Agression du Grand Rabbin d’Argentine: les réactions

2
1001

Photo Illustration

BUENOS AIRES, Argentine ( JTA ) – Le grand Rabbin d’Argentine a été grièvement blessé ce lundi par des inconnus à Buenos Aires, au lendemain de la profanation d’un cimetière juif. Gabriel Davidovich, âgé de 56 ans, se trouvait dans sa maison dans un quartier résidentiel de Buenos Aires avec son épouse, quand sept hommes y ont fait irruption lundi à l’aube.

Le rabbin Gabriel Davidovich a été hospitalisé pour des blessures graves, dont neuf côtes cassées, selon le parapluie politique juif du DAIA, Jorge Knoblovits.

«Nous savons que vous êtes le rabbin AMIA (centre juif)», ont crié les assaillants avant de frapper Davidovich.

Son épouse était chez elle lors de l’attaque qui s’est produite vers 2 heures du matin dans le quartier juif de Once dans la capitale argentine. Les assaillants l’ont maîtrisée et ont volé de l’argent et des effets personnels dans l’appartement.

L’attaque était une “agression antisémite brutale”, a déclaré DAIA dans un communiqué publié lundi soir. La déclaration, qui a été signée par Knoblovits, a déclaré que l’attaque “est basée sur les événements antisémites qui se déroulent dans différents pays européens, qui menacent la coexistence et les valeurs démocratiques”.

Une déclaration publiée par l’AMIA a condamné l’attaque mais ne l’a pas qualifiée d’antisémite.

Davidovich est chef rabbin depuis 2013. Le bureau du rabbinat est situé dans le bâtiment AMIA à Buenos Aires.

Attentats en 1992 et 1994

En 1992, l’ambassade d’Israël a été soufflée par une voiture piégée qui a fait 29 morts. En 1994, le bâtiment abritant les institutions juives, dont l’AMIA, a été pulvérisé par un attentat à la bombe qui a fait 85 morts et des centaines de blessés. Les juifs d’Argentine avaient été traumatisés par ces deux attaques, attribuées à l’Iran, mais le quotidien tranquille d’une communauté bien intégrée avait pris le dessus.

L’agression du rabbin survient alors que les propos racistes et les discours de haine ont dégradé le climat politique dans nombre de pays à travers le monde. La France et l’Allemagne ont notamment tiré la sonnette d’alarme au cours des dernières semaines face à la résurgence d’actes antisémites.

La grave agression dont a été la victime le rav Gavriel Davidovitz, Grand rabbin d’Argentine, a provoqué de nombreuses réactions dans toute la classe politique en Israël.

 

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a déclaré : « J’adresse mes vœux de prompt et complet rétablissement au Grand rabbin d’Argentine, le rav Gavriel Davidovitz, ainsi qu’à son épouse (qui a été attachée pendant que son mari était roué de coups). Nous ne devons pas laisser l’antisémitisme relever la tête. Je condamne avec forces tous les récents actes antisémites et appelle la communauté internationale à agir avec force contre ce fléau ».

Le député Haïm Yalin (ex-Yesh Atid), lui-même originaire d’Argentine et président du groupe Israël-Argentine à la Knesset a déclaré : « Ayant grandi dans le même quartier où le rav Davidovitz a été attaqué, j’exprime mon horreur après l’agression dont il a été l’objet. Je lui souhaite un prompt rétablissement et j’exprime toute ma solidarité à la communauté juive d’Argentine. J’avais rencontré le rav Davidovitz ainsi que des représentants de la communauté juive au mois de juillet dernier dans le but d’élaborer un programme pour renforcer les liens entre Israël et cette communauté. Cette agression doit être le déclencheur d’une action du gouvernement israélien envers les Juifs d’Argentine ».

Le ministre de l’Intérieur Arié Dery : « L’antisémitisme relève une nouvelle fois la tête en Europe, aux Etats-Unis, et maintenant en Argentine. Je demande au gouvernement argentin d’employer tous les moyens pour mettre la main sur les agresseurs et protéger la communauté juive ».

Guidon Saar (Likoud) : « Je souhaite une rapide guérison au rav Davidovitz. L’agression dont il a été la victime ainsi que son épouse à leur domicile. Il s’agit d’un acte antisémite très grave. J’espère que les autorités argentines arrêteront et châtieront rapidement les auteurs ».

Benny Gantz (Hossen LeIsraël) : « Prompt rétablissement au rav Davidovitz. Nous combattrons avec détermination l’antisémitisme qui relève la tête dans le monde. Le sang juif ne doit pas être versé impunément ».

Avigdor Lieberman (Israël Beiteinou) : « Lorsqu’une nouvelle vague d’antisémitisme se répand dans le monde, les Juifs de Diaspora doivent se souvenir que leur unique foyer national se situe en Israël. L’agression dont a été victime le rav Gavriel Davidovitz rappelle les jours les plus sombres de l’Histoire juive…. ».

Amir Peretz (Parti travailliste) « Peu importe les circonstances de cette agression. La remontée de l’antisémitisme en Argentine et dans le monde est un phénomène intolérable. Le gouvernement doit demander aux autorités argentines d’agir avec rapidité et détermination. Nous devons tout faire pour assurer la sécurité des Juifs partout dans le monde ».

Itshak Hertzog (Directeur de l’Agence juive) : « J’adresse tous mes vœux de prompt rétablissement au rav Gavriel Davidovitz, Grand rabbin d’Argentine, ainsi qu’à son épouse. Il faut combattre sans merci ces rebuts de l’humanité qui haïssent les Juifs. L’Agence juive, avec le gouvernement israélien et d’autres organisations juives mèneront ensemble le combat international contre ce fléau qui relève une nouvelle fois la tête de manière particulièrement inquiétante».

Mardi matin, l’hôpital de Buenos-Aires où est soigné le rav Davidovitz a fait savoir que son état s’était un peu amélioré.

Shraga Blum

JTA

lexpress

La FJN condamne la grave agression dont a été la victime le rav Gavriel Davidovitz, Grand Rabbin d’Argentine.

Des individus se sont introduits au domicile du grand rabbin argentin dans la nuit de dimanche à lundi.

« On sait que tu es le rabbin de l’Amia » auraient-ils lancé, en référence à l’Association mutuelle israélite argentine, en le rouant de coups. Sa femme a été retenue par les agresseurs.

La FJN demande au gouvernement argentin d’employer tous les moyens pour mettre la main sur les agresseurs et protéger la communauté juive.

La FJN adresse tous ses vœux de prompt rétablissement au rav Gavriel Davidovitz, Grand rabbin d’Argentine, ainsi qu’à son épouse.

La communauté juive locale est sous le choc et les autorités argentines ont ordonné l’ouverture immédiate d’une enquête.

Guershon Nduwa

2 COMMENTS

  1. Dans un pays ” l’argentine” qui a encouragé l’immigration des nazis avec l’aide du vatican, pourquoi s’étonner que ces actes ne se soient pas produit plus tôt
    Aller vous promener à Bariloche(ville du sud de l’argentine peuplée et refuge des nazis sous la protection des autorités argentines ), vous comprendrez ce qu’est l’argentine pro nazi et antisémites

    • Toute l’Argentine est infesté de ces descendants de nazis qui, il faut quand même le dire, font profil bas et n’évoque leur ascendance Germanique venue, d’après eux, vers les années 1920.
      Concernant ce lâche événement, c’est vrai qu’il est trop tôt pour le qualifier d’acte antisémite. En Argentine, pour quelques milliers de pesos, on trouve sans problème, la racaille pour les basses besognes.
      Le problème de l’Argentine, comme ailleurs en Amérique du Sud, c’est la corruption et là .. on peut tout imaginer.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.