Singer Enrico Macias perform at L'Olympia on February 09, 2019 in Paris, France. Photo by Nasser Berzane/ABACAPRESS.COM | 669831_027 Paris France

https://file1.closermag.fr/var/closermag/storage/images/1/3/2/6/7/13267287/enrico-macias-ses-touchantes-confidences-sur-deces-femme-suzy.jpeg?alias=original

Ce dimanche 24 janvier, le magazine Sept à Huit de TF1 a diffusé un entretien émouvant avec Enrico Macias. L’occasion pour le chanteur de 82 ans de se confier une nouvelle fois sur le vide abyssal et la douleur immense qu’il ressent depuis de nombreuses années, après le décès brutal de son épouse, Suzy, l’amour de sa vie.S’il a souvent chanté l’amour, en coulisses, c’est au bras de Suzy qu’Enrico Macias a filé des jours heureux et paisibles pendant cinquante ans. Cinquante années qui ont vu naître deux enfants, Jocya en 1964 et Jean-Claude en 1969.
En 2008, le chanteur a perdu son épouse,
décédée lors d’une opération du cœur. Un souvenir forcément très douloureux, qu’il a évoqué avec beaucoup de pudeur sur le plateau de Sept à huit ce dimanche 24 janvier. « J’étais dans une autre salle. On m’a dit : ‘ça y est elle est partie’. Je l’ai prise dans mes bras, et là, elle a eu encore un nouveau soupir. C’est pour ça que je dis qu’elle est partie dans mes bras », a expliqué Enrico Macias.
Dévasté par la mort de celle qu’il avait épousée en 1962, le chanteur vit toujours un deuil impossible. Chez eux d’ailleurs, il n’a rien voulu toucher. Par superstition et pour que le souvenir de Suzy ne s’efface pas. « Son parfum, son dentifrice, sa brosse à dents, tout. Tout est intact, confie-t-il. Ça m’aide, bien sûr que ça m’aide. »
« Et tous les soirs quand je rentre, je lui parle. Je lui raconte ce que j’ai fait dans la journée, et je lui parle. Moi je l’entends, je l’entends. C’est un ressenti que j’ai. Et puis, je rêve souvent d’elle. Elle me parle dans les rêves. Peut-être parce que c’est ma volonté », a continué Enrico Macias, dans de bouleversantes confessions.
Homme séducteur, le chanteur n’a jamais caché avoir été infidèle à son épouse. Mais Suzy restera à jamais l’amour de sa vie. Dans une interview accordée au Parisien, sa fille évoquait leur mariage libre mais surtout l’amour qui les unissait : « Mon père aimait et aime toujours s’amuser et n’a jamais été fidèle. Mais comme il le dit lui-même : il est toujours rentré à la maison. Et ma mère a vraiment été la femme de sa vie. C’était son pilier. Elle était sa complice, sa conseillère, donnait son avis sur les chansons ». Des confidences qui avaient touché Enrico Macias.

https://twitter.com/7a8/status/1353281391035887616?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1353281391035887616%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.voici.fr%2Fnews-people%2Factu-people%2Fenrico-macias-ce-touchant-rituel-qui-laide-depuis-des-annees-a-surmonter-la-mort-de-sa-femme-suzy-695474

Enrico Macias : « Je n’ai plus peur de la mort »

Plus de dix ans après la mort de Suzy, Enrico Macias souffre toujours de l’absence de son épouse. « Je l’ai vue partir, moi maintenant, je n’ai plus peur de la mort parce qu’elle était un deuxième moi-même, assurait-il sur les ondes de RMC. Il n’y a pas de raison que moi j’ai peur alors qu’elle est déjà partie. Voilà. »

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.