50 tonnes de munitions et plus d’un million de cartouches de fusil en provenance d’Iran ont été saisies sur un bateau de pêche.

La marine américaine a lancé une opération au cours des dernières semaines, au cours de laquelle des soldats ont attaqué un navire de pêche iranien dans le golfe d’Oman et saisi des dizaines de milliers de cartouches, de munitions et de composants de roquettes. C’est la deuxième interception au cours du mois dernier : « L’Iran est dangereux et irresponsable, perturbant la stabilité dans la région », ont déclaré les Américains.

La marine américaine rapporte avoir déjoué une énorme opération de trafic de drogue illégale en pleine mer. Un navire de pêche qui a quitté l’Iran a été capturé avec 50 tonnes de drogue illégale, y compris des composants et des propulseurs pour des roquettes. Selon les estimations, l’objectif était de fournir des armes aux Houthis, une opération qui viole la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, ainsi que le droit international.

L’incident s’est produit il y a quelques semaines, lorsque l’USS Lewis B. Puller avec ses équipages de combat a intercepté un navire de pêche iranien. Les forces américaines qui sont montées à bord du bateau de pêche qui a quitté l’Iran ont trouvé plus d’un million de cartouches de 7,62 mm, 25 000 cartouches de 12,7 mm, environ 7 000 composants de fusée et plus de 2 100 kilogrammes de propulseur de fusée.

« La preuve que l’Iran continue de faire de la contrebande »

La marine américaine a déclaré qu’il s’agissait de la deuxième capture géante en un mois. « Cela montre clairement que la contrebande d’armes depuis l’Iran se poursuit, ce qui déstabilise la région », a déclaré l’amiral Brad Cooper, commandant de la cinquième flotte américaine en charge du Moyen-Orient. « Les forces navales américaines se concentrent sur la dissuasion et la perturbation des activités navales dangereuses et irresponsables dans la région. »

Le 8 novembre, deux navires lance-missiles de la marine américaine ont déjoué une autre opération de contrebande en saisissant un navire de pêche chargé de plusieurs dizaines de tonnes d’explosifs. Encore plus tôt, ils ont saisi 70 tonnes de matériel utilisé pour fabriquer du carburant pour des fusées et des missiles et 100 tonnes d’engrais, qui servent à fabriquer des explosifs improvisés.

Soupçon : ils sont aussi passés en contrebande en Syrie.

Ces derniers temps, les Iraniens ont commencé à vendre illégalement du pétrole à la Syrie. Ils le transportent à l’aide de grands conteneurs d’huile. Au cours du mois dernier, plusieurs navires de ce type sont arrivés dans des ports syriens. Il est fort probable que certains d’entre eux, sinon tous, portent des armes et font partie de la route de contrebande iranienne.

Les Iraniens participent à la contrebande d’armes dans de nombreuses régions du Moyen-Orient, où opèrent des milices loyales. Une partie de la contrebande, comme dans le cas du Yémen, se fait par mer, d’autres par voie terrestre et aérienne.

Israël investit beaucoup d’efforts pour contrecarrer la contrebande iranienne vers la Syrie et le Liban, dans le cadre de ce qu’on appelle la MBM (la campagne entre les systèmes). Cependant, malgré la lutte de longue date et le prix énorme que les Iraniens et les Syriens paient, il semble que la majeure partie de la contrebande atteigne sa destination.

JForum.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.