Washington offre 10 millions de dollars pour toute information concernant un membre du Hezbollah qualifié de « terroriste financier »

Le département d’État américain a annoncé jeudi qu’il offrait jusqu’à 10 millions de dollars contre toute information concernant le Libanais Adham Tabaja, qualifié de « terroriste financier ». Les autorités américaines affirment que l’individu « est un homme d’affaires affilié au Hezbollah et en contact direct avec des cadres hauts placés du groupe terroriste ». « Il procure au Hezbollah un soutien financier et matériel à travers sa société de construction al-Inmaa Group for Tourism Works », ajoute le département d’État.

« Si vous avez des informations sur les réseaux et activités de Tabaja écrivez-nous sur Telegram, Signal ou WhatsApp au numéro suivant : +1 202 702 7843 », souligne un tweet publié sur le compte Rewards for Justice @RFJ_USA, affilié au département d’État américain. En mai, le ministère avait fait une annonce dans le même sens pour toute information concernant les Libanais Mohammad Ibrahim Bazzi et Mohammad Jaafar Kassir, tous deux qualifiés de financiers-clés du parti chiite.

Le 11 mai, le Trésor américain avait imposé de nouvelles sanctions contre sept Libanais accusés d’être liés au Hezbollah et de financer ses activités. Il s’agissait de Ezzat Youssef Acar, Ibrahim Ali Daher, Abbas Hassan Gharib, Moustapha Habib Harb, Hassan Chéhadé Osman, Wahid Mahmoud Sbayti et Ahmad Mohammad Yazbeck. À l’exception d’Ibrahim Daher, tous sont présentés par le Trésor américain comme ayant des liens directs avec al-Qard al-Hassan, l’institution financière de microcrédits liée au Hezbollah, sanctionné depuis 2007 par Washington. Les États-Unis considèrent la formation chiite comme une organisation terroriste et l’un des principaux bras armés de l’Iran au Moyen-Orient.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.