Benjamin de Rothschild, fils d’Edmond et Nadine de Rothschild, meurt à 57 ans   

 

Le Baron Benjamin de Rothschild, fils d’Edmond et Nadine de Rothschild, à la tête du groupe depuis le décès de son père en 1997, Président du Conseil d’administration d’Edmond de Rothschild Holding SA, a succombé à une crise cardiaque hier vendredi à l’âge de 57 ans.

Ariane de Rothschild et ses filles ont l’immense tristesse de faire part du décès de leur mari et père, Benjamin de Rothschild survenu à la suite d’une crise cardiaque au domicile familial de Pregny à côté de Genève dans l’après-midi du 15 janvier 2021“, a indiqué la famille dans un communiqué.

Le groupe franco-suisse Rothschild Holding SA , qui compte 2.600 collaborateurs et 32 implantations dans le monde, est spécialisé dans la banque privée et la gestion d’actifs  et est propriétaire de biens hôteliers, de terres et de vignes. Il est géré concrètement depuis plusieurs années par Ariane de Rothschild et n’a aucun lien avec la banque d’affaires franco-britannique Rothschild and Co, qui appartient à son cousin David. Classé parmi les plus grandes fortunes françaises selon le magazine Challenges depuis 1998, Benjamin de Rothschild occupait en 2019 la place de 1349 ème fortune mondiale au classement du magazine américain Forbes.

Pour rappel, Benjamin  de Rothschild, fils unique, succéda à son père en 1997.  Le magazine Le Point rapportait lors d’un portrait réalisé en 2014 qu’il était passionné de voile et de chasse à l’antilope en Afrique, fumait cigarette sur cigarette, et convoquait Coluche ou le chanteur Renaud à tout bout de champ : “Il aimait parler cash. Par exemple, à propos de la légitimité d’un héritier : À partir du moment où vous héritez de quelque chose, vous n’avez jamais de légitimité. Jamais ! Vous pouvez sortir les meilleurs résultats du monde, vous ne serez jamais 100 % légitime. Et puis, je ne suis qu’un maillon de la chaîne.

Depuis lors, le défunt baron a élargi les opérations philanthropiques du groupe. Considéré comme un entrepreneur de renommée mondiale, de Rothschild était un expert de la finance et de l’innovation et a toujours essayé de tirer le meilleur parti de ses capacités et de ses atouts. Parallèlement à ses activités quotidiennes, il s’est assuré de nourrir l’héritage de la famille Rothschild dans un effort continu d’utilisation du capital pour la création d’un avenir meilleur.  
En Israël, le groupe possède une société d’investissement et a fait des dons importants à des établissements d’enseignement supérieur et à des programmes visant à réduire les écarts d’éducation au sein de la société israélienne.
En avril, il a été signalé que le défunt baron et son épouse avaient fait don de 50 millions de shekels pour l’achat d’équipement médical pour 22 hôpitaux à travers le pays dans le but d’aider le pays dans sa bataille contre la pandémie de coronavirus.

Les obsèques du baron, prévus dans les prochains jours, se dérouleront dans la plus stricte intimité familiale.

Sources

Tribune juive

www.jpost.com

3 Commentaires

  1. Barukh Dayan Haemet. Après Sheldon Adelson, voilà un autre grand philanthrope de l’Etat d’Israël qui nous quitte en quelques jours. Très jeune hélas. Repose en paix !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.