‘Hazak ouBarou’h !

Evelyne Gougenheim le 06.09.2020

 

Ainsi, tous les efforts n’ont-ils pas été vains.

Et tout d’abord permettez-moi de remercier en premier lieu, ceux qui n’ont cessé d’inciter à renoncer, les insulteurs, les persifleurs et tous les indifférents qui attendaient l’échec pour ricaner, ils ont permis de renforcer la détermination.

Un très grand merci !

Permettez-moi plus sérieusement une pensée émue et pleine de gratitude pour M. Maurice B. (Z’l), grande personnalité de la Communauté, grand chef d’entreprise, grand mécène, engagé à 16 ans pour combattre pour la survie d’Israël, durant la guerre de 48, mais qui ne souhaitait pas voir son nom exposé publiquement dans cette histoire. Je l’avais rencontré par hasard et lui ayant exposé la situation, bien sûr, il a douté. Il m’avait fait rencontrer son directeur financier, son homme de toute confiance, M. Dominique B,  d’une grande rigueur à qui j’avais présenté les éléments du dossier. Après examen, le faisceau de doutes leur a semblé suffisant.

Ayant multiplié les contacts au plus haut niveau de la Communauté, sans grand succès, M. Maurice B. avait pris sa décision : il se proposait de financer un audit. Des réunions furent organisées avec la direction du Consistoire, en présence d’un auditeur du Cabinet Mazars et sa lettre de mission qui englobait l’ensemble des structures de la nébuleuse d’associations et la SCI. La direction du Consistoire qui devait donner son accord pour l’accès aux services comptables, s’y engagea. Après moult reports et excuses, le résultat s’imposa : le oui voulait dire non. M. Maurice B. fut surpris, déçu, dégoûté. Je m’excuse ici de l’avoir amené à rencontrer de telles personnes. Et ma gratitude, alors masquée par ma colère, est trop tardive. Me’hila.

Et un grand Bravo!

Je remercie ceux qui, malgré leur perplexité initiale, ont pris connaissance des documents et finalement, depuis tant de  mois sont montés au créneau, rencontrant à leur tour menaces et exclusion. Leur action, leurs courriers  ont été déterminants. Et je remercie ici en particulier M. Weil, administrateur du Consistoire Central, qui, apportant la perspicacité et la clarté de ses analyses, a affronté l’hostilité lors des Conseils d’Administration et lors des Assemblées générales. Il était bien souvent seul lors des réunions et a su garder un flegme salutaire. Un grand bravo !

Bref, que s’est-il passé en Assemblée générale, aujourd’hui?

Quelques minutes avant l’Assemblée générale, le directeur du Consistoire a appelé l’un des Présidents de Communauté qui, comme M. Weil, s’était manifesté sur le problème de la légalité des écritures comptables entre le Consistoire et la SCI, mais non présent aujourd’hui. Comme tant d’autres, il avait choisi de ne pas se déplacer : il y avait autour de 80 personnes présentes aujourd’hui soit une trentaine de province. Représentativité ? L’objet de l’appel était de transmettre l’accord de la direction du Consistoire Central, pour que les sommes versées soient considérées comme des apports à la SCI lors d’une prochaine augmentation de capital. M. Weil, lui présent et informé par l’autre Président, a présenté cet accord et les avantages induits : au lieu de perdre 6,3 millions€, cet apport permettra que « le Consistoire Central devienne majoritaire dans la propriété de ce très bel actif immobilier, dont la valeur marchande permettrait de pérenniser la viabilité du Consistoire Central » ( Mail M. Weil). Sans opposition à sa proposition, celle-ci a été adoptée

Tout n’est pas fait et les apathiques sceptiques vont continuer à douter. Mais le risque pénal est trop important pour faire marche arrière. De conflits d’intérêts à enrichissement personnel en passant par de l’argent défiscalisé allant à une société commerciale, le risque que cela ne se réalise pas, est très faible. Quand ? Les personnes impliquées vont suivre cela de très près. Enfin permettez-moi une dernière remarque : entre l’échec de la fusion et ce bidouillage démasqué, certains devraient sérieusement penser à se mettre au vert.

Une journée très positive pour le Consistoire Central qui, du risque d’être effacé est passé à celui de futur propriétaire d’un nouveau Centre, Mazel tov !

Chavoua tov,

Evelyne Gougenheim

PS : pour ceux qui souhaitent le compte-rendu plus précis établi par M. Weil, n’hésitez pas à le demander

3 Commentaires

  1. En réponse à Alberto: le quorum a été supprimé dans les statuts de 2010, mis en place dès l’arrivée de l’équipe toujours en place. La question de la représentatitivité et de la légitimité reste effectivement entière
    Pour plus de détails vous pouvez vous référer à la Lettre ouverte à M. Mergui, également diffusée par Jforum, que je remercie ici de leur attention portée aux différents problèmes soulevés concernant le Consistoire. La diffusion de ces messages a incontestablement contribué à ce retournement de situation. Je rajoute que c’est le seul média communautaire qui ait accompagné cette démarche. Toda raba !

  2. 3 réflexions :
    1) Une AG en présence de 80 personnes sur combien de membres au total ? N’y-a-t-il pas un problème de quorum et de représentativité ?
    2) Un groupe de 200 membres courageux suffirait à faire basculer une majorité conte la majorité actuelle.
    3) Tout n’est pas clair dans cette histoire de SCI et de 6,3 m€. L’article en dit à la fois trop et pas assez.

  3. On est toujours en droit de s’interroger sur la prèsence des consistoires d’Alsace et Moselle concordataires au Central.
    Rappelons que les communautés concordataires bénéficient du paiement par un service des cultes dis à Strasbourg du paiement de salaire par l’ État pour les hazanim , rabbins et grands rabbins.
    De fait ces  » notables » en dehors du fait de siéger pour beaucoup au Central et d’attendre un ruban ou médaille n’ont rien a faire au central

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.