David Bouzaglo … le rabbin poète

 

David Bouzaglo est à la fois rabbin et artiste, parmi les plus célèbres au Maroc et en Israël. Il est né dans la banlieue de Marrakech en 1903.

Sa passion pour le chant a émergé depuis son enfance, avant de déménager avec sa famille à l’âge de 16 ans à Casablanca, où il aura l’occasion d’étudier les fondements de la Torah et du Judaïsme, mais sans se détourner de la poésie et du chant.

Il a commencé sa carrière comme « Hazzan », mais son amour de la poésie et du chant l’a emporté sur ses penchants religieux. Ainsi, il devint célèbre, beaucoup plus en tant qu’artiste, qu’en tant que rabbin.

David Bouzaglo était passionné par la musique arabe, et plus particulièrement par la musique andalouse. Il aimait écouter les chansons d’Oum Kalthoum, Mohammad Abdelwahhab et Asmahan. Il écrivait des poèmes, avec la même aisance, aussi bien arabe qu’en hébreu.

Le rabbin David Bouzaglo jouissait du respect aussi bien des Juifs que des Musulmans, qui se rendaient en grand nombre aux synagogues de Casablanca pour écouter sa voix. Ainsi, sa réputation avait dépassé les frontières de la capitale économique pour arriver aux autres villes et régions du Maroc. En plus de chanter dans les temples à toutes les occasions religieuses, David Bouzaglo animait également des fêtes privées, dont il était devenu la star par excellence.

Il a fondé de nombreux groupes musicaux composés de jeunes à qui il a enseigné les principes du chant et de la musique, parmi lesquels se trouve Haïm Locke, le rabbin et musicien célèbre.

En 1965, le rabbin David Bouzaglo immigrera en Israël, où il sera reçu en héros de la part des juifs marocains qui y étaient arrivés avant lui. Ainsi, il commença à être assailli par les invitations à animer des fêtes partout en Israël et les juifs marocains sont devenus fiers de leur culture musicale marocaine qui était marginalisée auparavant au sein de l’État hébreu. Sa célébrité est devenue telle que de nombreux quartiers et rues en Israël ont été baptisés à son nom.

En plus d’avoir perdu la vue à l’âge de 46 ans, la mort de son fils aîné l’a beaucoup affecté et a précipité l’arrêt de sa carrière artistique. Il a consacré le restant de sa vie au chant religieux, jusqu’à sa mort en 1975.

Source: https://www.moroccojewishtimes.com/2020/05/14/david-bouzaglo-le-rabbin-poete/

Lire aussi

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.