Décès d’Elizabeth Taylor

0
204

LOS ANGELES (AP) — L’actrice américaine Elizabeth Taylor est morte à l’âge de 79 ans, a-t-on appris mercredi auprès de son agent.

La star s’est éteinte au Centre médical Cedars-Sinai à Los Angeles, emportée par une insuffisance cardiaque congestive, selon son agent Sally Morrison. Ses enfants se trouvaient à ses côtés, a-t-elle précisé. L’actrice était hospitalisée depuis six semaines environ.

L’une des dernières grandes étoiles d’Hollywood, la star aux yeux violet avait commencé sa carrière exceptionnelle quand elle était enfant, avant de tourner dans une cinquantaine de films, dont “Cléopâtre”, avec son grand amour Richard Burton, “La Chatte sur un toit brûlant”, “Soudain l’été dernier”.

Elle avait remporté deux Oscars, pour “Qui a peur de Virginia Woolf” (1966) et “La Vénus au vison” (1960). Elle avait également reçu un Oscar spécial en 1993 rendant hommage à son travail au service de grandes causes humanitaires, et notamment en faveur de la recherche contre le sida.

“Nous venons de perdre un géant d’Hollywood. Plus important encore, nous avons perdu un incroyable être humain”, a déploré le chanteur et compositeur britannique Elton John, ami de longue date de Liz Taylor.

L’acteur britannique Michael Caine s’est dit “tellement triste pour ma magnifique amie Elizabeth Taylor. C’était un formidable être humain”.

“Elizabeth Taylor était une formidable amie, une formidable star et une femme qui avait du cran. Elle était tellement spéciale. On n’en verra plus des comme elle”, a réagi l’ancien animateur de télévision américain Larry King, qui l’avait reçue dans son émission.

“Ma mère était une femme extraordinaire qui a vécu sa vie intensément, avec une formidable passion, un formidable humour et un formidable amour”, a déclaré l’un des fils de l’actrice, Michael Wilding. “Nous savons, tout simplement, que le monde est meilleur parce que Maman y a vécu. Son empreinte ne s’effacera jamais, son esprit nous accompagnera toujours et son amour vivra toujours dans nos coeurs”, a-t-il ajouté dans un communiqué.

Mais il y avait aussi le côté sombre de la vie de Liz Taylor, qui faisait les choux gras de la presse à scandale, avec ses huit mariages, dont deux avec Richard Burton, sa bataille contre les addictions et ses nombreux problèmes de santé. “Je pense que je deviens fataliste”, disait-elle en 1989. “Il m’en est trop arrivé dans la vie pour que je ne sois pas fataliste.”

Elle avait révélé en novembre 2004 qu’elle souffrait d’insuffisance cardiaque congestive mais se moquait des rumeurs à répétition de sa mort prochaine, expliquant l’utilisation d’un fauteuil roulant par ses problèmes chroniques de dos remontant à une chute de cheval d’enfance.

“Allez, est-ce que j’ai l’air d’une mourante?”, s’exclamait-elle en mai 2006 lors d’une rare apparition à la télévision. “Est-ce que j’ai l’air ou que je parle comme si j’avais un Alzheimer?” La presse à scandale dit ces choses-là “parce qu’elle n’a rien d’autre de méchant à écrire sur personne d’autre”. Interrogée sur le secret de sa longévité à l’occasion de son 75e anniversaire, elle a répondu: “Je m’accroche!” AP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.