Al Qaeda se rapproche de deux dépôts d’armes chimiques syriennes.Au cours de batailles féroces contre les troupes syriennes, le Front Al Nusra, lié à Al Qaeda est le fer de lance de l’avancée des rebelles syriens vers les deux plus grands dépôts d’armes chimiques de l’armée syrienne : sur la base militaire et de défense anti-aérienne d’Al Safira, près d’Alep, dans le nord et dans les installations de Dumeir, à 40 kms de Damas

Depuis le mardi 2 avril, les forces d’assaut se sont rapprochées à l’intérieur d’un rayon d’1,5kms du complexe d’Al Safira.

Cela a provoqué une visite urgente des responsables du sommet de l’appareil sécuritaire d’Israël, à la frontière du Golan, pour une évaluation minutieuse de la situation.

Ce groupe d’observation, depuis la position de Tsahal à Tel Hazaka, était mené par le Ministre de la Défense Moshé Ya’alon, le chef d’Etat-Major, le Lieutenant-Général Benny Gantz et le responsable du Commandement du Nord, le Général-Major Yaïr Golan

Lors de sa première visite à la frontière du Golan, le Ministre de la Défense a déclaré qu’Israël avait, par le passé et continuera à l’avenir, à empêcher la prolifération d’armes susceptibles de représenter une « menace pour nous ».

Yaalon est la première personnalité israélienne à déclarer clairement qu’Israël agira pour empêcher la prolifération d’armes chimiques syriennes – que ce soit en direction des organisations terroristes d’Al Qaeda ou du Hezbollah.

Ses paroles surviennent, à la suite de la prise, par les rebelles, de la ville d’Al Safira, jusque-là, tenue par l’armée syrienne, à partir d’où ils ont poursuivi leur avancée, en direction de la base tentaculaire, elle-même, qui est, à la fois aérienne, de défense anti-aérienne et de pièces d’artillerie.

Alors que les défenses syriennes fléchissent, les troupes combattant dans cette région et celle de Damas, ont reçu des combinaisons anti-contamination et des masques à gaz.

Les sources des renseignements militaires de Debkafile ajoutent que la chute éventuelle, aux mains des rebelles, particulièrement de leurs milices islamistes, de la base stratégique d’Al Safira,constituait un des principaux thèmes prioritaires, abordés au cours des pourparlers du Président américain Barack Obama, avec les dirigeants israéliens et jordaniens, à Jérusalem et Amman, au cours de la troisième semaine de mars.

Il a supervisé des plans d’actions coordonnées américano-israélo-jordano-turques en Syrie, dans l’éventualité d’une menace directe de guerre chimique.

Le Ministre et ses généraux ont passé leur temps à la frontière du Golan avec la Syrie, pour procéder aux dernières vérifications et s’assurer que les unités de Tsahal étaient effectivement prêtes à toute action éventuelle, visant à empêcher al Qaeda de se procurer des armes chimiques de destruction massive.

DEBKAfile Article original Reportage Exclusif 3 avril 2013, 8:08 AM (GMT+02:00)

Adaptation : Marc Brzustowski/ Lessakele Blog Article original

TAGS : Géopolitique Israel Syrie Golan AL-Nosra NBC Tsahal

Al Safira Duméir AL-Qaeda AMD WMD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.