“Grâce aux soupirs – c’est-à-dire à l’audace sainte – l’audace du corps est brisée.” (Rabbi Na’hman de Breslev, Liqouté Moharan I, 22)

Commentaire : Les envies du corps sont trop puissantes pour que nous pensions pouvoir les battre. Sans l’aide du Ciel, notre combat en est un qui est perdu d »avance. C’est pour cela que plus les personnes sont éloignées du spirituel, plus leurs désirs malsains ont tendance à les contrôler.

Pourtant, si nous nous tournons vers D-ieu et que nous Lui demandons de venir à notre aide dans ce combat féroce, notre corps – et ses demandes incessantes – viendront progressivement sous notre contrôle.

Ainsi, les soupirs que nous laissons échapper – afin de d’exprimer notre envie de nous rapprocher de D-ieu – sont autant de signaux que nous envoyons dans les sphères célestes comme guise de bonne foi. En retour, le Maître du monde nous accorde la force de briser les désirs et les envies physiques de notre enveloppe extérieure : notre corps.

http://www.davidtrauttman.com/2009/11/la-citation-du-jour_06.html

David-Yits’haq Trauttman
www.davidtrauttman.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.