Importantes déclarations de Netanyahu.

    0
    254

    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a assuré mercredi vouloir mettre fin “une fois pour toutes” au conflit au Proche-Orient, face au président palestinien Mahmoud Abbas qu’il a qualifié de “partenaire” pour la paix.

    Selon des extraits du discours que le Premier ministre devait prononcer au dîner de la Maison Blanche prévu pour marquer la relance des pourparlers directs israélo-palestiniens, M. Netanyahu a dit vouloir “forger une paix sûre et durable entre Israël et les Palestiniens”.

    “Nous ne recherchons pas un bref interlude entre deux guerres. Nous ne recherchons pas un répit temporaire entre des accès de terreur. Nous recherchons une paix qui mettra fin au conflit une fois pour toutes”, devait-il déclarer, selon ces extraits remis à l’avance à la presse.

    S’adressant à M. Abbas, M. Netanyahu devait déclarer: “Vous êtes mon partenaire pour la paix”. “M. le président Abbas, nous ne pouvons pas effacer le passé, mais il est de notre pouvoir de changer l’avenir”, devait-il lancer.

    Le dîner de la Maison Blanche, en présence du président américain Barack Obama, de l’Egyption Hosni Moubarak et du roi de Jordanie Abdallah, devait être suivi jeudi par la reprise formelle des négociations directes israélo-palestiniennes, interrompues par l’offensive israélienne à Gaza à l’hiver 2007-2008.

    “Face à ses ennemis, la paix doit être défendue”, a fait valoir le chef du gouvernement israélien, au lendemain d’un attentat du Hamas qui a coûté la vie à quatre israéliens en Cisjordanie. “Nous avons quitté le Liban, nous avons récolté la terreur. Nous avons quitté Gaza, nous avons récolté la terreur”, devait énumérer M. Netanyahu. “Nous voulons être sûrs que les territoires que nous céderions ne deviendront pas une troisième enclave soutenue pas l’Iran et pointée en plein coeur d’Israël”. “C’est pourquoi une paix solide requiert une architecture de sécurité qui puisse résister à l’épreuve du temps et aux nombreux défis qui ne manqueront pas de surgir devant nous”, a estimé M. Netanyahu.

    Dans la matinée, le Premier ministre israélien a réaffirmé que le gel partiel de la colonisation juive dans les territoires occupés s’acheverait fin septembre.

    En réponse, les Palestiniens ont averti qu’une reprise de la colonisation entraînerait l’échec des négociations.

    M. Netanyahu devait déclarer à ses interlocuteurs que la paix dans la région pourrait déclencher “un raz de marée de progrès et d’espoir” sur le plan économique. “Nous voulons que la Cisjordanie soit surmontée de tours d’habitation, pas de missiles. Nous voulons que ses routes servent à faire circuler le commerce, pas des terroristes”, devait-il lancer.

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.