Joël Mergui : “je veux amener les Juifs de France à un Judaïsme ultra-orthodoxe”

17
1074

L’équipe d’Avenir du Judaïsme s’est toujours refusée à des attaques ad nominem contre des personnalités. En revanche, nous considérons que le débat idéologique au sens noble du terme fait progresser la Communauté, que le droit à la critique est un élément sain de la vie démocratique d’un corps social et enfin que l’hyper glorification fondée sur une distorsion des faits expose les personnes qui s’y prêtent à voir remettre en cause leur crédibilité.A plusieurs reprises, Joël Mergui, qui cumule les mandats de Président des Consistoires Central de France et de Paris Ile-de-France a déclaré que sa référence spirituelle était le Rav Yossef Shalom Eliashiv, leader spirituel des Lituaniens de Bnei Brak. Avec David Amar, vice-président du Consistoire de Paris et trésorier du Consistoire Central de France, il s’est placé au coeur d’un reportage du quotidien israélien Yated Neeman, journal des Lituaniens de Bnei Brak, fondé notamment par le Rav Shach (Zatz”l).

Qui sont les Lituaniens de Bnei Brak et comment se retrouve-t-on dans cet étrange journal ?

Les Lituaniens (que les Israéliens désignent par leur nom yiddish de “Litwak”) de Bnei Brak sont les descendants des Mitnagdim (“opposants” historiques aux Hassidim). Ils n’ont certes rien à voir avec les Néturei Karta ou les Satmar, antisionistes qui n’hésitent pas à participer à des meetings réclamant la disparition d’Israël aux côtés d’Ahmadinejad. Non, ils se contentent d’un a-sionisme très méfiant à l’égard de ce que représentent les symboles de l’Etat d’Israël.

C’est le monde des Harédim (que l’on peut traduire en français par ultra-orthodoxes), un monde à part qui fait de temps en temps surface dans certaines polémiques israéliennes qui ne sont pas sans conséquences pour nous, Juifs de France, communauté particulièrement engagée dans la solidarité avec Israël. Il y a notamment eu cette fameuse affaire de l’école d’Immanuel que par simplification excessive on a présentée comme une affaire de discrimination entre Ashkénazes et Séfarades, alors qu’il y avait de part et d’autre des Ashkénazes et des Séfarades. La discrimination n’en était pas moins un facteur essentiel qui en dit long sur ces Lituaniens particulièrement sectaires. Les fillettes de l’école d’Immanuel ont été rejetées parce que leurs familles ne présentaient pas aux yeux des “Litwak” suffisamment de “lettres de noblesse” en Harédisme : peut-être étaient-elles en proche famille avec des individus peu recommandables qui poussaient le vice jusqu’à posséder une télévision, se rendaient sur Internet ou pire, disposaient d’un téléphone portable susceptible de recevoir des SMS. Les Litwak ont tôt fait de rejeter tous ceux qui s’opposaient à une telle discrimination ! On les retrouve dans des manifestations pour défendre ce statu quo sectaire. Autre affaire, les conversions dans Tsahal. De jeunes soldats ou soldates qui durant leur service dans Tsahal se convertissent au Judaïsme, sous la houlette des aumôniers militaires des Forces de Défense d’Israël. Tous ceux qui soutiennent le droit légitime de ces soldats qui risquent leur vie pour défendre Israël à se convertir dans le cadre de Tsahal ont déclenché les foudres des Lituaniens. Parmi leurs cibles, il y a bien sûr tous les Rabbins du courant du Rav Kook (sionistes religieux, Yechiva Merkaz Harav si durement touchée par un attentat en 2008), mais aussi le Grand Rabbinat d’Israël et le Rav Ovadia Yossef, décisionnaire emblématique du monde sépharade de la Torah, que tous désignent par le titre de “Maran”, “notre maître par excellence”.

Ce courant est-il représenté en France ?

Bien évidemment ! La Yechiva Yad Mordehaï du Rav Itshak Katz (rue Pavée à Paris) dit représenter le courant lituanien en France. Ce courant dispose de son propre système de Kachrout et ses disciples ne mangent pas les produits Kacher Beth Din de Paris, comme les Lituaniens de Bnei Brak ne consomment pas les produits placés sous la surveillance du Grand Rabbinat d’Israël et des villes d’Israël.

Yated Neeman pouvait-il représenter objectivement le Consistoire de Paris ?

Pas du tout ! Pour rendre le Consistoire de Paris présentable aux yeux des Harédim de Bnei Brak, il a fallu, par exemple, dissimuler le rôle des femmes et que Joël Mergui et David Amar inventent une autre histoire, en travestissant la vérité de leur organisation. Ceci, pour être en conformité avec un journal qui, le 3 avril 2009, présenta la photo officielle du nouveau gouvernement israélien à ses lecteurs, mais en a gommé les femmes ! Avec Yated Neeman, exit mesdames les Ministres Limor Livnat et Sofa Landver !

(En haut) La photo officielle du gouvernement israélien et (en bas) celle présentée dans Yated Neeman en avril 2009

A quelle manipulation se sont livrés “Reb Joël Mergui et Reb David Amar”, comme les appelle Benjamin Rabinovitch, le correspondant du Yated Neeman ?

Ils ont tout fait pour maquiller cette structure napoléonienne – que les Harédim détestent – en l’érigeant faussement en parfait avatar d’une communauté harédite : “A la tête de cette organisation qui rassemble la grande majorité des communautés juives et des synagogues du territoire français, sont aujourd’hui Reb Joël Mergui et Reb David Amar, autour desquels gravitent les membres du conseil d’administration.” Y a-t-il ici l’intention de faire passer le Président et le Trésorier du Central pour des rabbins ou s’agit-il benoîtement d’une appellation folklorique qui méconnaît le fonctionnement du Consistoire, dirigé par des laïcs ?

Yated Neeman nous explique : “Nous ne lasserons pas les lecteurs avec l’histoire de cette organisation le Consistoire”>Article original au fil des ans, mais il nous suffira de nous attacher à l’instauration du premier Kollel d’étudiants du Consistoire, progrès qui n’a pas été fait durant 200 ans, afin de comprendre la grande révolution qui traverse l’organisation quand elle a élu Reb Joël Mergui et Reb David Amar à sa tête. Ces deux personnalités, orthodoxes avérés, arborent kipa noire sur leurs têtes et franges de tsitsit par-dessus leurs pantalons.”

Mais à quel titre David Amar installe-t-il un Kollel dans le 16ème arrondissement de Paris, ce qui en soi est un acte très positif que nous saluons ici ?

Précisons-le puisque le cumul des mandats des deux hommes au Central et à Paris (sujet que nous aborderons dans un prochain article) peut ici engendrer une véritable confusion : c’est, à l’évidence et tout naturellement, dans le cadre de ses fonctions laïques de président d’une Communauté et de vice-président du Consistoire de Paris, titre qu’il partage avec neuf autres collègues, dont deux femmes, qu’il a contribué à la création de ce Kollel. Contrairement à ce qu’affirme Yated Neeman, David Amar n’a donc pas été plus élu à son poste que ces deux êtres “escamotables” qui disparaissent honteusement des photos officielles ! Mais sans doute aura-t-il omis, avec Joël Mergui, de poser au Rav Eliashiv la question de la présence des femmes à la tête du Consistoire ? Verra-t-on leur prochaine visite entraîner la destitution des femmes élues aux Consistoires de Paris et de France? A suivre.

Si “la révolution française” dont parle Yated Neeman est l’installation d’un Kollel dans une synagogue consistoriale, rappelons que c’est là le fait du Consistoire que nous connaissons tous, dirigé par des “laïcs”, hommes et femmes. On peut seulement s’étonner que David Amar dont l’article vante “l’humilité face aux Rabbins” s’en attribue le mérite, au lieu et place de la véritable autorité religieuse, le Grand Rabbin de Paris.

“Le Judaïsme harédi en Eretz Israël aide beaucoup les juifs de France et moi, je veux vraiment amener les Communautés juives de France dans cette direction” Joël Mergui “Yated Neeman” mai 2011

Mais si cette “révolution” consiste à appliquer les objectifs énoncés dans le texte par le Président du Consistoire : “Le Judaïsme harédi en Eretz Israël aide beaucoup les juifs de France et moi, je veux vraiment amener les Communautés juives de France dans cette direction”, c’est-à-dire à faire du Consistoire une sorte de Bnei Brak sur Seine, de ” rue Pavée ” bis, il y a là un véritable danger pour le Judaïsme français.

Au moment de leur élection au Consistoire de Paris, Joël Mergui et le groupe AJC ont-ils annoncé dans leur programme la disparition du Consistoire historique, celui qui met à disposition des lieux de culte, ouverts à tous, pratiquants et non pratiquants, orthodoxes et traditionalistes, au profit du modèle des Lituaniens de Bnei Brak ?

Les Juifs de France ont dans leur grande majorité un immense attachement à l’égard d’Israël. Ils savent que ce ne sont pas les “Litwak” de Bnei Brak, mais le Rav Shlomo Goren (Zatz”l), Grand Rabbin de Tsahal qui sonna du Shofar au Kotel Hamaravi en juin 1967, aux côtés de Moshé Dayan, Itshak Rabin et Uzi Narkiss, pour célébrer la libération de Jérusalem.

Ce même Rav Goren lutta ensuite comme Grand Rabbin d’Israël pour qu’on intègre les Juifs d’Ethiopie, sans les humilier, s’opposant ainsi aux Harédim racistes et sectaires.

On ne peut pas, à l’instar du président du Consistoire, prendre la parole pour glorifier Tsahal dans les meetings de l’ABSI-Keren Or et dans le même temps s’identifier à un courant qui tente de briser l’autorité des aumôniers militaires, disciples du Rav Goren.

N’y a-t-il pas, au sein du Judaïsme français, des références spirituelles et halakhiques ?

Comme le rappelait le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, dans son allocution à l’Assemblée Générale du Consistoire de France, ce dimanche 29 mai, le Judaïsme français possède une autorité halakhique universellement reconnue en la personne du Grand Rabbin Michel Gugenheim, directeur de l’Ecole rabbinique et Dayan du Beth Din de Paris. Lorsque le Grand Rabbin de France a fait mention de cette autorité, il fut longuement et unanimement applaudi par les membres de l’Assemblée Générale.

Comment des dirigeants du Consistoire osent-ils parler de Kachrout dans un article aussi détaillé, sans jamais faire référence, ni au Av Beth Din de Paris, Yermiahu Kohen, ni au Dayan de ce même Beth Din, Michel Gugenheim ? Verra-t-on un jour, à Dieu ne plaise, à l’instar de Grands Rabbins qui ne sont plus aujourd’hui aux commandes du Judaïsme français, un président du Consistoire qui, pour plaire aux ultra-orthodoxes, ne consommera plus les produits sous la surveillance du Beth Din de l’organisation qu’il préside ?

Alors qui est le vrai Joël Mergui ? Le président de la Communauté de Montrouge, fondateur de l’école consistoriale sioniste Yaguel Yaacov ou celui qui se déguise en Reb Mergui de Bnei Brak ?

Et les autres élus et élues du Consistoire ?

Qu’en pensent-ils ? Vont-ils réagir ? N’y aura-t-il pas parmi eux et parmi elles, avant qu’elles ne disparaissent définitivement des photos, des défenseur(e)s de ce Judaïsme français du juste milieu fidèle aux valeurs de Maïmonide, ce judaïsme qui a produit des maîtres à penser, tels Manitou (Zal) et Paul Roitman (Zal) ? N’y a-t-il personne pour s’opposer à cette tentation d’un Consistoire harédisé qui n’aurait que mépris pour l’écrasante majorité des quelque 600 000 Juifs de France pas prêts à subir cette mutation génétique ?

Pourquoi Joël Mergui et David Amar ne se réfèrent-ils pas au judaïsme de leurs pères, par exemple à celui de Meknes qui a donné à Jérusalem l’un de ses Grands Rabbins, le Rav Chalom Messas (Zatz”l), Possek Halakha, qui résista à la pression des harédim et s’illustra par son ouverture et sa tolérance.

Que les partisans d’une harédisation du Consistoire ne se trompent pas : les Juifs de France, dans leurs prières, continueront de se tourner vers Jérusalem et non vers Bnei Brak.

Texte collectif
coordination : Charles Tenenbaum, président d’ADJ

17 COMMENTS

  1. Que Hachem, de par sa Droite, permette à Monsieur Joël Mergui, même s’il doit y avoir un schisme avec notre actuel grand rabbin de France, Monsieur Korsia, de parvenir à faire progresser la pratique religieuse des juifs/juives de France !!!! Dans la droite ligne de notre ancien grand rabbin de France, Rav Yossef Haim Sitruk (de mémoire bénie !!!!!), Rav Sitruk que je REMERCIE pour avoir ramené un bon nombre de nos frères et sœurs juifs/juives au sein du judaïsme pratiquant au moins traditionaliste !!!

    Le judaïsme libérale et réformé et masorti doivent, pour moi, être blacklistés (sans appel !!!) par le consistoire !!!

  2. Bonjour à tous ! Je ne m’occupe pas du tout des différences entre les Juifs .
    D’autant plus que je suis Sépharade par ma mère et Aschkénase par mon père !!
    Certains diront que je suis Sépharade ……… car seule la mère compte !! On me l’a déjà
    dit !!!

    Mon grand père qui était orthodoxe (dans le bon sens du terme ) et qui ne ratait aucune
    prière !!! nous a écoeuré par sa sa manière de vivre !! Il nous expulsé du Judaisme !!
    C’est un miracle …… que nous le soyons resté quand même !!

    Voilà ce que je pense :

    J’ai consté que le Judaisme avait changé , évolué …… Il a été modifié dans certaines
    circonstances au cours des siècles !

    Exemple : D’après les premiers de la Bible , la religion Juive , ou plutôt l’hébraisme se
    transmettait par le Père !!!

    Puis un jour , bien plus tard , les rabins décidèrent que la religion Juive se transmettrait
    par la mère . Pour quelle raison ? Car la situtation allait trés mal et que de nombreuses
    femmes avaient été violé ! Il fallait éviter qu’ elles soient rejetées par les autres !!

    pourquoi ne pas modifier cette loi aujourdhui et accepter comme Juifs ceux qui le sont
    par la mère ôu par la mère !!! J’ai bien des cousins qui son juifs comme moi par
    la mère et qui se sentent chrétiens à 100% .

    Il faut accepter tout ceux qui sont intéressés par la culture , les pensées , l’esprit du
    Judaisme sans leur faire subir un parcours du combattant !! Je crois me rappeler que
    les gentils avaient le droit de prier au Temple de Jérusalem !! C’est écrit dans la Bible .

    Faut-il leur demander de devenir orthodoxe pour devenir Juif ? Bien sûr que non !!

    Il faut déssaisir les Orthodoxes du droit de décider qui est Juif , qui a le droit de le
    devenir !!! Se rappeler que pour Hillel : “” ne fait pas aux autres ce que tu ne
    ne voudrais pas que l’on te fasse à toi même ……. le reste étant un commentaire ”

    semblait suffire …… dans un premier temps ?

    Le Juidaisme , ou les lois morales et l’éthiques concernent tout le monde !!
    Il est donc ouvert sur le monde et s’adresse à tous ! Et curieusement il est aussi replié
    sur lui même ! On veut obliger les autres à devenir plus Juifs que nous !!!!

    De quoi se mèlent les Orthodoxes ?? D’une chose qui ne les concerne pas !!!

    Le mariage ? La aussi il faut empêcher les Orthodoxes !!

    je connais une femme qui n’est pas Juive !!!!

    • Absolument pas d’accord du tout du tout du tout avec vous !!!!
      Notre Torah et notre code de loi (Choulhan Aroukh) ne doivent absolument pas être retouchés même à minima !!! Si non, il y a risque avec le temps de disparition du Judaïsme !!! (ce que Hitler n’a, Dieu Merci!!! Pas réussi à faire !!!)
      Le judaïsme est ce qu’il est et libre à qui le veut de ne pas vouloir le respecter (Mitsvot Choulhan Aroukh)…

      D’autres religions ont fait le choix de retourner leur veste en fonction de l’air du temps, libre à eux, mais le Judaïsme quant à lui, ne doit pas suivre la voie du “retournement de veste”, au grand désarroi de la Haskala (voir ici ce qu’est la haskala : https://fr.wikipedia.org/wiki/Haskala), du mouvement Masorti, Libéral et réformiste, qui je l’espère (si Dieu veut!!) ne nous emporteront pas dans notre perte !!!
      Mais au vu de tous et toutes ces non pratiquants juifs/juives qui reviennent ses dernières années à la pratique juive sincère et concrète (j’en connais plusieurs et il y a 10-15 ans ils/elles ne faisaient pas même Kippour pour certains, alors qu’aujourd’hui Ils/elles sont chomer Mitsvot, Baroukh Hachem!!), ainsi, je pense que les Mouvements Masorti, libéraux et réformistes ont mangé leur pain blanc !!!

  3. Vous avez raison, Yated Neeman est une feuille de chou connue pour maquiller. Mais votre intervention manque de cohérence, puisque si, c’est une feuille de chou, qu’allaient faire Joël Mergui et David Amar dans cet article. Et si ce qui est publé dans Yated Neeman est faux, qu’attendent-ils pour démentir ?
    Un journal publie un article qui reprend des propos. Les auteurs de ces propos disposent en l’occurrence de tous les moyens de presse pour dire au public juif de France : “nous n’avons jamais dit cela, Yated Neeman a déformé nos propos..” Ne le faisant pas, ils cautionnent ce qui est écrit dans ce que vous appelez une feuille de chou et se font les auteurs de leur propre lachon hara. Maintenant le genre d’intidimidation “à la syrienne” genre : “bravo l’auteur, regardez ce que vous provoquez”, et la menace du “attention au lachon hara”, c’est ce qui plombe la liberté d’expression de notre communauté. Alors merci à Avenir du Judaïsme de mettre à notre disposition cette information sur les dérives harédistes des Mergui et Amar et merci à JForum d’être l’espace de liberté auquel toute communauté a droit. Quant aux tentatives d’intimidation, elles ne peuvent susciter que davantage d’aspiration à la liberté.

  4. …….Bravo à Jetealapoubelle..
    ..ne dit-on pas que le
    “Le génie a cela de beau qu’il ressemble à tout le monde et que personne ne lui ressemble.”
    Merciiiii

  5. Bravo l’auteur, les lecteurs se déchaînent, certains traitent même Joël Mergui d’imbécile.

    Voilà l’effet du lachone hara, la médisance.

    Mais ne savez-vous pas, cher auteur, chers lecteurs, que ce journal Yated Neeman est une feuille de choux connue pour maquiller l’information à sa sauce. Pourtant vous-même, cher auteur, nous en apportez la preuve en nous montrant une de leurs sordides manipulations de photo.

    En revanche, sur toutes les élucubrations qu’ils racontent sur Joel Mergui, et sur les propos qu’ils lui attribuent, vous les croyez sur parole et vous jetez le bon Mergui aux chiens?

    Êtes-vous tombé dans le piège du Yated, ou bien nous prenez-vous pour des imbéciles?

    PS: L’école d’Immanouel est dirigée, me semble-t-il, par des hassidim de Slonim, et non par des Litvaks, mais bon, au point où on en est.

    PPS: Pensez ce que vous voulez, mais mon propos n’est pas de défendre Mergui mais de ne pas accepter de Lachone Hara et de dénigrement public de qui que ce soit sur la base d'”informations” raclées dans ce torchon de Yated Neeman.

  6. Un peu de tolérance! Il y a mille et une manière d’être un bon juif, fier d’être juif et de servir HM. Alors je me méfie de ceux qui veulent être plus royaliste que le roi. Etre tolérant et ouvert ne signifie nullement l’assimilation.

  7. Ce Joël Mergui est un imbécile ! Il a oublié que la France est un pays laïque et que si les Juifs deviennent orthodoxes, cela ne fera qu’accroître l’antisémitisme. Seul un judaïsme modéré peut assurer la pérennité de la Communauté Juive en France.

  8. Tout à fait d’accord avec ce que vous dites; c’est une analyse précise et impeccable de la situation.Bravo!
    Pour donner un exemple personnel, j’ai dans ma famille quelqu’un (un goy) qui pour devenir juif comme sa femme (et ses enfants qui l’étaient déjà “légalement”) a travaillé pendant sept ans sans se décourager malgré les difficultés de toute sorte pour pouvoir enfin se convertir et épouser à la synagogue celle qui était déjà civilement sa femme depuis de nombreuses années!
    Et des cas comme ça il y en a beaucoup! Nos décisionnaires sont décidément aveugles (ou sectaires)

  9. C’est invraisemblable que le président du Consistoire Central et du Consistoire de Paris prenne position pour cette tendance sectaire et intolérante du judaïsme alors que son rôle est bien évidemment de rassembler les juifs, même les moins religieux,et alors que, comme le dit un commentaire, la démographie fait que le nombre de juifs ne cesse de se resteindre dans le monde.
    Il conviendrait que M. Mergui s’explique et revienne à des idées plus raisonnables; ce qu’il a dit dans ce journal est incompatible avec ses fonctions.

  10. A l’heure ou le Peuple Juif et Israël sont en danger, comment peut on aujourd’hui admettre encore des actions qui ne vont que vers la division du Peuple Juif, il serait mieux de s’inspirer du Shéma Israël, et dire “Israël est Un “, déjà il y a des siècles, des goys comme les mousquetaires avaient tout compris avec leur devise “Un pour tous et tous pour un”.

    Il existe hélas, suffisamment de division et de différence, des luttes d’influence, entres les diverses communautés, loubavitch, beit-yossef, breslev, nétouré-karta* (*cas particulier relevant de la psychiatrie), consistoriaux, massorti, libéraux, messianique…, et autres orthodoxes, etc…. et entres Ashkénazim et Séfaradim, et l’influence quasi obsessionnelle de certain groupe au détriment d’un autre et de l’intérêt commun, apportant encore des divisions.

    Des querelles dénoncées déjà au 12 ème siècle par le Maitre à tous, RAMBAM !!,,

    De toute évidence des combats passéiste, loin des réalités de notre temps, non constructif pour le Judaïsme et le Peuple Juif,
    Des réalités, des sujets de débat, ne manque pas, comme la non reconnaissance de la judaïté par le père, contrairement à une autre époque, et de nos jours à l’heure de l’analyse de l’ADN, être Juif de père ou de mère es-ce que cela change le % de judaïté, combien subisse autant l’antisémitisme n’étant Juif que par leur père et par leur nom de famille, alors qu’il y a tant de Juif pratiquant « la haine de soi », dont certain sont les pires ennemis d’Israël et des Juifs, et d’autres indifférent à leur statut de Juif et qui vivent dans l’assimilation.

    Plus discret il y a la remise en question « du statut de juif » à des Juifs, par des rabbins, à cause des papiers qu’ils ne reconnaissent pas, provenant d’une autre autorité ou d’un autre pays ou pour d’autres convenances, au point de se poser des questions légitime sur la véracité de certaine décision, si souvent discordante d’un pays à l’autre, d’une ville à l’autre, de la diaspora à Israël et réciproquement, à quand une règle cohérente ??…
    Et enfin « sujet tabou », la conversion au judaïsme, en particulier en France, “moyennant finance”, vous pouvez vous offrir “le parcours du combattant”, déjà avec l’anti-juif primaire, l’antisémitisme ambiant il faut être courageux, puis avec des cours pendant 3 ans au mieux et le plus souvent 5 ans et plus, avec la nécessité d’acquérir des acquis et des connaissances à des examens, qui recaleraient la grande majorité d’entre nous, les Juifs, au delà de 80 % à mon avis, et moi je ne serai pas le dernier, malgré mes humbles connaissances.

    Certes nous avons de quoi pavoiser pour l’instant avec nos réussites, nos prix Nobel et la Succes-story d’Israël et l’Alya, oui mais demain ??…

    Savez vous que la principale menace pour Israël, ce n’est pas le hamas ou le hezbolah ou autres, mais surtout la démographie négative qui touche et touchera encore plus à moyen terme Israël et la diaspora..
    La diaspora n’est pas un vivier d’olim inépuisable, l’Alya n’est pas une ressource intarissable, même avec un taux de fécondité élevé que pèse les Juifs par rapport au 1,5 milliard de musulmans et presque autant de chrétiens, par rapport au 15 millions de Juifs, dont environ 7 millions en Israël, chiffres de l’État civil, alors que les Beit-din, ont des chiffres minorés.

    Cela donne des situations invraisemblables, comme être obliger de faire l’armée en tant que Juif-israélien pendant 3 ans pour un garçon et 2 ans pour une fille (un goys étant exempté, “pouvant juste” être volontaire ), pour servir Israël et en cas de décès pendant son service être refusé à l’entrée du cimetière Juif, par un Juif-orthodoxe responsable et décisionnaire de reconnaître l’identité juive ou non de ce même soldat qui est mort pour défendre leur pays. Pas plus d’avantage, mais des contraintes en plus pour quelqu’un qui veut être Juif-israélien en Israël.

    Après ce constat, on peut se poser la question, pourquoi un goy voudrait devenir Juif ??…

    De nos jours, les Chrétiens-Evangéliste et l’islam, et même les bouddhistes, ne se posent pas les mêmes question et progressent, l’islam progresse sur chaque continent (avec une conversion en moins d’1 minute, difficile de faire plus vite ??..) la démographie islamique relègue le Judaïsme à peine 0,2 % de la population mondiale et à peine 0,5 % de la population française, que seront les Juifs dans un futur monde ou ils seront de plus en plus minoritaire.

    Alors sommes nous trop nombreux, ou voulons nous rester “une espèce rare”, au risque d’être un jour en voie de disparition ??..
    La particularité du Judaïsme n’est elle pas dans la réflexion, la remise en question de soi-même, et de réfléchir sur notre avenir, et n’est il pas plus dans l’unité du Peuple d’Israël, l’unification des lois, des mitnagim et des rites religieux, plutôt que les différences, moins “l’AOC” d’un Juif, mais plutôt l’accent sur son “AOP”, car tôt ou tard, avec la démographie juive, le changement des communautés, les mouvements des populations, et les mariages entres Juifs d’origines différentes, les différences s’estomperont dans le temps.

    A moins que certains Orthodoxes désirent rester les seuls Juifs dans le monde, quitte à être de plus en plus qu’une infime minorité, presque invisible au yeux du monde ??…

    Triste bilan, triste constat, moi qui suit si fier d’être Juif et Israélien, heureusement qu’Israël existe pour nous donner des raisons d’être fier !!….

  11. A T-ON BESOIN DE TOUTES CES QUERELLES ..(….J’ALLAIS DIRE DE…CLOCHERS )

    CES PROPOS DE MR MERGUI DE NOUS ECARTENT DU JUDAISME

    EST CE SON BUT??’

  12. Franchement, si c’est pour nous apporter cet enseignement à nous Israéliens, orthodoxes et sionistes engagés dans la vie quotidienne, soucieux du pays et du bien public et de l’ensemble du klal Israël (la Communauté d’Israël), je demanderais à ces Juifs de rester plutôt en France et ne pas faire leur alya !

    Ces laïcs (!) et rabbins des Consistoires, outre le fait qu’ils rejettent (et de quel droit ? ) des Juifs hors de la Communauté (qui iront chez les libéraux ou .. nulle part ) ne vivent pas en Israël et ne se rendent pas compte des chantages éhontés, de la désorganisation de la société que les Litvaks (tout comme le Shass) apportent. (Et je ne suis pas raciste, étant litvak moi-même mais j’ai eu la chance d’avoir des ‘vrais” rabbanim”, litvaks aussi, aussi sages dans la Tora et qui aimaient réellement le Am Israël).
    Qu’ils prennent donc l’exemple du Rak Kook, père, aimé et respecté de tous, qui allait AUSSI dans les kiboutzim de l’Hachomer hatsaïr (obédience communiste et anti-religieuse) où il était bien accueilli.

  13. Ce que vous dites sur les Satmar est en partie vrai : ils se séparent des Neturei Karta sur la question du négationniste, de leur participation au gouvernement de l’OLP et de leur alliance avec Ahmadinejad. Néanmoins leur antisionisme implaccable aux Etats Unis renforce considérablement le camp des ennemis d’Israêl. Mais est-ce cela l’essentiel de l’article ?

    Hag Sameah

  14. Comme tous les intégristes paranoïaques du monde et bien présents sur toutes les courbes de Gauss des populations, les ultraorthodoxes devraient lire leurs Textes… et les Interpréter… comme il est dit que Moïse ne reconnaitrait pas sa Loi s”il venait à ressusciter.
    C’est Lamentable de la part des Juifs qui aiment à se faire considérer par les naïfs Goyim comme le peuple le plus intelligent du monde…Ce que “Certains juifs et souvent Monothéistes-athées..” sont effectivement.

  15. J’espère que Joël Mergui saura répondre sans ambiguité.
    Toutes ces nuances dans le judaïsme concret n’apportent pas une richesse mais au contraire des divisions, du fait que chacun regarde l’autre avec méfiance et mépris. Il n’est plus possible pour une personne qui mange glat ou bet yossef d’aller chez un autre qui se contente d’un contrôle bet din.
    Il faut s’opposer avec la détermination la plus totale à tous ceux qui ne voient que leur petit groupe et considère comme intrus celui qui n’ a pas le même déguisement que lui.
    Il y une trentaine d’années, j’ai lu une annonce dans le Jérusalem Post ” appartement à vendre pour juif portant une kipa tricotée!
    Au pied du Sinaï il y avait 600.000 âmes mais un seul peuple. La tora a été donnée à ISRAEL et pas aux Bné israël ou aux rescapés de l’Egype.
    A Kol Nidre on proclame: il est permis de prier avec les pêcheurs: merveilleuse expression de tolérance; magnifique image de main tendue.

  16. Bonjour,

    Par-delà le débat et les enjeux évoqués dans votre article, je tiens à réagir à une phrase (probablement involontairement) mensongère qui y figure :
    Il est en effet écrit :
    “Ils n’ont certes rien à voir avec les Néturei Karta ou les Satmar, antisionistes qui n’hésitent pas à participer à des meetings réclamant la disparition d’Israël aux côtés d’Ahmadinejad.”

    Je ne suis en aucun cas affilié à la communauté Satmar ni un adepte de leurs idées sur Israël. En revanche, confondre la communauté Satmar avec le Néturei Karta constitue un grave amalgame. En effet, si les Satmar on toujours manifesté une opposition à l’État d’Israël, il ne se sont en revanche jamais associés aux Néturé Karta, envers lesquels il nourrissent une forte hostilité. Preuve en est que lors de la visite de Neturé Karta à Ahmadinejad, lors de la “Conférence sur l’Holocauste”, la communauté Satmar a publié un communiqué de presse indiquant qu’elle ne s’associait en aucune façon à ce qu’elle a appelé “des renégats irresponsables”.
    Les Neturé Karta se sont honteusement commis avec des négationnistes et la communauté Satmar dont plus de 100 000 âmes ont péri à Auschwitz lors de la déportation des 437 000 Juifs de Hongrie n’est évidemment pas prête à frayer avec ces renégats de Néturei Karta. Du reste des incidents assez violents ont parfois émaillé les rappport antre les deux communautés. Au demeurant, les Satmar pour autant qu’ils soient opposés au sionisme, n’ont jamais prôné la disparition de l’État d’Israël.
    Je ne suis encore une fois nullement affilié à la communauté Satmar et ne nourris aucune connivence avec ses positions envers Israël mais je crois qu’il convenait de rectifier cette erreur.

    Merci de publier cette mise au point et recevez mes salutations.

    Schlomoh Brodowicz

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.