Tsahal participe en premier lieu aux secours à Haïti Par Ftouh Souhail

0
151

Le 12 janvier 2010, Haïti est frappée par un violent séisme. Dans la nuit de mardi à mercredi, un séisme de magnitude 7,0 a frappé l’île d’Hispaniola près de la capitale d’Haïti Port-au-Prince.

L’effroyable tremblement de terre qui a secoué la région de Port-au-Prince a entraîné une hécatombe matérielle mais surtout humaine : 100 000 personnes auraient péri des suites de ce tremblement de terre. Les vidéos témoignant de ce bilan effroyable, les vidéos du tremblement de terre en Haïti se multiplient sur le web.

Le séisme catastrophique en Haïti, fort d’une secousse d’une magnitude de 7 sur l’échelle de Richter, n’a pas laissé les israéliens indifférents. Pas étonnant donc de voir les secouristes et les responsables israéliens les premiers à arriver sur le lieu drame.
Selon un représentant du ministère israélien des Affaires étrangère à Haïti, l’anarchie dans l’île sinistrée par ce séisme d’une amplitude sans précédent, continue de régner dans les rues de la capitale, pleines de milliers de sans-abri assis sur les trottoirs, et encore jonchées de très nombreux corps de victimes de cette catastrophe.

Israël a fait appel à la générosité de ses citoyens, que ne restent pas insensibles à la catastrophe en Haïti. Ils ont fait sensiblement la même chose après le tsunami du 26 décembre 2004.

TSAHAL (l’armée de défense de l’Etat d’Israël) a été la première à arriver sur place avec ses équipes de recherche et des forces de sauvetage pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre en Haïti.

Quelques heures seulement après cette catastrophe , le médecin chef du commandement des Forces de Défense Israéliennes du front intérieur, le Dr Ariel Bar, a fait savoir sur la radio de l’armée que des mesures ont déjà été prises afin de minimiser la période de préparation de l’opération de secours .Une délégation israélienne initiale composée par des membres du ministère des Affaires étrangères, des forces du Commandement du front intérieur et du Corps médical de Tsahal a décollé le lendemain de la catastrophe (le 13 janvier ) à 11h30 heure d’Israël à la République d’Haïti.

Le Commandement du front intérieur de Tsahal est une force spécialisée dans les missions difficiles de sauvetages. Elle est adaptée pour répondre précisément aux situations semblables d’urgences. Elle tient fréquemment des exercices de sauvetage et de recherche en coopération avec les organes civils israéliens et des organisations internationales, telles que l’exercice Reliant Mermaid X en août 2009, dans laquelle les forces américaines turc et israéliennes navals et aériennes ont coopéré. Le Commandement du front intérieur et le ministère israélien de la Santé ont récemment organisées une conférence internationale pour la planification d’urgence et d’intervention afin de partager ses expériences avec des centaines de fonctionnaires internationaux.

En-dehors des missions de défenses, l’armée israélienne est l’une des mieux préparés pour affronter des situations pareilles tel que vécus aujourd’hui à Haïti. En quelques heures seulement plus de 220 secouristes israéliens transportant des aides humanitaires se sont redus à Haïti jeudi soir pour aider l’île caribéenne à faire face aux conséquences du séisme dévastateur, a annoncé le ministère israélien des Affaires étrangères.

Cette délégation de 220 personnes, dirigée par les officiels du ministère des Affaires étrangères, a décollé pour Port au- Prince à bord de deux Boeing 747 prêtés par les Forces israéliennes de défense. Le groupe de secours comprend des équipes des services de sauvetage médicales et des forces de police, et parmi les aides, il y aussi un hôpital de terrain et une unité de secours.

Dans un communiqué du ministère israélien des affaires étrangères a également exprimé la solidarité de l’Etat juif avec le gouvernement et le peuple haïtiens, et a présenté ses condoléances aux victimes du cataclysme. “Israël fait tout ce qu’il peut pour aider les Haïtiens à faire face à cette catastrophe dans leur pays”, a souligné le communiqué.

Et vu la situation dramatique en Haïti, El Al, la compagnie aérienne nationale, vient d’annoncer qu’elle envoyait deux avions, un cargo chargé de vivre et de médicaments et un commercial, pour faire voyager les blessés vers des hôpitaux étrangers.

Israël a aussi terminé l’installation en urgence d’un hôpital de terrain à Haïti, dévasté par un séisme de très puissante amplitude (7 sur l’échelle de Richter) qui a fait des dizaines de milliers de victimes. La première délégation du ministère israélien des Affaires étrangères arrivé dans l’île sinistrée ce jeudi après-midi, et été elle aussi suivie dans la soirée par des équipes médicales supplémentaires et de secouristes.

Des dizaines d’experts en génie civil, en médecine, en logistique et des centaines de sauveteurs de l’armée israélienne emmenés par Dani Saban (le chef du département Caraïbe et l’Amérique centrale au Ministère des Affaires étrangères) sont déjà au travail.

Une équipe de volontaires de ZAKA, qui était arrivé au Mexique pour y récupérer les parties du corps de victimes d’un accident d’hélicoptère qui a tué un homme d’affaires juif (et philanthrope) Moisés Saba Masri et trois membres de sa famille, sont également arriver en Haïti.

Amos Radian, l’Ambassadeur d’Israël à la République dominicaine, qui est arrivé à Port-au-Prince dans la nuit de mercredi vient d’annoncer qu’encore plus de sauveteurs israéliens devraient êtres envoyés dans les prochains jours.

Selon une source du ministère des Affaires étrangères, à ce stade de la catastrophe, le gouvernement haïtien a demandé une assistance essentiellement médicale et d’ingénierie (pour renforcer les immeubles et fouiller dans les décombres). En Israël, plusieurs organismes gouvernementaux, ONG et groupes privés se préparent également à s’envoler vers Haïti pour aider au maximum la population locale.

Sur l’ordre du Premier ministre Binyamin Netanyahu, de nouvelles équipes spéciales avec des chiens spécialisés dans la recherche des corps sont en préparation et devrait décoller vers Haïti dans les prochaines heures. La police israélienne a elle aussi formé une équipe spéciale pour aider les autorités haïtiennes identifier les victimes du tremblement de terre.

Magen David Adom a commencé à assembler une équipe d’experts dans le cadre plus vaste d’une mission de la Croix-Rouge. L’équipe mettra sur pied des cliniques de terrain en coopération avec des groupes de secours locaux et la Croix-Rouge, et aidera les bénévoles israéliens à la recherche des milliers de personnes ensevelies sous les décombres.

Le MDA a également annoncé qu’elle envisageait d’élargir son équipe à une délégation de plein champ, de médecins, paramédicaux et des médecins qui se joindront à des missions de secours autres israéliens. Pendant ce temps, une coalition de groupes humanitaires israéliennes, IsraAID, est en train d’envoyer une équipe de 12 hommes (médecins urgentistes).

Plusieurs associations juives ont également lancé des campagnes de financement d’urgence pour aider les efforts de secours. Ces groupes sont l’American Jewish Joint Distribution Committee (JDC), B’nai B’rith International, l’American Jewish World Service, le Congrès juif canadien et B’nai Brith Canada, entre autres.

Dommage que les médias arabes ne soulignent pas le fait que des sauveteurs Israéliens contribuent à essayer de sauver des vies humaines ! J’aimerai par contre savoir si la grande Oumma et sa générosité vont aider les dizaines de milliers de victimes. Non bien sure la Oumma sera toujours spectatrice. Les orphelinats de Port au Prince vont t-ils attendre l’aide musulmane ?

Bravo à Tsahal qui s ‘investie toujours pour aider les victimes en cas de catastrophe. Comme toujours Israël participe en premier aux sauvetages dans les régions sinistrés mais aucun média n’en parle. Ce matin sur les chaînes arabes il était question des sauveteurs américains Français, Européens mais pas un mot sur les Israéliens qu’ils préfèrent réserver aux problèmes plus vendeurs autrement dit les “massacres ” des gazou gazou.

Cet après midi aussi, aux informations sur Aljazirra, j’ai entendu parler du séisme en Haïti et de certains pays ayant envoyé de l’aide. Mais je n’ai pas entendu le nom d’Israël. Pourtant, les Israéliens étaient les premiers à arriver sur place et ils sont parmi les plus nombreux aujourd’hui. Plus de 350 sauveteurs israéliens sont à Haïti. Les journalistes arabes qui assurent les flashs d’information sur les grandes chaînes arabes ne manquent pas une occasion de parler d’Israël quand cela peut contribuer à nuire à son image. Mais cette fois, ils citent d’autres pays … pourquoi se taisent-ils sur Israël ?

Cela fait chaud au coeur d’entendre néanmoins le président Haïtien remercier Israël pour son aide.

Ftouh Souhail, Tunis

source terredisrael

Rions un peu !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.