Terribles scènes dans la nuit de samedi à dimanche à Calais (France). Des journalistes du Daily Mail, couverts de sang, ont même frôlé la mort.

Pour tenter de contrarier le trafic, des gangs de migrants ont lancé des objets sur la route qui menait au port de Calais. Ce qui a provoqué plusieurs incidents, énoncent nos confrères du Daily Mail.

Amber Rudd, cette Britannique qui est membre du Parti conservateur et surtout secrétaire d’État à l’Intérieur du Royaume-Uni, a évoqué le sujet après qu’une équipe de journaliste ait frôlé la mort.

Le journaliste Ben Ellery, 32 ans, et les photographes Steve Burton et John McLellan ont tous été blessés lorsque leur Audi Colombie a dû faire une embardée pour éviter un projectile.

Ils ont ensuite heurté un camion, et ont perdu le contrôle de leur véhicule. Le poids lourd a traîné la voiture sur le côté pendant environ 50 mètres.

37E14A0E00000578-3772571-French_interior_minister_Bernard_Cazeneuve_has_pledged_to_close_-a-96_1472941622744.jpg
Les trois hommes ont ensuite été transporté à l’hôpital pour le traitement. La tête de Ellery a été entaillé jusqu’à à l’os après avoir cogné sur le volant, ce qui a nécessité huit points de suture.

McLellan, 60 ans, a des entailles profondes sur le visage, et Burton, 57 ans, a  été blessé à la tête et souffre de graves contusions au dos.

Ils enquêtaient sur une explosion de la violence au camp migrant et le nombre croissant d’attaques contre des camions se dirigeant vers la Grande-Bretagne.

Chaque soir, des escadrons de police anti-émeute français sont impliqués dans la gestion des combats avec les gangs.  Ils les chassent du bord des routes principales avec des gazs lacrymogènes.

La police a déclaré qu’ils ont affaire à environ 30 blocus chaque nuit.

Une équipe de travailleurs de la voirie trime toute la nuit pour enlever les débris et projectiles des autoroutes autour du port et du tunnel.

Jean-Marc Puissesseau, président du port de Calais, a déclaré: «Les migrants jettent des troncs d’arbres, des branches et des chariots sur les voitures sur l’autoroute. C’est très dangereux. »

David Sagnard, président de la section locale de la fédération nationale de France des chauffeurs de camion, a déclaré: «La violence des migrants n’a pas augmenté d’un cran, mais de dix.

«Pourquoi devrions-nous risquer notre vie sur l’autoroute juste faire notre travail, ou tout simplement parce que nous sommes des touristes? C’est inacceptable. »

Capture d’écran Daily Mail.

dailymail

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.