Vives tensions autour de l’acheminement de l’aide humanitaire à Gaza

Les convois d’aide humanitaire à destination de la bande de Gaza se heurtent à une vive opposition de militants de droite israéliens. Dans la nuit de mardi à mercredi, des membres du mouvement Tsav 9 ont bloqué pendant six longues heures le poste-frontière d’Allenby, empêchant ainsi le passage de camions chargés de vivres et de matériel à l’attention des Palestiniens.

Déterminés à faire pression sur le Hamas, ces militants radicaux n’ont pas hésité à recourir à l’action directe, réclamant la libération préalable des soldats israéliens capturés. « Aucune aide ne passera tant que le dernier d’entre eux ne sera pas rentré chez lui », ont-ils martelé avec force.

Malgré l’intervention des forces de l’ordre pour débloquer le poste-frontière, déclaré zone militaire fermée, les manifestants ont rapidement déplacé leur blocus vers le terminal de Kerem Shalom. Un convoi jordanien composé de 75 camions transportant de l’aide alimentaire s’est ainsi retrouvé la cible de ces militants.

Pour le mouvement d’extrême droite Tsav 9, l’heure est grave et justifie des actions musclées. « C’est une heure fatale pour l’existence de la nation, et la victoire dépend de chacun d’entre nous », ont clamé ses membres, appelant l’ensemble du peuple israélien à se joindre à leur combat.

Face à cette fronde, les autorités se retrouvent dans une position délicate. Elles doivent à la fois assurer l’acheminement de l’aide vitale à la population palestinienne, tout en tentant d’apaiser les revendications sécuritaires des faucons israéliens.

Une nouvelle escalade des tensions semble ainsi se profiler à la frontière gazaouie, où l’impasse humanitaire se double désormais d’enjeux politiques explosifs. Un défi de taille pour le gouvernement israélien, pris en étau entre ses obligations internationales et les pressions nationalistes.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yossef

Pourquoi qualifier, ces militants de « radicaux » , ils ne font qu’exprimer une opinion, que beaucoup partagent : « pourquoi le monde se soucie du ravitaillement de Gaza et n’exige pas, que les otages soient visites et que leur ravitaillement soit assure « . Cette guerre aurait pu etre etre terminee depuis longtemps, si des son commencement, les puissances occidentales avaient eu le courage de dire au Hamas via le Qatar, qu’il devait immediatement liberer les otages , sinon elles laisseraient Israel agir a sa guise, jusqu’a la liberation des otages, au lieu de cela, elles ont fait des pressions sur Israel, ce qui a encourage le Hamas a durcir sa position. Resultat, malgre les offres de fin de conflit tres avantageuses pour le Hamas, ce dernier se raidit, car il n’a propablelent plus la monnaie d’echange.

Damran

Peut-être qu’il faudra penser en urgence, à former un gouvernement de coalition qui inclurait le Centre, sans Lapid le chacal, et d’autres partis modérés.
Les religieux n’ont rien apporté de particulier à la majorité actuelle, et ils ne font qu’exacerber les tensions et la désapprobation planétaire qui balance tous les jours, qu’Israël est dirigé par un gouvernement d’extrême-droite.
Vu d’ici, nous avons l’impression qu’Israël ne sait pas où il va, que les décisions importantes/vitales ne sont pas prises, alors que la guerre fait rage et que la situation avec l’Iran ne fait que commencer.
Le gouvernement d’Israël a besoin d’être uni et fort pour être efficace et mener ses combats sans dissensions internes qui font le jeu de ses pires ennemis.
En plus, Bibi fait souvent de la politique au lieu de penser à la sécurité du pays, qu’il néglige parfois, il doit être entièrement voué à sa tâche de dirigeant neutre.
Courage, il faut faire vite pour sortir de cette situation insupportable qui permet aux pires ennemis de donner des leçons et de vouloir imposer leurs souhaits, à commencer par Biden la marionnette détraquée qui en profite de ce balagan au gouvernement, au-delà du supportable….