Bataille rangée pour le poste de Ministre des affaires étrangères, après le départ de Lieberman de la coalition. 

Naftali Bennett, qui s’est vu offrir le Ministère de l’Education, lorgne désormais sur le job de MAF ; il se peut qu’il rencontre une vive opposition, de la part d’importants Likoudniks, qui veulent aussi le même poste. [NDLR : d’autre part, ses positions étant connues, il est peu probable qu’elles apaisent les velléités internationales d’imposer la “solution à deux Etats” à Israël comme fait accompli].

La lutte pour la position de Ministre des Affaires étrangères au sein du prochain gouvernement s’emballe de plus belle. 

Après l’annonce, lundi, faite par Avigdor Lieberman qui’il ne se joindrait pas à la coalition formée par Binyamin Netanyahu et sa démission du poste, les hommes politiques qui lorgnaient déjà sur cet emploi convoité ont passé assez peu de temps à se lamenter sur les motifs de démission de Lieberman. 

 

Naftali Bennett and Ayelet Shaked of Bayit Yehudi. (Photo: Gil Yohanan)
Naftali Bennett et Ayelet Shaked de Bayit Yehudi. (Photo: Gil Yohanan)

 

Spécifiquement, on murmure que Naftali Bennett, de Bayit Yehudi, qui devait devenir Ministre de l’Education, avant cet annonce, tente une fois encore d’obtenir ce poste désormais vacant. Bennett a affirmé, au cours de ces dernières semaines, que le poste lui aurait été promis. 

Cependant, des membres du propre parti de Netanyahu, le Likoud, ont aussi jeté leur dévolu sur cette posture enviable de Ministre des Affaires étrangères, comme le Ministre Gilad Erdan, arrivé en pôle-position au cours des primaires du Likoud.  

A peine quelques minutes après le communiqueé de Lieberman, lundi, son adjoint, Tzachi Hanegbi, membre du Likoud, a fait savoir qu’ll se considérait lui-même comme tout-à-fait compétent pour le poste. Aux côtés d’Erdan et Hanegbi, un autre membre du Likoud, Yisrael Katz vise aussi le bureau tant convoité. 

Malgré les précédents commentaires de Bennet au sujet de ces promesses qui lui auraient été faites, il semble que Netanyahu ne cèdera pas le portefeuille du Ministère des affaires étrangères au chef du parti “Foyer Juif”. 

 Reste la probabilité que Netanyahu garde de côté le portefeuille de ce Ministère, ainsi que celui de l’Immigration et de l’Absorption, au cas où le dirigeant de l’Union Sioniste, voire Lieberman, décident effectivement, de rejoindre, finalement, la coalition, après tout et reviennent sur leurs décisions. 

Il semble que, du fait des luttes internes, Netanyahu pourrait conserver cette position vacante et l’utiliser ensuite comme un moyen d’attirer un autre parti au sein de sa colaition étroite. Des responsables de haut- rang, au sein du Likoud suggèrent que Netanyahu tente de garder un arsenal de positions attractives pour les prochaines phases du processus de construction de sa coalition.  

 Quoi qu’il en soit, les démêlées au sein du Likoud, se poursuivent pour obtenir la place , entre Katz, Erdan et Hanegbi. 

En même temps, des membres de l’Union sioniste font pression sur Herzog, pour s’assurer qu’il ne se joindra pas, in fine, au gouvernement Netanyahu – ce qu’il a, auparavant, dit qu’il ne ferai pas – et même les scénarios présentés qui disent que Netanyahu ne sera pas en mesure de former un gouvernement, d’ici la date-butoir de mercredi prochain, continuent d’offrir une opportunité à Herzog de proposer un gouvernement alternatif. 

Moran Azulay

Publié le :  05.05.15, 11:00 / Israel News
 
 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.