Parmi les centaines de manifestations de joie de la Torah qui se sont déroulées jeudi soir à travers le pays (hakafot cheniyot), il y en a une qui a été particulièrement émouvante et forte en symboles. Elle s’est déroulée dans le village de jeunes religieux de Hodayot, près du Kibboutz Lavi en Galilée.

Les jeunes du village ont dansé avec des rouleaux de la Torah ensemble avec des dizaines de survivants de la Shoah. C’est la cinquième année consécutive qu’une telle soirée est organisée dans ce village et cette année s’y est jointe l’Union des originaires de Roumanie de Haïfa.

Les rescapés de l’horreur étaient les invités du village durant la fête et chaque élève était « responsable » d’une personne ou d’un couple. Pour certains survivants c’était la première fois qu’ils montaient à la Torah ou même priaient dans une synagogue!!

L’un des jeunes du village a résumé l’enjeu d’une telle rencontre si émouvante: « Malheureusement, dans quelques années, il ne restera plus aucun survivant de la Shoah, il faut donc que la jeune génération entende de première source leur histoire et leur vécu. Cette rencontre symbolise le lien authentique entre les générations et le renforcement de la tradition juive et israélienne. Combien il fut émouvant de voir ces personnes qui ont vécu l’horreur et tant souffert chanter et danser aujourd’hui en Israël avec des rouleaux de la Torah ». lire la suite dans

  • Shraga Blum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.