Dans son article sur le suspect Medhi Nemmouche, Jean Bonnevey pose une question percutante : « On peut se demander jusqu’à quand la communauté juive effectivement menacée et frappée régulièrement, acceptera d’être représentée par des porte-paroles autistes sur le nouveau visage de l’antisémitisme en Europe et en France ».La semaine dernière, Benoit Hamon, nouveau ministre de l’Éducation nationale, a reçu à sa demande Roger Cukierman, président du CRIF. La délégation, outre Roger Cukierman, était composée de Robert Ejnes et Jean-François Bensahel et l’entretien a porté essentiellement sur l’antisémitisme à l’école. Il a été décidé, à l’issue de cette réunion, de la nomination prochaine d’un Conseiller sur les questions de discriminations, de racisme et d’antisémitisme, au sein du Ministère. Le CRIF aurait souhaité que les chefs d’établissement scolaire dénoncent tout ce qui pourrait être considéré comme incitation aux discriminations, préjugés et actes à caractère raciste, antisémite ou homophobe. Il a proposé une formation à la lutte contre les comportements et discours discriminatoires, dispensée aux directeurs d’écoles primaires. Selon le communiqué du CRIF, le Ministre aurait invité le CRIF, au travers de sa Commission Education, à participer et à faire des propositions en particulier dans la refonte en cours des programmes éducatifs.

On voit le danger de cette orientation : le remplacement de l’histoire « scientifique » par l’histoire mémorielle. Nous avons vu des professeurs d’histoire et d’économie modifier leurs cours le lendemain des Européennes pour battre leur coulpe sur le Front national et la menace fasciste. Pendant ce temps, alors qu’une charte de la laïcité est signée et diffusée, on ferme les yeux sur les parents accompagnateurs voilés. On élève des directives de la bienveillance ( nous y reviendrons cette semaine ) en lettre de cadrage de rentrée et on évite en philosophie de poser des sujets sur la religion. C’est une démission gouvernementale et c’est par un tel abandon et une telle lâcheté que la communauté juive est réellement menacée en France aussi bien par l’Etat français que par les associations qui la représentent. Ils se trompent effectivement de logiciels. De fait, les juifs de France se désolidarisent de plus en plus de leurs représentants officiels ou en tout cas s’interrogent sur leurs prises de position ou leurs combats. Nombreux sont d’ailleurs les Juifs de France qui votent Front national car ils ont compris que l’antisémitisme nouveau s’il était fasciste était un fasciste vert et non plus rouge-brun.

Pour l’année 2014, on a un autre très bon exemple, plutôt singulier : la progression de l’exode volontaire des juifs de France. Une des victimes de l’attentat de Bruxelles était d’ailleurs une libraire juive qui venait de quitter la France. C’était une retraitée française, Dominique Sabrier, ancienne éditrice. Elle s’était installée depuis deux mois en Belgique, et travaillait bénévolement au Musée Juif de Bruxelles depuis quelques semaines. Femme discrète, elle avait quitté Paris pour fuir les pesanteurs d’un climat hostile aux juifs. A Bruxelles, elle avait trouvé un « havre de paix » disait-elle : elle y rencontra la mort.

Après la forte hausse enregistrée l’an dernier, les deux premiers mois de 2014 ont encore été marqués par une augmentation spectaculaire du nombre de départs de juifs français pour Israël, selon les statistiques de l’Agence juive. L’émigration des Juifs français vers Israël, qui avait cru de 70 % en 2013 après une période d’accalmie, vient de connaître une nouvelle accélération spectaculaire. 854 Français ont fait leur aliyah entre début janvier et fin février 2014, contre 274 l’an dernier à la même période, ce qui représente une augmentation de 312%. Cet emballement, dont les causes précises demeurent à analyser, intervient alors que le gouvernement israélien martèle son souhait de mieux accueillir les Juifs de France, l’aliyah en provenance des États-Unis semblant marquer le pas. Il y a trois mois, le gouvernement de Benyamin Netanyahou avait d’ailleurs présenté, en Conseil des Ministres, un plan visant à encourager l’aliyah des Juifs français. Ce dispositif prévoit de renforcer les effectifs de l’Agence juive à Paris, qui sont déjà passés récemment de 14 à 24 agents. Les autorités israéliennes veulent aussi faciliter l’accès à l’emploi en développant les équivalences pour les diplômes non reconnus à ce jour, notamment dans les professions paramédicales. L’afflux des dernières semaines confirme que la hausse déjà enregistrée l’an dernier s’inscrit dans une tendance de fond. Ce regain d’intérêt pour Israël, intervient après plusieurs années d’un relatif tassement, durant lesquelles Nicolas Sarkozy fut, à tort ou à raison, perçu comme capable de répondre aux attentes de la communauté juive.

D’où une nouvelle question: Manuel Valls, très bien vu par la communauté, sera-t-il capable d’inverser la tendance et évitera-t-il l’hémorragie des juifs de France ? Benoit Hamon attaquera-t-il l’antisémitisme du bon côté ou compte-t-il se coucher sur la Charte de la laïcité ?

Michel Lhomme – MetAMag Article original

—————————–

Les associations juives craignent de nouvelles violences

L’arrestation, vendredi, du tueur présumé de quatre personnes au Musée juif de Belgique, à Bruxelles, est venue « confirmer l’inquiétude » de la communauté juive, selon le vice-président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Yonathan Arfi. « Cette attaque en Belgique a réveillé le traumatisme vécu par les juifs de France après les meurtres de Merah », à Toulouse et à Montauban, en mars 2012.

Frappés par la similitude entre le profil de Mehdi Nemmouche – un Français d’origine maghrébine passé par la prison, tenant d’un islam radical – et celui du tueur de Toulouse, les responsables juifs redoutent que le suspect ait pu envisager de s’en prendre à des cibles en France.

« On a très peur que cet acte terroriste ait un effet d’entraînement comme en 2012 et qu’avec le tueur de Bruxelles, l’antisémitisme ait de nouveau un visage », insiste M. Arfi. Une recrudescence des actes antisémites avait suivi le meurtre par Mohamed Merah de trois enfants et d’un enseignant de l’école juive de Toulouse.

La question de la sécurité des juifs français redevient donc centrale pour la plupart des responsables communautaires. Pour le président du Consistoire, Joël Mergui, « la communauté s’interroge sur le nombre de djihadistes détenteurs d’armes et circulant sans entraves dans l’Union européenne. Si des centaines de terroristes potentiels sont libres, quelles sont les mesures préventives, au niveau national et européen, pour les empêcher de tuer à nouveau des juifs ? ».

« CRISE STRUCTURELLE »

Convaincu que « les pouvoirs publics ont pris conscience de l’ampleur du défi », le vice-président du CRIF estime, lui, que « ce n’est pas aux institutions juives de déterminer les réponses policières. Quel que soit le niveau de sécurité, on ne pourra malheureusement pas sécuriser tous les juifs de France ».

Depuis le début des années 2000, marqué par une vague d’actes antisémites liés au conflit israélo-palestinien, la plupart des synagogues et écoles juives disposent d’une protection policière.

D’autres se montrent plus pressants. Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme demande « des dispositions préventives à l’encontre de tous les suspects djihadistes : déchéance de nationalité, mise en résidence surveillée des suspects et des membres de leur famille adeptes de l’islam radical ».

La représentante du CRIF Midi-Pyrénées, Nicole Yardeni, s’interroge aussi sur la pertinence de « déchoir de leur nationalité les jeunes Français qui partiraient faire le djihad. Ce serait peut-être un choc bénéfique ».

« RECRUTEMENT SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX ET INTERNET »

M. Mergui pointe par ailleurs « la question des moyens de lutte contre l’endoctrinement dans le milieu carcéral et la complaisance coupable des réseaux sociaux qui assimilent ouvertement les juifs et l’Etat d’Israël à des ennemis à abattre. L’antisionisme est la réalité de l’antisémitisme qui tue aujourd’hui en Europe ».

Tout en « saluant le travail des autorités », l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a également souhaité « une intensification des mesures contre les activités des djihadistes face au recrutement sur les réseaux sociaux et Internet ».

Après ce drame, la communauté juive, « déjà marquée par le résultat du Front national aux européennes », a le sentiment, selon M. Arfi, que « tous les symptômes d’une crise structurelle sont réunis. La résurgence de l’antisémitisme ne relève pas d’un épisode singulier. Il est appelé à durer ».

Le recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a « condamné avec force la brutalité criminelle du terroriste » de Bruxelles et apporté son « soutien à la politique du gouvernement visant à combattre la radicalisation ».

Stéphanie Le Bars
Journaliste au Monde
Article original

1 COMMENTAIRE

  1. Votre proposition de réaction n’est pas vivable. On apprend pas à des enfants à détester les autres, à vivre dans la suspicion. Les enfants ont besoin pour se construire de vision positive, confiante, solide et cohérente. C’est ce qui leur permettra de construire à l’âge adulte.
    C’est d’ailleurs cette culture de la construction coute que coute qui est l’un des facteurs de crise avec les autres entités nationales surtout quand il y a une crise. Nous n’allons pas tué une personne âgée car elle musulmane (que D. nous en préserve) parce qu’on vient de nous le faire même sil douleur est totale et insupportable.
    Nous n’allons pas apprendre à détester mais à nous défendre. Tout le monde le sait, les politiques en premier lieu, mais aucune d’entre eux ne nous rendra grâce de cette connaissance. Là encore des mensonges par omission pour promouvoir une bien piètre cohésion nationale
    C’est ainsi ce même hiatus fait le lid des antisémites qui en profitent. Il est toujours plus facile de s’attaquer à une personne à propos de laquelle on a parfaitement saisi qu’elle ne répondra pas de façon violente ou qu’elle sera toujours mesurée. Partis de ce constat, tous les abus sont possibles et les antisémites ne vivent que d’abus et d’escroquerie aux frais des personnes juives. Bref depuis des siècles, on ne combat pas à armes égales, ce qui est une tragédie de mon point de vue, mais on survit avec une force extraordinaire pleine de ce constructivisme qui est inhérent à notre peuple.
    Ceci dit, tout le monde oublie la seconde partie du titre: nos représentants sont autistes et incompétents, c’est à eux que reviennent la charge de communiquer un discours fort, une image constructive et participative, notamment en matière d’éducation mais là encore et comme toujours, ils ont raté le coche et refusent de se retirer ou de promouvoir ceux qu’ils ont l’occasion d’approcher dans le cadre de leurs missions impartis mais qu’ils refusent de valoriser, les ignorant même bien gentiment de peur que l’incompétence n’apparaissent et que leurs places soient remis en cause. Qu’importe les dégâts ainsi causés. Surtout aux enfants qui sont dans des écoles laïques ( pas les leurs à coup sur!)
    Qui est au courant des “propositions” qu’ils envisagent de présenter? Comme toujours, on lira quelques grands principes républicains aux cotés de leurs noms en gras et gros, dans un journal communautaire une fois que toutes les cartes auront été jetées, les atouts dilapidés.

  2. Je suis convaincue qu’Israël est un pays idéal pour les juifs mais pourquoi faut-il que les juifs soient ceux qui font leur valise?
    Ces attentats sont autant une menace pour les juifs qu’ils donnent naissance à des politiques nouvelles comme les mouvements contre l’intégrisme en France et en Europe. Il est devenu nécessaire maintenant d’éduquer nos enfants contre l’intégrisme musulman. De la même manière que les enfants des musulmans sont éduquer à devenir antisémites. Il faut apprendre à nos enfants à combattre l’intégrisme radical car même en Israël, ils auront besoin de le faire. La nouveauté est que maintenant ce combat nous regarde tous sans exception car nous sommes tous une cible potentielle des djiadistes radicaux, les juifs, les français non musulmans, les opposants aux musulmans. Les intégristes ont voulu une distinction entre les musulmans et les non musulmans soit disant “impurs”. Ils sont entrain de l’obtenir en espérant vivement que cela crée leur perte. Il est donc indispensable de les connaitre, de savoir les reconnaître dans un discours d’enseignant ou d’un politique mais aussi d’un jeune de banlieue.

  3. {{Le seul endroit dans le monde ou les juifs du monde entier sont et resteront en securite c est ISRAEL}}

    Vous pouvez faire et/ou demander tout ce que vous voulez ailleurs, personne n en aura ni la volonte, ni la possibilite, ni les moyens.

    {{ISRAEL est et restera le pays LE PLUS SUR au monde pour les juifs d ou qu ils viennent.}}

  4. Quand arreterons nous de croire a ce qu`on espere et de fermer les yeux sur la verite palpable…Chaque juif qui tombe sous les balles c’est un crime honteux denonce par les chefs d’etats europeens…jusqu’a la prochaine fois.
    La Belgique et la France sont des pays en voie d’islamisation.La conquete de l’Europe se fera sans arme et sans armee, elle
    se fera dans les maternites, disait-on.C’est fait.Les petro $ sont en train de la racheter morceau par morceau.Le seul defenseur
    de l’Europe contre l’envahissement islamique se nomme Vladimir Poutine (pour quelques temps encore).
    En 2004, j’ai cesser de me tromper moi-meme et j’ai fait ma valise pour Israel.Je reviens en France bien sur, mais c’est un israelien qui revient et ses relations avec ce pays relevent du donnant donnant.Prochainement je vais partir pour le Vietnam
    la ou l’avenir existe.Il faut cesser de jouer les epouses trompees qui esperent le retour d’un mari aussi egoiste que violent…
    L’Europe est maintenant derriere nous, l’avenir commence demain mais ailleurs.Ceux qui ne le comprennent pas risquent de le
    payer trop cher et ca n’en vaut plus la peine.Kadima !

  5. Oui je crois qu’il y a un écart de plus en plus fort entre la base et la direction.
    Les juifs français lambda sentent bien que ca devient de plus en plus dur de se projeter ici à moyen terme, même les juifs les plus assimilés qui se sentaient 100% français il y a encore 10-15 ans…¨
    Pendant ce temps, les médias français attisent la haine avec des commentaires faussés sur le conflit israelo-palestinien, les écoles deviennent des lieux de non-droit, idem pour des cités…
    Et nos dirigeants qui se comportent comme si on était encore dans les années 70 (plein emploi, FN à 1%…).
    C’est d’ailleurs vrai aussi pour la direction spirituelle des Juifs en France, où malheureusement trop peu de rabbins parlent de l’alya et l’encouragent…
    La bonne nouvelle c’est que vu l’évolution de la situation en Europe, on va bientôt tous se retrouver en Eretz Israel.

  6. Sans vouloir être irrespectueux , on pourrait faire la même démonstration ,… même pour Bar Refaeli !
    Plus sérieusement , l’expression «  Peuple élu  » est mal comprise nous dit Manitou :
    «…Il nous a pris , choisis de (c’est à dire “dans”) tous les peuples  pour faire le peuple d’Israël  » .
    Cela a été enseigné a propos d’Abraham. Ce n’est pas qu’un peuple aurait été élu arbitrairement .
    – «  Être élu c’est être de l’universel  »
    Israël c’est l’élection de l’universel humain dans une société qui se constitue depuis le 1er homme
    jusqu’au temps de la sortie d’Egypte. La Torah nous a raconté comment l’humanité a distillé . Et
    c’est l’exil qui prouve qu’Israël est universel . Un juif est d’origine hébraïque , et c’est parce qu’il est d’origine hébraïque qu’il peut être n’importe quel Goy , français, allemand …  Puis quand les juifs se rassemblent et redeviennent des Hébreux , c’est l’universel qui se rassemble…
    http://manitou.over-blog.com/article-bamidbar-1995-1ere-partie-50350375.html (à la fin )

  7. En tant que Protestant calviniste pratiquant, je tenais à citer un de nos théologiens moderne, auteur d’un très beau “Histoire d’Israël”

    Dans son ouvrage qui raconte l’Histoire du peuple ELU et de la terre qui lui est DONNÉE (intégralement et sans partage possible avec les autochtones), il en arrive à la conclusion que si l’Éternel à choisi la Nation d’Israël c’est pour justement faire venir le Christ dans le milieu le plus pur au milieu d’une humanité corrompue par la chute adamique! Bref, j’aime l’image typiquement Protestante qui veut que le Peuple Juif soit l’écrin et le Christ le joyau! C’est la plus belle des benedictions

    Je ne fais surtout pas de prosélytisme mais j’écris ces lignes pour vous dire que pour nous, les Juifs, effectivement ne sont pas un peuple comme les autre, mais c’est bien sur respectueux! (Voire même un peu affectueux!!!!!!)!

    Jesus, grec ou romain n’aurait absolument aucun sens!

    Dommage que des crétins se disant Chrétien l’aient oublié!

  8. “Femme discrète, elle avait quitté Paris pour fuir les pesanteurs d’un climat hostile aux juifs. A Bruxelles, elle avait trouvé un « havre de paix » disait-elle : elle y rencontra la mort.”

    Effectivement elle a fuit la France mais la France l’a rattrapée! Mohamed Merah,.. euh non pardon, Mehdi Nemouche est bel et bien un Français!…. (en fait ils sont tous les 2 français issus de l’immigration maghrébine) La pauvre femme n’avait pas compris que sa fuite l’avait conduite dans une mauvaise direction… elle a confondu le Nord avec l’Est et 300km avec 3000km. Mauvais GPS. Depuis quand la Belgique est un havre de paix pour les juifs???????

  9. Les juifs français ayant déjà fai leur Alya se mobilisent et s’ organisent en vue de la grande Alya des juifs de France d’ailleurs suivie de celle des belges. Les associations d’aide à l’intégration, les B’nai Brit Israël, des mouvements spontanés de volontaires, tous mettent en place leur fraternité, expérience et compétences pour la réussite de cette Alya en marche.
    La présence juive en galout va disparaître, Israël existe B’H, et ici nous avons besoin de tout le monde et nous vous attendons!
    Meïra, Jérusalem.

  10. L’Alyah est un parcours qui demande de la préparation, du courage et de la volonté.

    Emmigrer (retourner) et s’intégrer en Israël (notre si beau pays) cela ne se fait pas en un claquement de doigt, ni en un coup de baguette magique.

    Dans les temps d’oppression les tensions font apparaître des divisions et une grande discorde.

    Les juifs de France sont soumis a une très grande pression qui risque de s’accentuer dans les temps à venir.

    voici la liste des tâches a effectuer

    Faire :
    – preuve d’humilité et de fraternité.
    – un plan sérieux d’immigration vers Israël
    – ses valises
    – ses adieux à la France et à ses banlieues (hélas vous ne verrez pas les 14 régions en action)

    apprendre l’hébreu
    apprendre l’hébreu
    apprendre l’hébreu

  11. Bonjour,
    Il y a très peu de temps vous nous affirmiez que l’alya des français se passait mal en Israel du fait de manque de moyens financiers.
    D’autre part vous évoquez les porte-paroles autistes, c’est pour une fois VRAI.
    Depuis quand R. Cukierman ou Merghi défendent-ils les Juifs? cela se saurait…
    Ils sont là pour la parade et les repas.
    A quand une vrai communauté juive?

  12. Ce n’est pas uniquement à l’école qu’il faut former les enfants, les résultats se feront sentir dans 15 ans.
    Il faut absolument que les médias ne fassent plus de la désinformation, les Palestiniens ne sont pas si malheureux qu’on nous le dit, les Israéliens ne tuent pas des enfants, par contre les Palestiniens tuent les enfants juifs, les enfants musulmans et les enfants chrétiens, il n’y a qu’a voir ce qui se passe en Syrie, en Egypte, en Afrique et le reste.
    Il faut absolument que les autorités musulmanes et chrétiennes de France manifestent physiquement et non par la parole contre tous les actes et les paroles antisémites, en particulier dans les mosquées.
    Il faut absolument interdire toutes chaines de télévisions étrangères qui passent des émissions très tendancieuses.
    Il faut absolument faire savoir dans les églises, que tous les apôtres étaient juifs, que jésus était juif et qu’il n’a pas été tué par les juifs.
    Il faut absolument responsabilité les enfants de banlieues, s’ils sont si violents ce n’est pas uniquement du à notre société, ils y sont pour beaucoup, il y a bien qui réussissent très bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.