est remplir les tunnels d’explosif et boum en israel !!
    toute la zone de la ligne bleue soit-disant litigieuse et pleine de tunnels !!
    c’est pour ca que les libanais ont tout fait pour empecher les travaux de mur !!

  2. israel survole le liban donc viole le vote 1701 car le hezbollah n’a pas voulu desarmer et se mettre au nord du litani ; c’est ca qu’il faudrait rappeler aux libanais . le premier à violer c’est le liban !!!
    Israel survole le liban parce que le hezbollah ne respecte rien !!

  3. Non. Ces tunnels, nombreux, n’ont pas été creusés pour des opérations ponctuelles ou quelques tueries improvisées mode ‘hamas.
    Les regroupements de troupes hezboliques le long de la frontière laissent entendre que ces cinglés se sont appretés (et s’apprêtent encore ?) à un tir de barrage de missiles précédant une invasion réelle de fantassins formés et sans doute fanatisés pour tuer tous ceux qu’ils rencontreraient…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.