Fin de l’interdiction de réunion dans les lieux de culte : le grand rabbin prudent

, modifié à 

Haïm Korsia, le grand rabbin de France1:28
Haïm Korsia, le grand rabbin de France s’est réjouit mardi sur Europe 1 que le Conseil d’État ordonne la levée de l’interdiction de rassemblement dans les lieux de culte. © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Le Conseil d’État a ordonné lundi la levée de l’interdiction de rassemblement dans les lieux de culte. Après deux mois sans possibilité de prier ensemble, les croyants devraient pouvoir reprendre leurs habitudes, avec quelques règles sanitaires en plus, comme le souligne mardi sur Europe 1 Haïm Korsia, le grand rabbin de France. 

INTERVIEW

Le Conseil d’État a ordonné lundi au gouvernement de lever l’interdiction de rassemblement dans les lieux de culte d’ici huit jours. Une interdiction que la plus haute juridiction administrative française estime disproportionnée. Cela fait deux mois que messes et prières dans les églises, mosquées, et synagogues ne sont plus possibles à cause du coronavirus. La décision du Conseil d’État est un soulagement pour Haïm Korsia, grand rabbin de France. Mais toutes les précautions seront prises lors des célébrations, assure-t-il mardi sur Europe 1.

« Le monde est terrible : on a fait Pâques, Pessa’h chez soi et je comprends que tous les croyants ont cette même souffrance. Mais en même temps, il y a cet impératif de protection. On a arrêté complètement l’économie du pays pendant près de deux mois pour protéger la vie. Il n’est pas question de se précipiter pour ouvrir les choses sans prendre toutes les précautions possibles », souligne Haïm Korsia.

Les précautions sanitaires à prendre pour éviter des clusters

Parmi les mesures sanitaires envisagées : « une limitation du nombre de personnes par lieu », « le respect d’un siège sur trois », « la surveillance pour qu’il n’y ait pas d’attroupement à l’entrée ou à la sortie », ou encore « la mise en place d’un référent médical pour chaque synagogue ».

« Evidemment, le port du masque, le fait d’amener son propre livre, ça impose une adaptation pour chaque lieu, il faut prendre le temps de faire », concède-t-il. « Il n’est pas question qu’il y ait des clusters dans les lieux de culte, en tout cas dans les synagogues », affirme le grand rabbin de France.

Europe 1
Par Romane Hocquet, édité par Céline Brégand

3 Commentaires

  1. Tout va très bien. Les précautions sont connues, et on se passera de bisous, de bouffes à gogo et autre arrosage alcoolisé habituel après l’office.
    Il suffit de faire une prière sans fioritures, un peu plus rapide que d’habitude, et surtout, de faire…2 offices, un à partir de 7.45h ou 8h00, et un autre à la suite à 10h, et ventiler les places à l’avance, en formant un groupe wattsap communautaire, ou chacun postulera à l’avance pour sa venue à tel office. La même chose pour l’office du vendredi soir, avec les candidats à la prière la nuit « bizmano », et même chose pour celui de l’après midi. Certes il faudra un 2ème lecteur et/ou officiant.
    .
    Même chose pour Shavouoth,…,tous masqués !

  2. Je partage l’inquiétude et la nécessaire prudence de Mr le grand rabbin, mais tout en restant chez moi, je vais prier et vous prier de respecter la plus grande prudence, n’oubliez pas vos masques, vos lavages de mains, protégez vos yeux, la désinfection de tous vos objets, vêtements, etc avant et après, mieux, faites vous tester par sérologie (uniquement, la seule méthode fiable) et gardez sur vous vos résultats d’analyse, que je vous souhaite, comme moi, négatifs..

  3. Une première chose de positive : les offices en semaine de Chahrit et Arbit qui en général accueillent peu de gens, pourront permettre à des gens en deuil de pouvoir faire le Kaddish pour un être disparu.
    Toutefois, difficile de prier avec un masque et la distanciation physique dans des shuls habituées à faire le plein le shabbat, sans parler des fêtes. Les systèmes de réservation ne feront que des mécontents, tout comme refuser des fidèles à la porte. Grosses discussions, voire davantage, en perspective dans les grosses shuls.
    Personnellement je continuerai à prier tout seul comme depuis presque 3 mois, en espérant que tout sera fini B »H pour Roch Hachana prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.