Les touristes américains vaccinés seront autorisés à voyager dans l’UE cet été

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a fait cette déclaration dimanche dans un entretien au «New York Times». La date reste à préciser.

Les touristes venant des États-Unis seront autorisés à visiter l’Union européenne dans les prochains mois, à condition d’être vaccinés contre le Covid-19, a déclaré dimanche 25 avril la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans une interview au New York Times«Les Américains, d’après ce que je peux voir, utilisent des vaccins approuvés par l’Agence européenne des médicaments (EMA)», a-t-elle justifié. «Cela permettra la libre circulation et les déplacements vers l’Union européenne»«Car une chose est claire: les 27 États membres accepteront, sans condition, tous ceux qui sont vaccinés avec des vaccins approuvés par l’EMA», a assuré la présidente de la Commission européenne au quotidien new-yorkais.

«Énormes progrès»

Ursula von der Leyen n’a toutefois pas dévoilé de calendrier précis, mais le New York Times a indiqué que les nouvelles règles pourraient être mises en place dès cet été, alors que les vaccinations s’intensifient dans le monde entier.

L’Agence européenne des médicaments a approuvé les trois vaccins en cours d’utilisation aux États-Unis: Moderna, Pfizer-BioNTech et Johnson & Johnson. Pointant les «énormes progrès» des États-Unis, Ursula von der Leyen a noté qu’ils étaient en passe de vacciner 70% de leur population adulte d’ici la mi-juin. La reprise des voyages dépendrait «de la situation épidémiologique, mais la situation s’améliore aux États-Unis, à l’instar, nous l’espérons, de l’Union européenne» a-t-elle ajouté.

La pandémie a ravagé l’industrie du tourisme sur le continent européen, comme le montre la fermeture des frontières aux voyages non essentiels instaurée par plusieurs pays de l’Union. La semaine dernière, la Grèce – dont l’économie dépend considérablement des revenus engendrés par le tourisme – a déclaré que les voyageurs en provenance de l’UE et de cinq autres pays seraient dispensés de la quarantaine obligatoire à leur arrivée, à condition d’être vaccinés contre le Covid-19, ou de pouvoir présenter un test négatif de dépistage du coronavirus. L’Union européenne est en train de réfléchir à la mise en place d’un passeport sanitaire qu’elle voudrait lancer cet été pour les déplacements en son sein.

La France a décidé d’intégrer sa propre solution de certificat sanitaire numérique dans l’application Tous Anti-Covid sous forme de « Carnet » dans lequel il est possible de stocker ses résultats de tests et son attestation de vaccination. La nouvelle fonctionnalité est utilisée pour le contrôle de certains vols.

Téléchargée par près de 15 millions de Français, l’application gouvernementale de traçage des contaminations au Covid-19 Tous Anti-Covid bénéficie depuis le 19 avril 2020 d’une nouvelle fonctionnalité, baptisée le « Carnet ». Les utilisateurs peuvent désormais stocker dans l’application mobile les résultats de leurs éventuels tests de dépistage, négatif comme positif, et leur attestation de vaccination dès le 29 avril.

Comment marche cette nouvelle fonctionnalité Carnet de Tous Anti-Covid qui pourrait faire office de passeport sanitaire ? Après votre test PCR ou antigénique, le laboratoire vous remettra un document numérique ou papier avec un QR code qui vous permettra d’intégrer le résultat dans l’application (onglet Attestations & Carnet). Le 29 avril, il sera possible d’y retrouver également votre attestation de vaccination. Pour les personnes déjà vaccinées, elles devront attendre la seconde quinzaine de mai afin que les données soient mises à jour sur l’application Tous Anti-Covid.

Dès cette semaine, ToutAntiCovid Carnet sera expérimenté sur certains vols Air France et Air Corsica à destination d’Ajaccio uniquement. Les deux compagnies aériennes informeront directement les voyageurs éligibles. A terme, cette nouvelle fonctionnalité souhaitant faciliter les contrôles aux frontières et la reprise du tourisme sera interopérable au niveau européen et international. Si son utilisation est actuellement limitée aux vols à destination de la Corse et sera appliquée aux vols vers l’Outre-Mer dans les semaines à venir, le pass sanitaire pourrait également être demandé à l’entrée des concerts, des festivals et des salons professionnels.

A quoi va ressembler le futur passeport vaccinal européen ?

Selon un sondage publié par Le Parisien mi-janvier, 62% des Français se sont prononcés en faveur de la vaccination obligatoire chez les personnes souhaitant prendre l’avion pour aller à l’étranger. Depuis, la question d’un passeport sanitaire a beaucoup fait parler : quel est le nom à lui donner, sera-t-il obligatoire pour voyager en Europe ? Le « certificat vert numérique », un passeport sanitaire version Union européenne, a été dévoilé au mois de mars par le Commissaire Thierry Breton en charge des vaccins dans le cadre de la pandémie de Covid-19.

La première version du certificat sanitaire qui va être mis en place dès cet été a été présenté dimanche 29 mars. Sur smartphone ou sur papier, il comprendra un QR code, votre nom et prénom, votre date de naissance, votre sexe, votre numéro de passeport, votre numéro de sécurité sociale et le type de vaccin avec la date d’injection des doses si vous vous êtes fait vacciner.

Le passeport vaccinal est-il obligatoire ?

Invité dans l’émission « le Grand jury RTL-Le Figaro-LCI », Thierry Breton a indiqué que le passeport sanitaire ne serait pas obligatoire. Celui-ci est avant tout censé faciliter les déplacements au sein de l’Union européenne et accélérer une réouverture générale. Ainsi, il pourra être demandé avant d’embarquer pour un vol, ou le passage d’une frontière. Seulement en l’absence de certificat, un test Covid négatif sera exigé pour s’assurer que vous n’êtes pas porteur du virus : « Nous développons en parallèle une capacité pour avoir des tests antigéniques rapides. […] On est en train d’investir très lourdement », a t-il assuré.

Le passeport vaccinal disponible en version papier ou numérique

Le passeport sanitaire sera disponible en version papier ainsi qu’en version numérique à télécharger sur son smartphone. Il s’agira d’un QR code qui indiquera « votre date de naissance, le numéro de votre passeport certifié avec le QR code, si vous avez été vacciné, le type de vaccin que vous avez eu, et si vous avez été porteur de la maladie si vous avez des anticorps ou pas. » Par ailleurs, « pour ceux qui n’auront eu ni le vaccin, ni la maladie et pour lesquels on demandera un test PCR, on trouvera l’état de votre test PCR ».

Le passeport sanitaire au coeur du débat dans l’UE

Au niveau européen, la question de la mise en place d’un passeport vaccinal a été posée pour la première fois par la Grèce mi-janvier. Alors qu’Athènes a déjà créé son propre certificat sanitaire qui prouve qu’une personne a été vaccinée contre le Covid-19, le gouvernement a proposé d’étendre ce programme à l’ensemble des 27 pays membres.

Ce certificat sanitaire a été validé par les 27 pays membres de l’Union européenne après de nombreux débats En février dernier, certains pays européens comme la France et l’Allemagne affirmaient qu’il était encore trop pour évoquer un certificat sanitaire, jugeant la campagne de vaccination trop lente. D’autres pays semblaient cependant y voir une solution pour anticiper le retour du tourisme au sein de l’UE. L’Islande a d’ailleurs déjà mis en place un passeport vaccinal pour entrer sur son territoire.

JForum : sources diverses

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.