Le directeur d’UN Watch a émis des critiques graves à l’encontre de l’UNRWA, l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, qui refuse de licencier six éducateurs qui, selon l’ONG basée à Genève, se sont livrés à l’incitation à l’antisémitisme . Un récent examen par UN Watch des opérations de l’UNRWA dans les écoles palestiniennes a révélé que les enseignants avaient à plusieurs reprises et publiquement appelé au meurtre de Juifs. Suite à la publication d rapport de UN Watch, l’ONG a demandé le licenciement des six éducateurs.

L’UNRWA se déclare clean de tout discours de haine et de discrimination. Mais, c’est bien sûr. 

En réponse à une demande de commentaires de Fox News Digital, William Deere, directeur par intérim du bureau de l’UNRWA à Washington DC, a noté que le rapport était sorti le même jour de la réunion de l’ONU sur l’agence. Deere a noté dans sa déclaration par courrier électronique qu’”une organisation bien connue à motivation politique tente une fois de plus de saper le travail vital de développement humanitaire et humain de l’Agence. L’UNRWA est une agence pleinement engagée à faire respecter les principes et les valeurs des Nations Unies et a une tolérance zéro discours de haine et incitation à la discrimination, à l’hostilité ou à la violence. » “Le gouvernement américain a émis l’ordre de placer tous les fonds de l’UNRWA sous séquestre parce que l’UNRWA ne changera pas son programme. Les États-Unis n’ont pas cédé”, a déclaré David Bedein directeur du Center for Near East Policy Research et expert du programme de l’UNRWA. Ce dernier a précisé que « le communiqué de UN Watch sur l’incitation des enseignants de l’UNRWA à assassiner des Juifs est factuel, précis et informatif. Le programme actuel de l’UNRWA prépare ses étudiants à une guerre totale contre les Juifs », a-t-il affirmé.

Ils incitent à tuer des juifs. Licenciés? non. Placés en congé administratif.

« Les enseignants qui appellent à assassiner des Juifs doivent être exclus des salles de classe à vie », a déclaré Hillel Neuer, chef de UN Watch, dans un communiqué. « Ces suspensions temporaires ne sont qu’une tape sur les doigts. » UN Watch cite un autre exemple venu du Liban, où le Hezbollah, mouvement désigné comme terroriste par les États-Unis, exerce un grand contrôle sur l’État. UN Watch a montré Elham Mansour, enseignant de l’UNRWA au Liban, postant sur Facebook le 11 mai 2022 : « Par Allah, quiconque peut tuer et massacrer tout criminel sioniste et israélien , et ne le fait pas, ne mérite pas de vivre. Tuez-les et poursuivez-les partout, ils sont le plus grand ennemi… Tout ce qu’Israël mérite, c’est la mort. » L’agence pour les réfugiés, a déclaré Neuer, « essaye de faire semblant d’avoir résolu le problème, alors même qu’elle signale à son personnel – et aux organisations terroristes comme le Jihad islamique, qui a pressé l’UNRWA de rejeter le… rapport – qu’elle ne s’oppose pas vraiment à l’antisémitisme virulent de leurs enseignants, dont l’UNRWA et ses donateurs savent qu’il imprègne l’agence.

Jforum – JNS – Fox

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.