Erdan : « Quelle est la prochaine étape ? Le Conseil de sécurité observera-t-il une minute de silence à la mémoire d’Hitler ? »

L’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU, Gilad Erdan, s’est exprimé lors d’un débat spécial du Conseil de sécurité sur l’opération à Rafah. Le Conseil s’est réuni à la demande de l’Algérie et de la Slovénie.

Dans son discours, l’ambassadeur d’Israël à l’ONU,  Erdan a évoqué la demande du procureur de la CPI d’émettre des mandats d’arrêt contre le Premier ministre et le ministre de la Défense :

« Ce matin, le procureur général de la Cour pénale internationale a annoncé, dans une démonstration d’absurdité et de faillite morale, qu’il demanderait que des mandats d’arrêt soient émis contre les dirigeants d’Israël et du Hamas.

Il s’agit d’une décision méprisable et malheureuse qui établit une comparaison immorale entre une organisation terroriste meurtrière et les dirigeants d’un pays démocratique.

C’est un jour noir pour la communauté internationale et un jour noir pour les institutions internationales.

Israël a été attaqué lors du massacre le plus barbare commis contre les Juifs depuis l’Holocauste. Des femmes, des hommes et des enfants ont été assassinés et violés. Des bébés ont été brûlés vifs. Depuis le 7 octobre jusqu’à aujourd’hui, Israël lutte contre ce fléau dans le but de ramener chez eux les personnes enlevées et d’empêcher que de telles atrocités ne se reproduisent encore et encore.

L’État d’Israël mène pour son avenir une guerre morale, juste et conforme au droit international.

Malgré cela, aux yeux du procureur du CPI

Selon La Haye, les terroristes qui tentent de commettre un génocide ont les mêmes normes morales que les dirigeants de l’État d’Israël: une démocratie respectueuse des lois.

C’est inimaginable. Il s’agit d’une distorsion morale à une échelle disproportionnée.

Il s’agit d’une chasse aux sorcières motivée par la pure haine des Juifs et des intérêts politiques. La CPI est devenue une arme entre les mains des criminels et des meurtriers.

L’ambassadeur Erdan a également vivement attaqué la décision du Conseil de sécurité d’observer une minute de silence à la mémoire du président iranien Raïssi :

« Ce matin encore, vous avez observé une minute de silence à la mémoire du meurtrier de masse, le président iranien, dont les mains ont versé le sang de milliers d’Iraniens innocents. Femmes, LGBT et manifestants.

Il y a environ un mois, Raïssi, le « bourreau de Téhéran », a lancé une attaque de missiles contre Israël dans le but de tuer des milliers d’Israéliens. Il est responsable du meurtre de plusieurs milliers de personnes dans le monde.

Est-ce la personne à la mémoire de laquelle le Conseil de sécurité consacre une minute de silence ? À un terroriste ? Pour ceux qui ont opprimé, assassiné et emprisonné tant de personnes ?

Ce conseil, qui n’a rien fait pour la libération des personnes enlevées, se tient aujourd’hui à la mémoire du responsable de leurs souffrances.

Quelle est la prochaine étape ? Le Conseil de sécurité observera-t-il une minute de silence à la mémoire de Ben Laden ou d’Hitler ? Nous ne serons pas surpris. »

JForum.fr avec www.0404.co.il

 

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Chesnel

Retenez la date du 30 avril 2025 : l’ONU va faire une minute de silence en hommage au 80ème anniversaire de la mort d’Adolf Hitler.

wall

un lot de pourritures toutes ces institutions corrompues ..