Eliyahou Hanavi: un chant pour raccompagner la fiancée

1
456

Le chant intitulé Eliyahou hanavi (« Elie le prophète ») est chanté le samedi soir après la tombée de la nuit, le plus souvent pendant la melawé malka,  cette collation que certains consomment pour « raccompagner la reine Chabbath  ».

Ce chant, dont on ne sait pas le nom de son auteur, a été commenté par Aboudraham (14 ème siècle).

A l’origine de ce chant se trouve un passage de la Guemara Erouvin  (43b) qui nous apprend que ce prophète, annonciateur du Messie, ne viendra ni un vendredi ni un Chabbath , d’où notre espoir qu’il viendra un samedi soir.

Introduction : Elie le prophète, Elie le Tichbite, Elie le Guiladite, qu’il vienne bientôt vers nous avec le Messie fils de David

Commentaire : Cette triple répétition renvoie à un verset de l’Ecclésiaste (4, 12) : «  Et la corde triple ne se rompt pas vite » (Aboudraham).

– :- :- :- :- :- :- :-

Strophe N° 1  L’homme qui a été jaloux pour Hachem , Dieu ; l’homme qui annonce la paix par Yeqouthiel  ; l’homme qui s’approche et procurera le pardon aux enfants d’Israël.

Commentaire : Cette strophe contient une double allusion : Allusion à Pin?has , dont le prophète Elie, selon la tradition, est la réincarnation, et qui s’est distingué pour sa « jalousie » pour Hachem Bamidbar  25, 11). Allusion à Elie lui-même, dont le texte indique qu’il a été « très jaloux pour Hachem , le Dieu des armées » (I Rois 19, 10). En outre, Hachem a contracté avec Pin?has , par l’intermédiaire de Yeqouthiel , l’un des noms de Moïse ( Wayiqra rabba 1, 23), une « alliance de paix » ( Bamidbar  25, 12). Et c’est Pin?has qui a procuré le pardon aux enfants d’Israël après l’épidémie qui s’est abattue sur eux et qui a fait vingt-quatre mille morts ( Bamidbar  25, 9) après les actes de débauche encouragés par Zimri, prince de la tribu de Siméon.

– :- :- :- :- :- :- :-

Strophe N° 2 : L’homme dont les yeux ont vu douze générations ; l’homme que l’on a appelé poilu par ses signes distinctifs ; l’homme dont les reins étaient ceints d’une ceinture de cuir.

Commentaire : L’identification d’Elie à Pin?has permet de conjecturer qu’il a été le contemporain de douze générations, depuis Na?hchon , premier prince de la tribu de Juda ( Bamidbar  1, 7), jusqu’à Joram, roi de Juda (I Rois 22, 51).

Cette strophe reprend la description qu’ont donnée du prophète Elie les envoyés du roi A’hazia, roi d’Israël  : «  Ils lui dirent : Un homme poilu, et ceint sur ses reins d’une ceinture de cuir. Et il dit : C’est Elie, le Tichbite » (II Rois 1, 8).

– :- :- :- :- :- :- :-

Strophe N° 3  : L’homme qui s’est emporté contre les adorateurs du soleil ; l’homme qui s’est hâté de jurer qu’il n’y aurait pas de pluie venue des cieux ; l’homme qui a « fermé » rosée et pluie pendant trois ans.

Commentaire : Cette strophe rappelle le verset : «  Elie leur dit : Saisissez les prophètes de Ba?al, que pas un d’entre eux n’échappe ! Ils les saisirent ; et Elie les fit descendre au torrent de Kichon, et les égorgea là  » (I Rois 18, 40). Et il a annoncé au roi d’Israël qu’il n’y aurait pas de pluie, ainsi qu’il est écrit : «  Elie, le Tichbite , d’entre les habitants de Galaad, dit à Achab : Hachem , le Dieu d’Israël, devant qui je me tiens, est vivant, qu’il n’y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole » (I Rois 17, 1). Cette sécheresse catastrophique a duré trois ans (I Rois 18, 1).

– :- :- :- :- :- :- :-

Strophe N° 4 : L’homme qui partit pour trouver le repos à sa vie ; l’homme qu’ont nourri les corbeaux et qui n’est pas mort pour être décomposé ; l’homme par le mérite duquel ont été bénis le pot et la cruche.

Commentaire : Menacé de mort par la reine Jézabel, Elie ne dut de rester en vie qu’en prenant la fuite et en trouvant refuge à Beèr Chéva’ (« Il vit, il se leva, et il s’en alla pour sa vie ; il vint à Beèr Chéva’, qui appartient à Juda, et il y laissa son jeune homme » ? I Rois 19, 3). Il s’était auparvant réfugié dans le désert de Judée, où il avait été nourri par des corbeaux (I Rois 17, 6). Puis, Hachem lui ordonna de se rendre à Tsarfath, où il procura miraculeusement à une veuve et à son fils de la farine et de l’huile à profusion, ainsi qu’il est écrit : « Le pot de farine ne s’épuisa pas et la cruche d’huile ne manqua pas, selon la parole de Hachem , qu’il avait dite par Elie » (I Rois 17, 16).

– :- :- :- :- :- :- :-

Strophe N° 5 : L’homme dont les exhortations ont été entendues par les nostalgiques ; l’homme qui a été exaucé par le feu depuis les cieux transcendants ; l’homme qui a fait proclamer par ses suivants : «  Hachem , c’est lui qui est Dieu ! »

Commentaire : Lorsque le prophète Elie s’est confronté aux adorateurs de Ba?al sur le mont Carmel, un feu du ciel s’est abattu sur l’offrande qu’il avait présentée à Hachem et l’a consumée (I Rois 18, 38). Et ceux qui ont assisté à ce miracle ont proclamé : «  Hachem , c’est lui qui est Dieu ! Hachem , c’est lui qui est Dieu ! » (I Rois18, 39).

– :- :- :- :- :- :- :-

Strophe N° 6 : L’homme qui sera un jour envoyé depuis les Cieux ; l’homme préposé pour toutes les bonnes nouvelles ; l’homme messager fidèle pour faire revenir le c?ur des fils vers les pères.

Commentaire : Un jour viendra du ciel le prophète Elie pour annoncer notre libération, car il est préposé pour toutes les bonnes nouvelles. Et il sera un messager fidèle pour réaliser la prophétie : « Il fera revenir le c?ur des pères vers les fils, et le c?ur des fils vers leurs pères? » (Malachie 3, 24).

– :- :- :- :- :- :- :-

Strophe N° 7 : L’homme qui s’est dit très jaloux pour Hachem dans la gloire ; l’homme qui a monté des chevaux de feu dans une tornade ; l’homme qui n’a pas goûté au « goût » de la mort et de la sépulture.

Commentaire : «  Il dit : J’ai été très jaloux pour Hachem , le Dieu des armées ; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance ; ils ont renversé tes autels et ils ont tué tes prophètes par l’épée, et je suis resté, moi seul, et ils cherchent ma vie pour me l’ôter » (I Rois 19, 10). Elie n’est pas véritablement mort puisqu’il a été emporté au ciel dans une tornade, ainsi qu’il est écrit : « Il arriva, comme [Elie et Elisée] allaient marchant et parlant, que voici un char de feu et des chevaux de feu ; et ils les séparèrent l’un de l’autre ; Elie monta aux cieux dans une tornade » (II Rois 2, 11). Aussi n’a-t-il connu ni la mort ni la sépulture.

– :- :- :- :- :- :- :-

Strophe N° 8 : A son nom a été ajouté celui de Tichbi ; tu nous feras réussir par sa main dans la Tora  ; tu nous feras entendre de sa bouche une bonne nouvelle bientôt ; tu nous feras sortir des ténèbres vers la lumière.

Commentaire : Le prophète Elie est appelé également Tichbi, c’est-à-dire d’une ville dont le nom était Tochav ( Radaq ).C’est grâce à lui que nous dissiperons un jour tous les doutes et les incertitudes que nous avons à propos des lois de la Tora , et c’est lui qui nous apportera bientôt la bonne nouvelle de notre sortie de l’exil, que l’on peut comparer aux ténèbres qui précèderont la lumière de l’ère messianique.

– :- :- :- :- :- :- :-

Strophe N° 9 : Homme de Tichbi, tu nous sauveras de la gueule des lions ; tu nous annonceras de bonnes nouvelles ; tu nous seras nous réjouir des fils sur les pères ; à la sortie des Chabbathoth .

Commentaire : Le prophète Elie nous sauvera des peuples qui nous persécutent, que l’on peut comparer à des lions. Il ne viendra pas pendant Chabbath , mais seulement à sa sortie (Voir plus haut).

– :- :- :- :- :- :- :-

Strophe N° 10 : Heureux celui qui a vu son visage dans un rêve ; heureux celui qui lui a donné la paix, et qui lui a rendu la paix ; Hachem bénira Son peuple dans la paix.

Commentaire : C’est un bon signe de voir le prophète Elie dans un rêve, de le saluer et de recevoir son salut en retour. Et «  Hachem bénira Son peuple dans la paix » (Psaumes 29, 11).

-o-o-o-o-o-o-o-o-

Jacques KOHN

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.