L’Iran a exécuté, jeudi 28 janvier, deux personnes condamnées pour des violences post-électorales après la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad en juin, rapporte l’agence de presse iranienne Isna. Les deux manifestants antigouvernementaux appartenaient à un groupe monarchiste, pour l’un, et à l’Organisation des moudjahidines du peuple pour l’autre, et figuraient parmi onze personnes condamnées à la peine capitale après les événements.

Le 15 juin 2009, à Téhéran, Mehdi Karoubi, candidat malheureux à la présidentielle, parmi la foule qui conteste les résultats.

Dans une interview au quotidien britannique Financial Times de jeudi, le leader de l’opposition, Mehdi Karroubil, affirme : « Compte tenu des problèmes économiques et politiques, plus une politique étrangère controversée, je crois personnellement que M. Ahmadinejad ne sera pas capable de terminer son mandat. » L’ancien président du Parlement iranien estime que les forces modérées vont s’unir pour trouver une solution et sauver la République islamique, actuellement menacée. Le candidat battu aux élections de juin 2009 vient seulement de reconnaître Ahmadinejad comme président.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2010/01/28/iran-execution-de-deux-manifestants-antigouvernementaux_1297761_3218.html#xtor=RSS-3208

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires