Amir: un million d’albums vendus depuis le début de sa carrière !

Lors de son concert au Zénith de Paris, Amir s’est vu remettre une plaque importante pour plus d’un million d’albums vendus depuis le début de sa carrière en 2016. Touché, il a tenu à remercier son équipe et ses nombreux fans sans qui rien ne serait possible : « Ça me rend heureux et complet ».

Samedi soir, Amir était heureux de monter sur la scène du Zénith de Paris afin de retrouver son public pour la deuxième partie de sa grande tournée, qui l’emmènera à Rennes, Nantes, Genève, Caen, Tours, Pau ou Nice jusqu’au 20 décembre prochain. L’occasion pour le chanteur d’interpréter ses nombreux tubes en live, de « Rétine » à « On dirait » en passant par « Carrousel » ou « Ce soir », dans une ambiance survoltée et pleine de bonnes ondes. Après deux heures de concert, l’artiste pensait retrouver les coulisses quand le patron de son label l’a attrapé par la main pour lui réserver une belle surprise. Son équipe, ainsi que Rose-Hélène Chassagne, l’ancienne directrice de Warner Music France qui a signé Amir et lui a donc donné sa chance, est venue lui remettre une plaque impressionnante pour célébrer une grande nouvelle : le chanteur a vendu plus d’un million d’albums depuis le début de sa carrière entre « Au cœur de moi », « Addictions » et « Ressources » !

Révélé dans le télécrochet « The Voice » en 2013, Amir a enchaîné les tubes depuis « J’ai cherché », titre qui a représenté la France à l’Eurovision en 2016 et a sorti depuis trois albums. Mais l’artiste a plus d’une corde à son arc puisqu’il a incarné à guichets fermés Alfred Nakache, celui qu’on appelle « le nageur d’Auschwitz »,  au théâtre Édouard VII, avec « Sélectionné ».

« Le public c’est vraiment le moteur »

« Je sais pas quoi vous dire… Ces albums sont mes enfants, et vous êtes ma famille, vous êtes tous les tontons et tatas de ces disques. Rien ne peut se passer s’il n’y a pas un esprit de cohésion véritable, une volonté complètement pure, sincère, impartiale de faire en sorte que ce projet réussisse. J’aurais pas eu des ailes sans que vous me les mettiez et que vous m’aidiez à les déployer » a clamé Amir, très touché, aux personnes de son équipe sur la scène du Zénith, avant de remercier les fans : « Le public c’est vraiment le moteur, c’est l’essence, l’énergie, la source de force dans laquelle je puise au quotidien ». Il s’est souvenu avoir écrit son premier album « dans une incertitude totale » avec ses « frères de cœur », Silvio Lisbonne et Nazim Khaled, et s’est confié sur ses doutes à l’époque, sans oublier de parler de l’Eurovision avec « J’ai cherché », quand tout a véritablement commencé.

Sur Instagram, Amir a publié une vidéo de cette remise de plaque avec fierté et émotion. « Aurais-je les mots justes pour exprimer ma gratitude ? Probablement pas… J’avoue que je saisis à peine la dimension de ce nombre mais d’avoir osé choisir le chemin qui mène à vous, entre les doutes et les embûches… et de savoir qu’aujourd’hui il est devenu des dizaines de chansons qui nous rapprochent, me rend heureux. Et complet. Merci » a-t-il écrit en légende, heureux de partager cette grande nouvelle avec ses abonnés. Il a aussi donné rendez-vous à ses fans à Bercy pour fêter les 2 millions dans un futur proche…

JForum avec www.chartsinfrance (Julien GONCALVES) et i24NEWS

 

Le chanteur franco-israélien Amir et son épouse Lital posent à leur arrivée au Palais des Festivals pour assister à la 18e édition des NRJ Music Awards, le 12 novembre 2016 à CannesVALERY HACHE / AFP Le chanteur franco-israélien Amir et son épouse Lital posent à leur arrivée au Palais des Festivals pour assister à la 18e édition des NRJ Music Awards, le 12 novembre 2016 à Cannes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.